A la Une

Mourinho / AS Roma, pourquoi le mariage pourrait continuer ? Mon avis sur la question.

José Mourinho ne cache pas son envie de rester, la zone Ligue des Champions semble possible. Les Friedkins pèsent le pour d’une décision qui pourrait être bénéfique.

Vous connaissez la phrase « Les bonnes filles vont au paradis, les mauvaises filles vont partout » ? Massimo Cecchini dans La Gazzetta dello Sport écrit :  traduisez-le au masculin et vous découvrirez comment José Mourinho – et sa phrase prononcée il y a 10 jours “Je suis né bandit“- est en train de renverser toutes les prédictions sur son avenir, se rapprochant de la prolongation avec la Roma. Le paradis du pétrodollar pourrait devoir attendre, car l’enfer empoisonné de la Serie A semble spécifiquement adapté au profil du Special One, maître de la controverse et joueur de flûte (qui pourrait t’amener à une destination de rêve) de toute une base de fans amoureux.


Tifosi, Stade Sold Out et revenus croissants

Par exemple, en étant pragmatique, il n’échappera à personne qu’un facteur important dans l’augmentation des revenus est dû à la billetterie et aux abonnements. En combinant les données avec celles des matchs amicaux et de la tournée au Japon, au cours de la saison 2022-23, les recettes ont augmenté jusqu’à 23,7 millions par rapport à la précédente. Grâce surtout aux dizaines de « sold out » que l’effet Mou a pu générer.


La vitrine. Visibilité mondiale

Si la visibilité est l’âme des affaires, aucun entraîneur au monde ne peut la garantir plus que Mourinho. Bien sûr, des attitudes et des positions douteuses lui fournissent parfois la vitrine, mais grâce à lui, la Roma trouve certainement une place dans les médias internationaux qu’elle n’aurait jamais eue avec d’autres entraîneurs.


Mercato. José facilite les négociations

Ne le cachons pas, les choix des joueurs sont presque toujours guidés par le salaire (et la Roma a la 3ème masse salariale du championnat), mais face à des salaires similaires, être entraîné par le Spécial L’un est un privilège pour de nombreux joueurs. Ce n’est un secret pour personne que de nombreuses négociations difficiles – Abraham, Matic, Dybala et Lukaku surtout – ont été finalisées par le fait que Mourinho siège sur le banc de Giallorossi.


L’aspect mentalDans les matchs couperet, il fait la différence

TEE-SHIRT AMOROMA

Lorsque la marge d’erreur semble réduite au minimum, il est difficile de trouver au monde un entraîneur capable d’apporter un surplus de motivation à l’équipe comme José sait le faire. Ce n’est pas un hasard si la Roma a envoyé plus de joueurs marquer dans cette Serie A (11). Les Friedkins savent bien que, aux yeux des supporters, toute victoire ne sera que grâce à Mourinho, mais pour des gens pour qui le football n’est certainement pas leur intérêt premier, tout bien considéré, c’est un petit prix à payer. A condition que les comptes (grâce à la Ligue des Champions) reviennent vite.


Mon avis personnel (ODDI Stephane)

Tout ce qui a été écrit ne peut etre remis en question et tout le monde a conscience que sans José Mourinho, l'Olimpico ne serait pas Sold Out, que de nombreux joueurs ne seraient pas à la Roma, qu'il n'y aurait certainement pas eu 2 finales Européennes, que la visibilité mondiale et la stabilité des comptes serait autre etc... MAIS ! Et oui pour ceux qui me suivent sur les réseaux ou dans les live il manque un aspect dans cet article, un aspect qui passe aujourd'hui au second plan pour de nombreux tifosi 'aveuglés' par la soif de victoire et par les coupes Européennes mais qui est l'essence meme du foot... Le terrain et les joueurs !
Est-ce que footballistiquement cette équipe progresse depuis plus de deux ans ? Est-ce que les joueurs aujourd'hui sont à 100% de leurs possibilités techniquement et tactiquement parlant sous José Mourinho ? Que se passera t-il le jour où José Mourinho ne sera plus là pour l'équipe et le club ? Que récupèrera l'entraineur suivant ? Devra t-on replonger dans quelques années compliquées car il faudra r(e)construire une base et une identitée de jeu ? 
Pour terminer, l'augmentation des supporters de la Roma et on le voit bien sur les réseaux sont des Mourinho fans qui partiront suivre leur entraineur dans un prochain club. Et quand est-il de ceux qui supportaient la Roma avant Mourinho ? Sur les réseaux sociaux, ont voit bien que les 'anciens' sont de moins en moins présents et que les jeunes viennent pour José ou un joueur mais pas pour la Roma.
Pour exemple, mon fils de 14 ans qui joue au foot à Rome et qui aime ce sport s'ennuie devant les matchs et ne les regardent plus (où alors la première mi-temps ou les 10 dernières minutes sur les gros matchs) se contentant des résultats et highlights du lendemain.
En conclusion, les Friedkins songent t-ils à conserver José pour de bonnes raisons ou juste par peur de fragiliser tout ce qui a été construit hors terrain depuis 2 ans ? Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux se séparer en bon terme au bout des 3 ans et se servir de la dynamique actuelle pour envisager une Roma à long terme ? On en reparlera certainement en début d'année. En attendant Forza Roma Sempre.

Source
ForzaRoma.info

ODDI Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr & AmoRomaTour.com ⚡ Accrédité AS Roma 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)