Primavera – Une Roma à 10 tient le point du nul face à Sassuolo

Quelques jours après l’équipe première, c’était au tour de la Primavera d’Alberto De Rossi de se déplacer en Emilie-Romagne pour y défier Sassuolo. Malgré une infériorité numérique qui aura duré quasiment 30 minutes, les Giallorossi ont réussi à décrocher un résultat nul 1-1.

Le onze giallorosso

Pour cette rencontre de la 19ème journée de championnat, la Roma se présente avec un onze de départ en 3-4-1-2. Cristian Volpato évolue un cran plus haut, en véritable soutien derrière le duo d’attaque Voelkerling/Satriano. Il est à noter l’absence de Dimitrios Keramitsis qui a été convoqué par José Mourinho ainsi que la mise au repos de Filippo Tripi.

Voici la formation romaine : Mastrantonio (G) / Ndiaye, Morichelli (C), Vicario / Rocchetti, Faticanti, Tahirovic, Missori / Volpato / Voelkerling, Satriano.


Le match

Les choses ne pouvaient pas plus mal démarrer pour la Roma puisqu’elle va concéder l’ouverture du score dès les premières minutes. Prise de vitesse sur une touche, l’arrière garde giallorossa permet à Samele de se retourner et de centrer en retrait pour Aucelli. Le capitaine des Neroverdi ne se fait pas prier, reprend le ballon en première intention et convertit cette offrande en but (3′ 1-0). Les Giallorossi ont de la ressource et vont le prouver en réagissant peu avant la fin du premier quart d’heure. Yuri Rocchetti trouve Antonio Satriano dans la surface mais l’attaquant italien ne parvient pas à correctement ajuster sa reprise de volée. Le ballon revient alors dans les pieds de Filippo Missori qui joue intelligemment en retrait sur Cristian Volpato. Le talentueux milieu de terrain romain reprend la balle comme elle vient et l’envoie sous la barre du portier de Sassuolo Vitale (13′ 1-1). La suite de la première période est à l’avantage des Neroverdi qui parviennent à s’approcher des cages de Davide Mastrantonio sans pour autant réussir à véritablement se montrer dangereux. Juste avant la pause, les tifosi de la Roma vont avoir un nouvel aperçu de l’étendue du potentiel de Volpato. Parti de son camp, le numéro 10 de la Louve effectue un relais avec Joel Voelkerling puis réalise un petit festival pour remonter le ballon jusqu’à la surface adverse et enfin décaler Benjamin Tahirovic. Malheureusement, le milieu de terrain suédois manque ensuite son face à face avec Vitale.

Les deux équipes revenues des vestiaires, on était à deux doigts d’assister à un but des locaux et ainsi de voir se reproduire le scénario de la première mi-temps. Cette fois-ci, c’est Macchioni qui trouve habilement Samele dans la surface mais la frappe de ce dernier fuit le cadre de Mastrantonio pour quelques centimètres. La Roma répond dans la minute qui suit avec encore une fois Missori à la passe et Volpato à la finition mais le ballon passe à côté. Les deux formations se rendent coup pour coup et c’est au tour de Flamingo de se montrer dangereux avec une tête que Mastrantonio claque en corner. Quelques minutes plus tard, tout le monde va croire au deuxième but de la Roma mais Giacomo Faticanti sera signalé hors-jeu après avoir repris d’une talonnade astucieuse une frappe écrasée de Missori. C’est alors qu’arrive le moment clé de cette seconde période. Sanctionné d’un carton jaune pour une faute, Volpato en reçoit un deuxième dans la foulée pour avoir ironiquement applaudi l’arbitre. Au vu des images, la décision de Mr Monaldi paraît tout de même un peu excessive. La Roma va donc jouer une bonne demi-heure en infériorité numérique. Cependant, les Neroverdi ne vont pas vraiment réussir à en profiter. Il va falloir attendre le temps additionnel pour que Bangaly inquiète sérieusement Mastrantonio suite à un très bon centre de Pieragnolo. Le portier romain fait ici la preuve encore une fois de sa capacité à rapidement se coucher au sol malgré sa grande taille. Deux minutes plus tard, Bangaly se retrouve une nouvelle fois en bonne position dans la surface mais Raul Morichelli fait parler sa capacité de protection pour permettre à son gardien de se saisir du ballon. La Roma résiste bien et va même se créer une énorme occasion dans les ultimes secondes du match. Suite à un duel dans la surface où les Giallorossi ont réclamé en vain une faute de main, Tahirovic récupère la balle et décale Riccardo Pagano qui déclenche une frappe merveilleuse détournée d’une main ferme par Vitale. L’arbitre siffle et met ainsi un terme à une fin de match passionnante et suffocante.


La suite

L’expulsion de Volpato a évidemment changé la donne dans une partie où la Roma a montré un beau visage. Il convient de souligner encore une fois la force mentale des hommes de De Rossi qui ont bien géré leur infériorité numérique et qui ont même été tout près d’arracher la victoire dans les derniers instants. La Roma reste leader du championnat et rencontrera demain l’AC Milan pour le compte de la 20ème journée. Amis Romanisti, rendez-vous à 13h !

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.