Amoroma in Giro, épisode 4 : e RICOMINCIAMO da Empoli

« Nous nous identifions aux défaites parce qu’elles sont plus nombreuses que les victoires, mais si vous pensez à quel point le dernier Scudetto a été fêté, il ne me semble pas que nous soyons gênés de gagner ». Un jour j’étais entrain de regarder un reportage sur la Roma , et un romanista avait dit ça.

On parle des défaites comme on parle  de la guerre. Je pense que la logique est la suivante : nous avons traversé ceci, ceci et CECI ; et regardez nous, nous sommes toujours fans.
C’est une façon de parler de nous plus que de la Rome « Lundi , 12 septembre 2022 , 5h du matin ,on se prépare, le 89 du Di Falchi , le cache-col giallorosso , mais… une semaine avant, c’était le 4 septembre, 23h , la gare du train , à Udine, on attend le train, en sortant du Dacia Arena , après une défaite 4-0… mais , RICOMINCIAMO da Empoli… c’est notre logo avant le match, chaque romanista a un éventail plus ou moins large de matches dont il se souvient pratiquement par cœur (à commencer par la première fois qu’il est entré à l’Olimpico) mais les excellentes défaites sont ce que tout le monde a en commun car, le notre n’est pas l’éloge de la défaite. C’est l’acceptation de quelque chose qui fait partie de notre histoire. Mais la passion ne change pas d’un iota. Les acclamations des Roms ne découlent pas des résultats, mais de la culture populaire . “L’amour est une passion qui ne se soumet à rien, et à qui, au contraire, toutes choses se soumettent.”


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.