AS ROMA équipe 1Interview

Spécial derby – Interview exclusive de Giovanni Manco, journaliste laziale de Cittaceleste.it

Parce qu’à Rome, personne ne plaisante avec le football ! Plus qu’une rencontre sportive, le Derby di Roma est une véritable confrontation qui déchaîne les passions ! Cela ne date pas d’hier : le Derby di Roma passionne chaque année depuis 1929. 

A l’occasion du prochain Lazio-Roma de dimanche 26 septembre, on va vivre avec RCT IL PODCAST en partenariat avec Amoroma.fr, le derby de plusieurs angles différents. Notre premier invité pour LA SETTIMANA DEL DERBY, est Giovanni Manco, le journaliste laziali de Cittaceleste.it.

La Lazio a un nouveau coach, Sarri, après des années avec Inzaghi, comment voyez-vous ce changement ? 

« Je pense que le changement est arrivé au bon moment, Inzaghi et la Lazio avaient besoin de quelque chose de différent. L’entraîneur a eu raison de se mettre à l’épreuve dans une équipe importante qui se battra pour le Scudetto et pour bien faire en Ligue des champions. La Lazio après tant d’années, a commencé un projet différent avec un grand entraîneur. Les histoires se terminent, la vie continue, même dans le football. »

Comment analyser le début de saison de la Lazio 

« Les deux victoires contre Empoli et la Spezia avaient donné le sentiment que nous étions prêts, mais les difficultés étaient au rendez-vous et je m’y attendais. Le début de saison n’est pas positif, même hier le 2-2 contre Cagliari était décevant. Mais ne vous inquiétez pas, je vois quelques petits pas en avant et je pense que lorsque le sarisme sera brisé, les joueurs de la Lazio pourront s’amuser. Il faut du temps et de la patience, et en attendant essayer de gagner des matchs de toutes les manières : même en jouant mal, même de manière sale. »

La Roma a aussi un nouvel entraîneur, José Mourinho. Que pensez-vous de ce choix ?

« Je pense qu’il est l’entraîneur dont une équipe comme la Roma avait besoin. Il a apporté de l’enthousiasme et de l’énergie. Tactiquement, cela rendra l’équipe plus solide et cynique, sans l’obsession du beau jeu qui appartient aux autres entraîneurs, pas aux Portugais. »

Comment voyez-vous le début de saison de la roma ?

« Certainement un début positif, il me semble que l’équipe a déjà trouvé l’harmonie avec le nouvel entraîneur et c’est positif. Hier, il y a eu un KO à Vérone, mais cela peut arriver. Ce sera un championnat équilibré et imprévisible, nous verrons de nombreux résultats surprises comme celui-ci. »

Quels sont les objectifs de la Lazio cette saison ?

« L’objectif est toujours le même : tenter de décrocher la qualification pour la Ligue des champions. La Lazio en a besoin pour grandir. Je pense que ce sera incroyablement difficile, cependant, la compétition est élevée et les Biancocelesti changent leur façon de jouer au football. Je ne serais pas surpris si nous devions finalement réduire les objectifs. Ce ne serait pas la fin du monde selon moi, par contre le club attend une équipe compétitive qui soit prête tout de suite. C’est un paradoxe. On verra ce qu’il se passe. »

Selon vous la Lazio est prête pour ce grand match que sera le Derby de dimanche 26 septembre ?

« La Lazio doit être prête pour chaque match, cette année il n’y aura pas de matchs faciles ou difficiles en Serie A. Le derby a sa propre histoire, c’est comme si le temps autour de lui s’était gelé pendant 90 minutes. Je pense que ce sera un bon test pour Sarri et Mourinho, ce sont deux entraîneurs avec une grande expérience mais ils n’ont jamais vécu quelque chose comme le derby de Rome, eux aussi seront émerveillés par la beauté et l’esprit de compétition de ce match. »

Que peut apporter Sarri au niveau tactique pour la Lazio ?

