Fonseca sur Roma / Napoli : “Une Roma sans courage en première mi-temps”

Paulo Fonseca s’est exprimé suite à la défaite de la Roma 0-2 face au Napoli dans le “derby del sole”. 72h après sa qualification en 1/4 de finale d’Europa League, la Roma sombre en série A

Conférence de presse parue sur Asroma.com – traduite par AmoRoma.fr

Une Roma qui a manqué de courage ?

« Pour moi, il est facile d’expliquer ce match. Nous avons vu deux Roma et deux moments différents. Concernant la 1ère mi-temps, nous avons commencé le jeu sans courage, avec un manque de mentalité pour pouvoir faire mieux. Alors que la 2ème mi-temps a été totalement différente. Ce n’est pas facile d’affronter Naples, mais ce qui est difficile à expliquer de ma part, c’est la différence d’attitude entre les deux mi-temps. Cela s’est aussi produit contre d’autres grandes équipes. Peut-être que cette équipe manque de mentalité ».

Cette mentalité, la Roma peut l’acquérir ? Il y a une qualification en Ligue des champions à aller chercher.

« Oui, nous devons continuer à nous battre. Mais si on fait une première mi-temps comme aujourd’hui, c’est difficile. Il est difficile d’accepter cette différence entre les deux moment. Cette équipe peut le faire. Et la fatigue n’est pas un alibi, car en seconde période l’équipe a joué avec une intensité complètement différente ».

Pourquoi avez-vous choisi Pellegrini au lieu de Villar ?

« Je pensais avoir plus de possession de balle en première mi-temps. Egalement dans la façon de défendre, je pensais que Pellegrini était meilleur. Villar a joué 90 minutes contre le Shakhtar et Pellegrini, n’ayant pas joué, était plus frais. Je pensais qu’avec Pellegrini nous sortirions plus vite ».

Si ce n’est pas un problème physique, est-ce mental ou tactique ?

« Pour moi, c’est mental. Je n’ai aucun doute à ce sujet. Nous n’avons pas eu le courage de jouer en première mi-temps. Telle est l’explication. Après le deuxième but, nous avons commencé à jouer, en nous rapprochant de la surface de Naples ».

Après cette nouvelle défaite contre un ‘gros’, pouvez-vous encore croire à la 4è place ?

« Nous devons continuer à nous battre, voir ce que nous n’avons pas bien fait et pourquoi nous n’avons pas réussi. Pour moi, c’est facile. Nous devons réfléchir à la manière d’améliorer cette question de mentalité ».

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.