Primavera – Une Roma taille patron se défait de la Samp

Tout comme l’équipe féminine, la Primavera romaine défiait la Sampdoria ce week-end et, à l’instar des giallorosse, les hommes d’Alberto De Rossi ont décroché une victoire. Cette rencontre de la 11ème journée du championnat a été maîtrisée de bout en bout et s’est soldée sur un score de 2-0.

Le onze giallorosso

Après avoir disputé la veille ses premières minutes avec l’effectif de José Mourinho, Cristian Volpato était de retour sur le pont pour mener le 3-5-2 romain : Mastrantonio (G) / Ndiaye, Keramitsis, Tripi (C) / Rocchetti, Faticanti, Volpato, Tahirovic, Missori / Voelkerling, Cherubini.

Le match

Prenant d’entrée les commandes du match, les Giallorossi ne vont pas tarder à faire passer un premier frisson dans la défense de la Samp. Suite à une perte de balle de Mane, Volpato récupère le ballon, repère que le gardien Saio est avancé et tente alors un lob lointain qui passe juste au dessus du but. Une quinzaine de minutes plus tard, c’est Joel Voelkerling qui est tout près de profiter d’une mésentente entre Saio et Mane mais les blucerchiati se montrent réactifs et empêchent in extremis le Suédois d’ouvrir le score. Ce n’est que partie remise car la Roma va finalement trouver la faille peu de temps après. Il aura fallu une passe, une passe superbe de Benjamin Tahirovic pour casser les lignes adverses et trouver Voelkerling dans la surface. Si le numéro 7 romain s’est un peu emmêlé les pinceaux, il a néanmoins poussé à la faute la défense de la Doria qui a repoussé le ballon dans les pieds de Luigi Cherubini. En une fraction de seconde, le jeune attaquant effectue un sublime contrôle derrière sa jambe d’appui et trompe Saio (28′ 1-0). Juste avant la pause, les Giallorossi auront l’occasion d’aggraver la marque sur un bon mouvement entre Tahirovic, Cherubini et Volpato mais ce dernier ne parviendra pas à cadrer sa tentative.

Dès le retour des vestiaires, la Roma repart de plus belle et Cherubini est d’ailleurs tout proche du doublé sur un centre en retrait de Filippo Missori mais sa tentative est repoussée héroïquement par Mane. Sur un contre à 3 contre 2, la Samp est ensuite toute proche de l’égalisation mais Pozzato joue mal le coup en oubliant Polli esseulé sur la droite et voit sa frappe fuir le cadre de Davide Mastrantonio. Sûrement rendue un peu méfiante par ce contre dangereux, la formation de De Rossi calme un peu le jeu et il faut attendre les dix dernières minutes pour assister à une nouvelle grosse occasion. Toujours très entreprenant sur son côté gauche, Yuri Rocchetti conclue sa percée dans la surface en nous gratifiant d’une splendide talonnade à destination de Cristian Padula mais le nouvel entrant se heurte à un Saio miraculeux. La Roma maîtrise la partie mais reste à la merci d’un contre ou d’un coup de pied arrêté et on sent que les joueurs restent sur leur garde. La délivrance interviendra finalement dans les dernières minutes de la partie. Sur un corner de la Samp, les Giallorossi repoussent le danger et amorcent un contre qui sera conclu par Missori, idéalement servi en profondeur par Antonio Satriano (85′ 2-0). Les joueurs laissent exploser leur joie car ils savent que ce deuxième but est synonyme de victoire. Les Blucerchiati se créeront deux occasions tardives mais ni Bonfanti, ni Sepe ne parviendront à accrocher le cadre.

La suite

La Roma décroche donc sa huitième victoire de la saison, caracole toujours en tête du classement et profite de la défaite du Napoli pour compter désormais 8 points d’avance sur son plus proche poursuivant. Lors de la prochaine journée, les Romains recevront la Spal. Amis Romanisti, on se retrouve donc vendredi à 14h30 !

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.