Primavera – Pour son grand retour, la Roma l’emporte à Cagliari

Absente des terrains depuis le 19 décembre en raison de la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, la Roma a retrouvé le plaisir de jouer le week-end dernier. La rencontre de la 14ème journée contre le Genoa ayant été reportée, c’est bien de la 15ème journée dont il était question avec un déplacement en Sardaigne et une victoire 0-1 sur la pelouse de Cagliari.


Le onze giallorosso

Hormis l’absence de Luigi Cherubini, c’est un onze type disposé en 3-5-2 qui se présente au Centro Sportivo Asseminello : Mastrantonio (G) / Ndiaye, Keramitsis, Tripi (C) / Rocchetti, Faticanti, Volpato, Tahirovic, Missori / Voelkerling, Satriano.


Le match

1ère mi-temps

A la suite d’une bonne percée axiale, Cristian Volpato va déclencher le premier fait de jeu de la partie. Le meneur de jeu romain décoche une frappe contrée en pleine surface par la défense sarde mais contrée illégalement selon les Giallorossi qui s’en plaignent auprès de l’arbitre. Au vu des images, il semble en effet que Palomba dévie le ballon de la main. La Roma aurait pu bénéficier d’un pénalty mais il n’en sera rien.
Les locaux vont ensuite se mettre en évidence avec une frappe lointaine de Ladinetti. Semblant touchée par Volpato, la balle prend une trajectoire flottante mais Davide Mastrantonio veille au grain et la repousse en corner. Quelques minutes plus tard, la Roma obtient un coup franc bien placé. Le ballon est maladroitement dégagé par la défense et revient sur Benjamin Tahirovic, bien placé aux abords de la surface. Le milieu de terrain suédois ne se pose aucune question et réalise une sublime demi-volée qui finit au fond des filets (23′ 0-1). La Roma prend l’avantage mais cela aurait pu être de courte durée. A la demi-heure de jeu, Masala rentre dans la surface et s’apprête à défier Mastrantonio. Sentant le retour de Filippo Missori à sa gauche, l’attaquant de Cagliari décide de s’écrouler sur lui à la recherche d’un pénalty. La simulation est flagrante et ridicule mais l’arbitre décide de siffler contre le défenseur romain ! Heureusement pour la Roma, elle compte dans ses rangs un justicier nommé Mastrantonio qui va bloquer brillamment la tentative de Manca. Encore un duel sur pénalty remporté par le portier romain après celui contre le Napoli. Bien lancé dans la profondeur par Volpato, Antonio Satriano a ensuite l’occasion de faire le break mais sa frappe fuit le cadre du gardien de Cagliari Lolic. Les Sardes réagissent sur corner mais la tête décroisée de Palomba fuit elle aussi le cadre adverse.

2nde mi-temps

Au retour des vestiaires, les deux équipes vont se rendre coups pour coups en terme d’occasions, tant est si bien que le match va prendre une tournure un peu folle. Dès les premières secondes de la deuxième mi-temps, les Rossoblu sont tout proches d’égaliser. Suite à une sortie un peu hasardeuse de Mastrantonio, Masala récupère le ballon dans la surface et sert Tramoni qui pense se retrouver face à un but vide mais le portier giallorosso se relève à la vitesse de l’éclair et repousse d’une main la tentative de l’attaquant sarde.
Deux minutes plus tard, un Yuri Rocchetti plein d’audace tente sa chance de loin mais sa frappe vient s’écraser sur la barre de Lolic. Dans la foulée, Cagliari réagit et réalise un superbe mouvement collectif qui s’achève par une frappe de Masala déviée par Giacomo Faticanti dans un premier temps puis finalement repoussée dans un énorme réflexe par la main de Mastrantonio. Sur le corner qui suit, Palomba hérite du ballon en étant absolument seul à un mètre du but mais manque le cadre de façon incroyable. Quelle intensité ! Nous ne sommes pas encore à l’heure de jeu et il n’y a pas de temps mort dans cette seconde période. Passée toute proche de l’égalisation, la Roma réplique avec une belle frappe enroulée de Joel Voelkerling qui flirte avec la lucarne sarde.
L’intensité ne faiblit pas et Cagliari va se créer une nouvelle opportunité. Suite à un dégagement dévissé de Maissa Ndiaye, Masala tente encore sa chance et il faut un énorme retour de Missori et de Ndiaye pour sauver la maison romaine. Le rythme va ensuite ralentir mais un air de KO flotte toujours dans cette rencontre. Chaque équipe semble capable de marquer à tout moment. La Roma passe d’abord proche du deuxième but avec Voelkerling qui manque le cadre en face à face avec Lolic. Puis Cagliari est à nouveau à deux doigts d’égaliser avec Yanken qui manque sa reprise à bout portant devant Mastrantonio.

Finalement, le score ne bouge pas et la Roma sort vainqueur 1-0 de ce duel haletant.

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.