« Après avoir échoué à imposer ses idées à la Juventus, Sarri a une grande envie de revoir son sarisme à l’oeuvre. Il est convaincu qu’à la Lazio il y a les conditions pour pouvoir le mettre en œuvre et avoir un effectif disponible et adapté à ses idées, c’est pourquoi il a choisi de venir à Rome. C’est pourquoi je pense que l’entraîneur insistera beaucoup pour que son credo footballistique soit mis en œuvre. Dans ces premiers matchs j’ai vu une équipe qui dribble beaucoup en déplaçant le ballon de droite à gauche et vice versa, avec Inzaghi ça allait beaucoup plus verticalement. Mais nous n’en sommes qu’aux tests généraux, les effets se verront à moyen terme. »

Après plusieurs années, un joueur qui est passé de la Roma à la Lazio, comment voyez-vous le transfert de Pedro ?

« Il s’est très bien intégré au rôle, Il a 34 ans mais il bouge comme un gamin aux cheveux bouclés. Il court, se bat, revient en défense, je ne m’attendais pas à toute cette application. Hier, il a également très bien joué contre Cagliari. Je pense que Rome s’est empressé de le rejeter. C’est vrai aussi que la tête compte beaucoup : à la Lazio il a trouvé un entraîneur avec qui il était déjà très bon à Chelsea, je pense que le projet de Sarri l’a attiré et lui a donné de nouveaux stimuli malgré son âge. »

De nombreux derbys sont historiques, votre derby préféré ?

« Evidemment, le derby du 26 mai est dans l’histoire de la Lazio et dans le cœur de tous les fans. Mais je ne veux pas donner une réponse aussi évidente. Le 3-2 du 19 mars 2008, remporté par la Lazio sur un but de Behrami à la dernière minute, m’est resté. J’avais 13 ans et c’était l’un des premiers derbys auxquels j’ai assisté, je me souviens qu’en voyant le but mon cœur s’est emballé, là j’ai compris que le football est capable de donner des émotions extraordinaires et que la Lazio serait une composante importante de ma vie. »

Que représente pour toi le derby en tant que fan ?

« C’est un match que je ressens beaucoup, il n’y a aucun doute là-dessus. Du derby, j’apprécie vraiment le caractère sacré avec lequel la ville vit, c’est quelque chose qui n’existe pas dans d’autres villes italiennes et que seuls les fans de la Lazio et de la Roma peuvent comprendre. J’aime voir tout cela, car en plus du sport, le football est aussi quelque chose qui doit faire ressentir des émotions. Sinon, qui serait intéressé à le suivre ? Ici, j’aime le derby parce qu’il vous excite : qu’il s’agisse d’émotions de joie ou de douleur, à ce moment-là vous êtes vivant et vous ne pouvez qu’apprécier la beauté de ce jeu. »

Votre meilleur but dans le derby ?

« Comme mentionné, j’aime beaucoup le but de Behrami. Mais si on parle de la beauté d’un geste technique, je me souviens que j’étais étonné et bouche bée devant le but de Zarate le 11 avril 2009 : un but du pied droit, de loin, Doni n’a rien pu faire. Un eurogol. »

Un derby avec les fans, quelle importance le retour des fans après le Covid ?

« C’est indispensable mais pas seulement pour le derby, pour le football en général. Pas plus tard qu’hier, je suis allé au stade et c’était génial de pouvoir revenir. J’ai parlé plus tôt d’émotions, l’année dernière je ne les ai pas ressenties à cause de l’absence du public. C’est comme si nous avions été témoins d’un autre sport, et ce n’est que maintenant que le football est vraiment de retour. Quant au derby, j’espère que les supporters fêteront ce retour dans les tribunes avec respect et fair-play.  »

Votre pronostic pour le derby ?

«  Je n’en fais pas par superstition. Mais ce sera un match vivant et beau, joué ouvertement par deux équipes qui veulent obtenir un résultat complet. Cela mettra les formations en position de déséquilibre et laissera des espaces, et le spectacle en sera positivement affecté. Ni l’un ni l’autre ne jouera pour un match nul. »

Retouvez RCT IL PODCAST sur InstagramFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site