A la Une

Mourinho : « Ce club et ses tifosi sont vraiment très spéciaux et ça, je ne le savais pas »

José Mourinho s’est exprimé à la suite du match nul 1-1 face à Venezia à l’Olimpico. Un match qui marquait la fin de saison à domicile et que la Roma a voulu célébrer avec ses tifosi malgré le résultat.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Après un résultat négatif, l’étreinte du public : qu’est-ce qui est né, Mourinho ?

« C’est nous qui avons essayé de remercier le peuple. Au final, on a une fois de plus vu une famille. Mais le but a toujours été de les remercier. Et il y a un moyen de toujours le faire : c’est de tout donner, toujours. Aujourd’hui encore, nous l’avons fait. Au final, si on peut donner un titre, gagner une compétition, je dis que c’est mérité pour nous mais c’est vraiment méritant pour eux : ce sont eux qui le méritent le plus ».

« Cela (le Coach fait référence à l’harmonie avec les supporters, ndlr) se produit peut-être lorsque Milan ou l’Inter remportent le championnat, et je pense que cela (à Rome, ndlr) au niveau de la passion des gens signifie beaucoup plus. Parce que quand tu gagnes, la famille est toujours là. Mais quand tu ne gagne pas, c’est une autre histoire. Ce club a toujours été – et je ne le savais pas – ou est aujourd’hui un club très spécial, avec des gens vraiment très spéciaux ».

« On a tout donné, on a essayé de gagner et de tout faire pour y arriver. Evidemment, jouer longtemps contre un adversaire à dix donne plus de chances de dominer, de créer. Nous n’avons pas fait 2-1 ».

« Une pensée à Venezia, à ses professionnels, à ses habitants, en espérant que la saison prochaine, ils pourront à nouveau revenir en Serie A ».


Les grandes équipes le deviennent en ayant une attention particulière aux détails. La Roma a commencé par une distraction défensive, est-ce un élément à travailler ?

« Si nous cherchons où nous aurions pu faire plus, je dis que nous nous trompons : nous sommes définitivement l’une des équipes avec le plus d’opportunités de marquer des buts et que le nombre de buts, en pourcentage de tout ce que nous avons créé nous montre que c’est là qu’il faut regarder et dire : « Wow, cinq, six, sept buts de plus auraient suffis et nous aurions certainement aujourd’hui quelques points de plus ».

« Défensivement, on est généralement une équipe concentrée, qui donne moins, surtout ces trois derniers mois. Mais c’est arrivé. Et puis nous avons eu assez de réaction pour gagner le match. Evidemment, je le répète, contre une équipe de dix c’est certainement plus… Peut-être que parfois ce n’est pas facile, parce qu’ils se sont tous mis derrière et devant le but ».

« Cependant, il est évident que nous sommes une équipe avec quelques difficultés en ce moment. On joue à la limite du risque, avec Pellegrini, Cristante, Tammy (Abraham, ndlr), Smalling et Ibanez. Nous sommes à la limite. Mais c’est un risque qu’il faut continuer à prendre pour un match de plus, et puis ensuite penser à la finale ».


En pensant à Tirana, quelles est la condition de Zaniolo : était t-il au repos ?

« Non, non, non, personne ne s’est reposé. Tous ceux qui n’étaient pas là aujourd’hui – Mkhitaryan, Zaniolo, Felix – étaient blessés et n’ont pas pu être là ».


Et sur Tirana ?

« Nous verrons. Pensons d’abord au Torino et nous verrons pour le jeudi suivant ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.