A la Une

Mourinho : « Celui qui donne le maximum a toujours mon affection »

José Mourinho pour sa première sur le banc de la Roma en 2023 s’est exprimé suite à la victoire des giallorossi 1-0 sur le Genoa en Coppa Italia. Voici ses paroles :

La volonté de la Roma de prendre le jeu à son compte était évidente. Peut-être un peu trop de fatigue, jusqu’à Dybala.

« La Roma donne toujours le meilleur d’elle-même et c’est pour cela que je ressentais de l’affection pour mes garçons. J’ai appris enfant – et je ne suis pas un enfant : j’aurai 60 ans la semaine prochaine – que quand on se donne à fond, on n’a pas à donner plus ».

« Alors on peut bien jouer, très bien ou pas très bien, mais quand tu donnes le maximum… ».

« Un joueur qui donne tout a toujours mon affection. Pour cette raison, la seule chose que j’ai regrettée, ce sont quelques coups de sifflet envers Zaniolo ».

Mourinho

« Pourtant, quand tu as une personne qui prend un salaire de la Roma et qui, devant les micros, critique un joueur, ça ouvre la porte (aux sifflets, ndlr), parce qu’évidemment les gens entendent ces personnes qui ont une histoire dans le Club. Mon histoire est petite, mais peut-être que les gens m’entendent : s’il vous plaît, ne sifflez pas mes joueurs, car ils donnent tout ce qu’ils ont. Ils n’ont pas plus, ils ne peuvent donner plus ».


Revenons au match, je faisais référence à la lumière de Dybala, qui intervient après un moment de difficulté pour Pellegrini. Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Pellegrini ?

« Nous avons quelques soucis (Physique NDLR) avec Lorenzo, que nous verrons demain. Evidemment je voulais les économiser tous les deux, mais Alberto (Gilardino, ndlr) m’a donné un match difficile. Et après, avec le problème de Lorenzo, je voulais tout faire pour ne pas aller dans les prolongations ».

« J’aurais pu mettre un jeune – Tahirovic ou Volpato – mais j’a décidé de faire entrer Dybala, le type de joueur qui rend bon un entraineur. Il y a de très bons entraîneurs car ils ont de très bons joueurs. Evidemment il y a eu un travail d’équipe, évidemment il y a eu un contrôle collectif du match et les trois en défense nous ont donné une grande sécurité, mais avec Paulo c’est autre chose : c’est un parfum différent ».


Que pensez-vous des événements sur l’autoroute entre les supporters de Rome et de Naples ?

« Je suis un entraîneur, j’entraîne, et selon certains, j’entraîne mal ».


Le directeur sportif a dit que vous aviez tout pour aller en Ligue des champions : êtes-vous d’accord ?

« Le directeur est le directeur. Il ne me semble pas qu’un coach doive commenter les propos de son directeur. Que je sois d’accord ou non, je ne dois pas le commenter publiquement ».


Vous n’aviez pas parlé depuis deux mois. Êtes-vous heureux en ce moment ?

« Heureux ou pas, je fais toujours de mon mieux. C’est ce qui compte, ce qui est important pour le supporter de la Roma, pour le directeur sportif de la Roma, pour les propriétaires ».

« Si je n’ai pas parlé depuis deux mois c’est parce que j’ai été suspendu pour deux matchs et que je ne parle jamais quand je suis suspendu. Aujourd’hui je peux parler et je parle. J’en profite pour remercier le président de la fédération portugaise : ce qu’il m’a dit m’a rendu fier, le Portugal est mon pays, il m’a dit qu’il ferait n’importe quoi pour m’avoir, que je n’étais pas son premier choix mais son seul choix ».

Je suis ici, et je donnerais tout pour la Roma.


Source
Gazzetta Dello Sport

ODDI Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *