Mancini : « Le match le plus important de ma carrière – Nous sommes à un pas de faire quelque chose d’unique »

Gianluca Mancini s’est exprimé lors de la conférence de presse à la veille de la finale de Conference League contre Feyenoord.

Que doit craindre la Roma de Feyenoord ?

« Dans une finale, nous ne devons rien craindre. On a étudié Feyenoord, on sait ce qu’on a à faire, on connaît leurs forces et leurs faiblesses, on sait qu’ils ont de la qualité au milieu de terrain et aussi devant. Comme nous nous l’avons. Nous sommes les deux équipes qui ont fait le mieux dans le tournoi et avons 50% de l’emporter »


Pour un défenseur très agressif, avec tes caractéristiques, est-ce que ça change quelque chose d’affronter une finale ?

« Vous me demandez si je vais prendre un jaune ? Blague à part. Les finales se jouent sur de nombreux aspects. Le mental pour nous les défenseurs est très important. Il est important de comprendre ce que font les adversaires. Il faut toujours rester lucide, demain encore plus »

« Les finales se jouent sur tout, les petites fautes font la différence. Ma façon de jouer est d’être agressif, j’essaie de garder les attaquants dos au but, mais – comme je l’ai dit – plus de concentration que d’habitude demain soir »


Qu’avez-vous envie de dire aux tifosi ?

« Les tifosi durant cette saison ont été uniques, ils nous ont beaucoup montré, à domicile et à l’extérieur. Demain, une partie sera ici, une autre partie à l’Olimpico. La seule chose que nous puissions faire, en guise de remerciement, c’est de tout donner sur le terrain et de ramener à la maison quelque chose d’unique »


Pensez-vous, comme le disait Mourinho il y a une semaine, que Feyenoord arrive à cette finale plus reposé ?

« Les paroles prononcées par l’entraîneur sont vraies. Si nous avions été cinquièmes avant les trois derniers matchs, nous aurions pu les jouer différemment. Au lieu de cela, les trois derniers matchs, nous les avons compliqués seuls. Contre le Torino, nous ne pouvions que gagner »

« Mais demain est une finale, on peut jouer même pendant 300 minutes et tout donner pour que la victoire soit de notre côté. C’est le dernier match de la saison, la fatigue ne doit pas se faire sentir. On a eu deux semaines où on a joué une fois par semaine, on a récupéré 5 jours du match contre le Torino, on va bien mentalement et physiquement »


Avez-vous parlé à Kumbulla ? Vous a-t-il dit que cette ville vit l’événement avec beaucoup d’enthousiasme et a hâte que vous souleviez la coupe ?

« Marash nous l’a dit immédiatement après la demi-finale avec Leicester, il nous a immédiatement dit que les supporters albanais soutiendraient la Roma, nous en sommes très heureux »


Quand avez-vous pensé pouvoir aller au bout de cette compétition ?

« Depuis le début de la saison. Depuis qu’on a disputé les deux premiers matchs de qualification. Notre objectif était au minimum la finale. Alors, avec des mots c’est facile, mais il faut le prouver avec des actes. On a commencé la phase de groupe et, je pense qu’un peu tout le monde a pensé que nous passerions le groupe avec facilité, puis on a pris un énorme coup à Bodo »

« A partir de là, on a compris qu’en Europe, il faut toujours rester concentré et tout donner, jouer contre n’importe qui. Et puis, petit à petit, Vitesse, Bodo, on a joué tous les matchs pour arriver en finale. C’est un boulot de 14-15 matchs, que nous avons commencé en août. Il nous manque la dernière marche pour faire quelque chose d’unique ».


Est-ce le match le plus important de votre carrière ?

« J’ai joué une finale de Coupe d’Italie, mais une finale européenne, c’est quelque chose de différent, c’est un parcours long, plus difficile, donc oui c’est le match le plus important de ma carrière ».


Abraham vous a-t-il demandé la faveur personnelle d’arrêter Dessers ? Tous deux se battant pour le titre de meilleur buteur de la compétition ?

« Pas seulement moi, mais pour toute l’équipe. On fait tous la phase défensive, puis nous, sommes plus proches des attaquants adverses. Je l’ai étudié, je l’ai vu, c’est un bon attaquant, mais nous, nous avons plus fort avec Tammy. Comme déjà dit, j’espère qu’il sera le meilleur buteur de cette compétition demain à 23h30 ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.