Suivez-nous :

Ex joueurs

Agostino Di Bartolomei, capitano dei capitani

Di Bartolomei

Le 30 mai est un jour particulier pour tout tifoso de la Roma, puisqu’il s’agit de la date d’anniversaire de la mort de son plus grand capitaine. Agostino Di Bartolomei, né le 8 avril 1955, disparu le 30 mai 1994.  Focus sur l’histoire d’un joueur incarnant la passion et le leadership.

Ses débuts

Tout comme Francesco Totti, Agostino Di Bartolomei est natif de Rome, il a grandi dans le quartier pauvre de Tor Marancio. Son début professionnel à la Roma n’est pas une réussite puisqu’il ne totalise que 23 apparitions en trois saisons, et qu’il devra même alterner entre l’équipe des jeunes et l’équipe première. Afin d’acquérir de l’expérience et du temps de jeu, il est envoyé en prêt à Vicenza, en Serie B, pour une saison. Fort de cette aventure, il revient à la Roma en 1976 pour ne la quitter qu’en 1984. C’est le début d’une carrière flamboyante.

Di Bartolomei 1976
Serie A 1976-77 – Roma vs Juventus – Gol di Di Bartolomei

L’AS Roma 

Durant toutes ces années en tant que giallorosso, « Ago » s’est affirmé à son poste, devenant la référence et le capitaine de l’équipe. Non seulement il a contribué à former l’un des milieux les plus craints d’Europe, avec Conti, Ancelotti ou encore Falcao, mais il a aussi conduit son équipe vers le sommet, en remportant, en 1983, le deuxième scudetto de la Roma, ainsi que 3 coupes d’Italie (en 1980, 81 et 84).  Mieux encore, c’est sous le commandement d’Agostino que la Roma arrive en finale de la Coupe des clubs champions en 1984. De ses mots, c’était le match de sa vie. Difficile de lui donner tort, puisqu’il s’agit de la seule finale de coupe des clubs champions de la Roma , qui plus est, devant ses supporters!

De nature discrète et plus réservé, il assurait le lien entre les joueurs et les dirigeants. Avec la Roma il totalise 308 rencontres, dont 146 en tant que capitaine, et a marqué 66 buts. C’est avec Agostino que la Roma a vécu ses meilleurs jours.

Néanmoins, en 1984, la Roma recrute Erikson, ce qui poussera inexplicablement Di Bartolomei vers la sortie. Ago jouera son dernier match avec les giallorossi en finale de la Coupe d’Italie, gagnée contre Verona. Ce jour-là, les tifosi lui ont adressé un message de fidélité en banderole: «Ti hanno tolto la Roma ma non la tua curva » (Ils te retirent la Roma, mais pas ta Curva, ndlr). Il part pour Milan et y jouera trois saisons. Mais l’arrivée d’Arrigo Sacchi le poussera à finir sa carrière dans des clubs provinciaux, tels que Cesena ou la Salernita. Il prend à sa retraite en 1990.

Di Bartolomei scudetto 1983
1983 – deuxième scudetto pour l’AS Roma – Di Bartolomei capitaine

La fin d’une carrière, le début d’un mythe.

Si la carrière d’« Ago » fut une totale réussite, il n’en est rien pour l’après retraite. Après avoir raccroché les crampons, il semble qu’il ait commencé à faire une dépression, notamment à cause du manque d’opportunités que lui offrait le monde du football. A l’inverse de certains qui se reconvertissent entraineurs ou qui deviennent dirigeants voire consultants, Ago semble être oublié, même la Roma qui ne lui fait aucune offre en tant que dirigeant. En outre, il faut lui ajouter des mauvais placement financiers ou encore un magasin à Salerno qui ferme. Tout ceci fait qu’il a mis fin à ses jours le 30 mai 1994 dans sa villa à San Marco di Castellabate, dix ans après la défaite en finale de la Coupe des clubs champions.  Il serait démesuré de dire qu’il s’est suicidé à cause de la défaite, mais le timing fait que c’était probablement la goutte d’eau de trop à supporter.

Caractéristiques techniques

Grand (1m80), élégants balle au pied, avec une habilité technique et une parfaite vision du jeu, Agostino remplissait parfaitement les conditions pour jouer le rôle du regista. Il était même capable de faire des passes en profondeur que personne n’avait remarquées. Ce n’était pas le genre de joueur à courir pour courir, mais il courait intelligemment, et ses ballons longs arrivaient là où ils devaient aller. Il était au centre de chaque mouvement dans le jeu de la Roma. 

Malgré son rôle, Agostino était aussi un « buteur » ou du moins créateur de but, puisque lors de la saison 1977/78 il réussit à marquer dix buts, un chiffre dont beaucoup seraient fiers aujourd’hui. En outre, il avait une frappe suffisamment puissante pour pouvoir tirer de loin.

Malgré tout cela, Agostino n’a jamais joué pour l’équipe nationale. En effet, s’il a joué quelques matches avec la sélection des jeunes, il n’a jamais été appelé par la sélection italienne, pas même au mondial 1982 gagné par l’Italie. Cela s’explique sans doute par le fait qu’on lui a préféré des milieux plus physiques que des tacticiens.

On dit souvent que les leaders agissent dans l’ombre de la foule, Agostino Di Bartolomei remplissait aussi ses conditions.







Prochains matchs

22/10/20 à 18h55 : Europa Ligue J1
⚽ Young boys / AS Roma

22/10/20 dès 21h sur YouTube
🎙Debrief du match avec Rabal

24/10/20 à 15h00 : série A Primavera
⚽ Lazio U19 / AS Roma U19

Publicité

Articles récents

Connect
Inscription newsletter