Suivez-nous :


Actualité

Gonzalo Villar : “J’adore être au cœur du jeu”. “J’aurais aimé jouer avec Totti”

Gonzalo Villar
Photo : pagineromaniste.com

Le milieu de terrain de la Roma Gonzalo Villar était en Live #instagram sur la page de Rupperhats.

Comment se passe cette quarantaine?

« Ça va bien, nous avons beaucoup de temps de disponible. Je me suis habitué à cette nouvelle vie, même si j’ai hâte qu’elle se termine ».

On sait que tu es très proche de ta famille et de tes amis, et actuellement tu te retrouve en quarantaine dans un autre pays.

« Oui, qui me connaît sait que je suis très proche de ma famille et de mes amis, mais je prends les choses comme elles viennent. Par chance, je me trouve dans un grand appartement avec une belle terrasse. Je me sens privilégié ».

Tu es dans une très belle ville, mais qu’as-tu réussi à voir de Rome ?

« J’ai fait du tourisme dans les endroits les plus touristiques, mais il y a tellement de choses à voir. En rapport à tout ce qu’il y a, je n’ai rien vu. Rome est immense, il y a tellement de choses à visiter. J’ai hâte que la quarantaine se termine. Rome est très belle, je me tiens prêt ».

Comment se passe l’entraînement à la maison ?

« Plutôt bien, je dis la vérité. Nous avons tout le matériel dont nous avons besoin pour nous entraîner et un programme à suivre. Nous nous entraînons sur Face-Time et en visioconférence avec l’équipe pour essayer d’aller de l’avant car cela pourrait nous coûter cher plus tard. ».

En visio, un technicien vous donne des indications tactiques ou vous dis juste comment t’entraîner ?

« Non, ce n’est pas l’entraîneur, mais le préparateur sportif. Il ne parle que d’entraînement physique. En fonction de notre rôle, il nous donne des indications et surtout il nous motive ».

Puisque tu as beaucoup de temps libre, regardes-tu des vidéos sur le football ?

« Oui, en plus de l’entraînement, j’aime beaucoup regarder des vidéos des joueurs que j’aime, je le fais comme un plaisir mais aussi pour apprendre et m’entraîner. La mentalité représente 50 à 60% du niveau d’un joueur ».

Instagram Amoroma

Aimez-vous jouer aux jeux vidéo ?

« Oui, j’ai toujours aimé jouer et je joue beaucoup. Depuis que je suis “connu”, je reçois de nombreuses propositions pour participer à des tournois ».

Qui sont tes idoles, tant dans le football que dans le sport en général ?

« Je vais vous en donner deux. En tant que footballeur, Andrés Iniesta, il est mon joueur préféré depuis que je suis enfant, et j’aimais encore plus la personne qu’il est. C’est le modèle de joueur que je veux être. Au niveau sportif, je dirais Nadal ».

Ton plus beau souvenir ?

« Ce n’est pas très vieux, je dirais mes débuts en U21. Un grand match entre l’Espagne et l’Allemagne l’an dernier ».

Quel genre de joueur es-tu ?

« J’aime être en contact avec le ballon, je veux avoir la possession du ballon et être dans le cœur du match ».

C’est comment de passer de la deuxième division espagnole à la Serie A ?

« C’était comme terminer un parcours de croissance. Depuis mon enfance, j’ai toujours été obsédé par le football, je ne sortais pas avec mes amis parce que j’étais concentré sur ce que je devais faire. Ce fut un très grand saut. C’est pour cela que je me suis toujours battu ».

Ta première fois à l’Olimpico?

« Je n’ai pas fait mes débuts à l’Olimpico, mais à Sassuolo, une équipe de milieu de tableau mais toujours très forte. Je n’étais pas conscient, je ne savais pas vraiment ce qui se passait. Tout a été très rapide. Ce n’était pas un problème car j’étais déjà habitué aux grands stades, comme celui de Saragosse avec environ 25 000 personnes. Avec Sassuolo, c’était mon premier match en Serie A, et même si nous perdions, j’avais hâte d’appeler mes parents ».

As-tu trouvé des différences entre le football espagnol et italien ?

« L’entraîneur de la Roma est portugais, donc il est un peu espagnol, j’ai donc réussi à m’adapter immédiatement, même si j’ai quand même trouvé des différences. Dès le premier entraînement, j’ai trouvé que le jeu avait un rythme très rapide et agressif. C’est un jeu très physique mais avec beaucoup de qualité ».

Difficile d’arriver où vous êtes?

« J’ai réussi à arriver à Rome à 21 ans, tandis que certains de mes coéquipiers des sélections ont fait leurs débuts en Liga avant moi. J’ai fait beaucoup de sacrifices et renoncé à beaucoup de choses. Par exemple pour nous il n’y a pas d’été, nous ne pouvons pas aller à beaucoup de fêtes ».

Comment s’est déroulée la négociation avec la Roma et comment avez-vous réagi ?

« Je ne me souviens pas où j’étais, mais c’était à la mi-décembre. Mon agent m’a appelé pour me demander si nous pouvions nous voir. A cette époque, je jouais bien. Il est venu chez moi et m’a dit que la Roma me voulait. Mon agent a été très direct ».

Avec qui aurais-tu aimé jouer entre Totti, De Rossi et Batistuta?

« C’est difficile à choisir, mais je dirais Totti ».

Source vocegiallorossa.it






La Gazetta

Recevez chaque semaine par mail l'actualité de l'AS Roma en Français, le programme des matchs et des lives....

Prochains matchs / Live

26/11/20 à 21h00 : Europa League – J04
⚽ CFR Cluj / AS Roma

26/11/20 dès 23h00 ▶ Live Youtube
🎙 “Le débrief avec Rabal”

29/11/20 à 20h45 : série A – J09
⚽ Napoli / AS Roma

30/11/20 dès 21h00 ▶ Live Instagram
🎙 “La libre Antenne 100% AS Roma”

Articles récents

Articles les plus lus

251120-juanjesus 251120-juanjesus

Juan Jesus seul défenseur central disponible pour CLUJ ?

Actualité

251120 251120

Tommaso Milanese jusqu’en 2024. La Roma continue de prolonger ses jeunes.

Actualité du club

libre antenne Dario libre antenne Dario

▶︎▶︎ 23/11/20 Replay “La libre antenne 100% AS Roma” #8

Replay

231120-manciniibanez 231120-manciniibanez

Alarme en défense ! Mancini et Ibanez également out ?

Actualité

Connect
La Gazetta

Recevez chaque semaine par mail l'actualité de l'AS Roma en Français, le programme des matchs et des lives....