Salernitana / AS Roma – Mourinho : « J’ai besoin de trois attaquants dont Mayoral »

José Mourinho a donné aujourd’hui à Trigoria la traditionnelle conférence de presse de veille de match. La Roma se déplacera demain dimanche 29 aout 2021 à 20h45 sur la pelouse de l’US Salernitana pour le compte de la 2ème journée de série A.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

La Salernitana sera un adversaire différent avec moins d’espace disponible. Pensez-vous à un schéma offensif différent ?

« Peut-être qu’ils vont nous surprendre et jouer avec une stratégie différente. On ne sait jamais. Leur entraîneur a beaucoup d’expérience, beaucoup de connaissances du football et peut parfaitement chercher une autre façon de jouer. Mais si c’est comme vous le dites alors oui ce sera un match différent. S’ils jouent en défense à 5, ce sera la première fois que nous affronterons un adversaire comme celui-ci, car la Fiorentina et Trabzonspor ont défendu à 4.
C’est une façon différente de jouer. Peu importe que ce soit un adversaire nouvellement promu comme la Salernitana ou les champions d’Italie comme l’Inter, nous essaierons toujours de gagner. Pour cette raison, d’un point de vue offensif, nous devons chercher des solutions. Ils sont bons et défendent bien. Avec autant de joueurs derrière, ils savent comment les trois ou quatre milieux de terrain doivent travailler. Ce sera dur, mais il faudra trouver des solutions ».

Comment jugez-vous la décision de Ronaldo de quitter la Juventus ? Et à quel point le championnat va t-il s’équilibrer par rapport au Scudetto ?

« La seule chose que je dis – qui me semble basique, logique – c’est que si la Juve, Cristiano et Manchester United sont heureux, alors c’est l’affaire parfaite. Je ne pense pas qu’il faille parler de Ronaldo : c’est quelqu’un qui joue, marque et qui gagne depuis vingt ans. Aucun mot n’est nécessaire. Quant au championnat, la question doit être posée à Simone Inzaghi, pas à moi ».

Borja Mayoral est-il sur la liste des joueurs sortant ? Possible qu’il quitte la Roma ou comptez-vous sur lui ?

« Je compte sur lui. Nous avons besoin de trois attaquants. Deux, c’est trop risqué pour une saison : on a parfois envie de jouer avec deux attaquants et on aura les matchs de Conference League le jeudi et le besoin de voyager après avoir joué dimanche… Pour moi, c’est un bon joueur, de qualité. L’année dernière, il s’est bien adapté, il a marqué. Il travaille bien, c’est un bon gars et un bon professionnel. Non, je ne voudrais pas que ça s’en aille ».

Aimez-vous ce mercato ouvert une fois le championnat commencé ?

« Si c’était le cas pour tous les championnats, oui. Si cela n’affecte qu’un ou deux d’entre eux, non. Je l’ai essayé en Angleterre. Vous ne pouvez pas acheter, mais quelqu’un peut acheter le vôtreC’est une situation trop risquée. Je pense que tous les entraîneurs aimeraient avoir une équipe complète début juillet, pour pouvoir travailler confortablement. Mais si nous autres Italiens sommes les seuls à y penser, par expérience je dis non, absolument ».

Quand vous parlez des deux attaquants, pensez-vous à un changement de forme – peut-être à 4-4-2 – ou essayez-vous de le faire en adaptant l’un des deux attaquants en ailier offensif ?

« Nous pouvons tout faire. Certes avec des dynamiques différentes, mais cette équipe, l’an dernier, a joué toute la saison avec une défense à trois. Il y a aussi une chose que nous pouvons faire : nous pouvons jouer comme nous jouons maintenant et nous pouvons changer.
Aujourd’hui, dans le football, il est très difficile d’avoir une seule façon de jouer, une seule façon de construire. Cela devrait être plus variable, pas fixe. Les joueurs doivent trouver une dynamique d’automatisme, mais en même temps, ils doivent avoir une culture tactique qui leur permet de jouer avec des schéma différents, dans des rôles différents »

Pouvez-vous commenter le comportement des joueurs hors groupe et de leur entourage ?

« Ce n’est pas facile de commenter. Il y a des joueurs avec des profils différents, qui ont autour d’eux des gens avec des profils différents. Si je dois parler de Pedro, par exemple, il voulait jouer et pour cette raison, il doit être respecté même s’il a choisi un club rival de la ville. Son professionnalisme, sa façon d’être et de rester doivent être respectés : “Je veux jouer, j’ai une chance de jouer et il faut trouver une solution”. C’est un profil parfait pour tous les clubs, qui ont des décisions à prendre. Et quand un club décide de l’effectif et pour lequel trouver une solution, il y a différents profils : quelqu’un veut vraiment jouer, quelqu’un d’autre préfère autre chose au lieu de jouer et après les choses sont plus compliquées. Cependant, chacun est libre de faire ce qu’il pense avoir à faire, tout comme nous en tant que club et moi en tant qu’entraîneur sommes libres de prendre nos propres décisions ».

Source
asroma.com

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.