Paulo Dybala : « La società m’a donné beaucoup de confiance dans le projet et concernant Zaniolo… »

Paulo Dybala a été présenté ce mardi 26 juillet 2022 à 14h30 lors d’une conférence de presse à Trigoria. Ce soir il sera présenté aux tifosi lors d’un évènement au Colisée carré (Fendi)

Ici à Rome, vous trouverez une propriété très solide, un entraîneur qui n’a pas besoin d’être présenté et un groupe qui a commencé à gagner. Est-il juste de commencer à élever le niveau d’ambition, de commencer à parler de la course Scudetto ? (Sky Sport)

« Je pense qu’il est trop tôt pour parler du Scudetto maintenant. Il y a un grand désir de la part de tout le monde. La Roma a remporté un trophée très important, pour avoir plus d’ambition à l’avenir. Tout le monde aime gagner et je pense que cela devrait être notre objectif : gagner match après match. Ensuite, plus tard, nous verrons où nous en sommes, pour viser des objectifs plus importants. Mais en ce qui concerne le Scudetto, je pense qu’en ce moment il y a des équipes devant nous. Cependant, il faut travailler avec sérénité et penser match après match ».


Avez-vous eu l’impression d’avoir été trahi par l’Inter ? (Rai)

« Non, pas du tout. Depuis la fin de mon contrat avec la Juventus, mes agents ont parlé à de nombreuses équipes et vous avez parlé d’équipes en particulier. J’ai une très bonne relation avec Marotta. De nombreuses équipes se sont rapprochées. Puis, à un certain moment, Pinto est arrivé à Turin et beaucoup de choses ont changé ».


D’un point de vue tactique, vous vous voyez mieux en tant que deuxième attaquant ou trequartista ? Puis, à quel point l’appel de Mourinho à compter dans votre choix de venir ici. (sportitalia)

« Pour la première question, je réponds que ce sera le travail du Coach. Sûrement, en fonction des matches, il trouvera les meilleures solutions pour moi et pour l’équipe. Je suis ouvert aux deux postes, pour jouer où il veut ».

« Concernant l’appel du Mister, ce fut un énorme plaisir. La première fois, j’ai eu un contact avec le directeur. Puis un jour, Mourinho m’a soudainement écrit et nous avons reparlé. J’ai eu la chance et le plaisir de rencontrer le président et son fils, j’ai parlé avec le directeur et je connaissais certains des joueurs. Je crois que l’appel de chacun et les démonstrations d’affection ont été très importants pour moi ».


Quelles sont les certitudes que la società vous a donné, peut-on les traduire en objectifs ? (Mediaset)

« La première question que j’ai posée à l’entraîneur était de savoir ce que nous visions. J’aime gagner, il aime aussi gagner, et ici, il y a beaucoup de gars qui ont remporté des titres importants. Au fil de nos échanges, l’Entraîneur et le Club m’ont donné des repères que vous connaissez déjà : le sérieux avec lequel le Club travaille et l’enthousiasme qui s’est créé chez les joueurs et les personnes qui travaillent autour d’eux ».


Qu’est-ce qui vous a frappé dans l’affection des supporters et si vous marquez contre la Juve, fêterez vous le but ? (ANSA)

« Non, je n’exulterais pas si je marque contre la Juve. Je suis très curieux de voir ce qui va se passer ce soir. Grâce aux réseaux sociaux nous sommes en contact étroit, nous sommes plus proches des personnes et les démonstrations d’affection n’ont pas manqué, même avant d’arriver. Je sais que c’est une place très chaude et que les gens sont toujours proches. Alors, je suis très curieux de les voir ce soir et de les serrer dans mes bras ».


Quelles différences as-tu trouvées entre la Roma et la Juve et les propos de Totti ont ils pesé ? (Corriere dello sport)

« Je rencontre beaucoup de nouvelles personnes, je dois encore apprendre les noms de ceux qui travaillent autour de nous. Je vois un club organisé dans tous les aspects, qui m’aide dans tout. Je suis content de la façon dont ils me traitent. Totti ? On s’est rencontrés au match d’Eto’o. On a un peu parlé là-bas, mais il n’y avait pas encore de certitudes. Il m’a parlé en positif de la Roma, nous ne nous sommes pas reparlés ces jours-ci ».


Est-il possible que le Dybala que nous allons voir puisse être le meilleur Dybala de toute sa carrière ? (La Gazetta dello Sport)

« Je travaille toujours pour ça, j’espère que ça se passer comme ça. J’essaie de me mettre dans les meilleures conditions physiques pour le faire. Il y a beaucoup de matchs à jouer, j’essaie de soigner chaque détail. J’ai de l’expérience à la Juve, dans une équipe habituée à gagner et qui m’a transmis cette mentalité. J’essaierai d’utiliser cette expérience pour être positif même dans les moments difficiles qui surviendront au cours de l’année ».


Se sont-ils un peu trompés en évaluant la saison de Dybala ? (Corriere della sera)

« Quand tu joues à la Juve, on te demande toujours plus. J’aurais aimé marquer beaucoup plus de buts, jouer beaucoup plus de minutes. Avec les blessures, ce n’était pas possible. À la fin de l’année, mes chiffres étaient parmi les meilleurs à plusieurs égards. Ensuite, vous regardez également le détail. Mais comme je l’ai dit, tout le temps ou j’ai été là-bas, mes chiffres étaient toujours parmi les meilleurs à bien des égards ».


 Que s’est-il passé avec la Juve ? (La Stampa)

« Le directeur Arrivabene a été clair dans ses déclarations. Nous avions un accord à signer en octobre, l’entreprise nous a demandé d’attendre et rien. En mars, nous avons eu l’information de la società qui m’a informé je ne faisais pas partie du futur projet. Ce n’était pas un problème économique comme celà a été dit, mais le club a pris un autre chemin. Je leur ai parlé, et je leur ai dit que si c’était leur choix, ce n’était pas un problème pour moi. ».


D’Allegri à d’autres, ils ont dit qu’à leur avis, la Roma était le bon endroit pour vous. A votre avis, pourquoi ? (Il Romanista)

« J’ai beaucoup parlé avec Pinto, avec Mourinho et avec les Friedkins, ils m’ont donné confiance dans le projet. Quant à comment se construit la Roma, je n’ai pas beaucoup de doutes ».


La clause est-elle en quelque sorte un acte de confiance mutuelle ? (Leggo)

« Je pense au terrain, pour bien faire. Ces questions sont à poser aux agents, moi je pense à l’entrainement. J’espère que l’avenir sera heureux pour tout le monde ».


Parmi les garçons avec qui tu t’entraînes, il y a Zaniolo. Que penses tu de lui et à quel point il est important de le garder ? (Il tempo)

« Nous connaissons tous Zaniolo, ses caractéristiques et ce qu’il peut donner. Je lui ai parlé, le choix lui appartient. Nous voulons que les joueurs forts restent, nous savons ce qu’ils peuvent donner. Mais je ne peux pas m’immiscer dans son avenir, il doit le choisir ».


Tu as signé pour trois ans, as tu pour ambition de gagner le maillot numéro 10 ? (Téléradiostéréo)

« Nous savons qui est le dernier à l’avoir utilisé. C’est un maillot important, ça se respecte. 21 est important pour moi, pour l’équipe nationale et au-delà. J’espère que c’est un chiffre qui m’aidera à gagner contre la Roma. On ne sait pas pour l’avenir, mais pour le moment je suis content de 21 ».


Source
asroma-com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.