A la Une

Mourinho : « Demain n’est pas décisif – J’ai confiance en Shomurodov et Mayoral » AS Roma / Bodo

José Mourinho s’est exprimé lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. Les giallorossi recevront le Bodo Glimt à l’Olimpico ce jeudi 04 novembre 2021 à 21h00. Match comptant pour la 4ème journée de la phase de groupe de Conférence League.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Gommer la honte du match aller et reprendre la tête du groupe sont t-ils les objectifs du match de demain ? 

« Nous avons six points au tableau dans le groupe. Nous sommes dans une bonne situation. Si on oublie le résultat de Bodo, même s’il est impossible d’oublier, avec deux matchs encore à jouer à domicile et six points déjà acquis, c’est une bonne situation. Nous avons encore trois matchs à jouer, soit neuf points disponibles. Ce n’est pas un match décisif et ce n’est pas une situation de pression. Mais nous voulons finir premiers et nous voulons gagner le match. Personne ne veut oublier le match contre Bodo car nous ne pourrons jamais l’oublier, mais nous voulons gagner ».

Quel genre de formation verrons-nous demain ?

« Nous nous sommes tous trompés à Bodo. Je ne veux pas dire qui s’est trompé ici et qui s’est trompé là. Nous avons perdu en équipeDemain, nous voulons gagner en équipe. Évidemment, ne jouera pas la même équipe que la dernière fois. J’ai eu trop de peurs avant le match aller, mais je n’avais pas peur du match. J’avais peur du froid, du terrain, des blessures, de la fatigue… Peur de beaucoup de choses, mais pas peur de la défaite. J’avais tort, nous avions tous tort. Demain, la même équipe ne jouera pas ».

Abraham est le joueur sur lequel la Roma a le plus investi sur le mercato, mais n’a pas encore performé comme prévu. Quel genre de problème y a-t-il ? Problème d’équipe ou d’adaptation du joueur ?

« Le problème, c’est toujours nous. Il ne s’agit pas de limites individuelles. Un joueur qui vient d’une autre culture : la culture du football, la culture des arbitres, voire la culture sociale, je pense que ce n’est jamais facile. Mais Abraham a plutôt bien commencé. Cela a créé un impact positif. Maintenant, il vit un moment pas spécial. Mais c’est un grand joueur, nous avons confiance en lui. Aucun problème. Il jouera encore mieux, il marquera, nous avons une confiance totale »



Par rapport aux autres ligues où vous avez entraîné, avez-vous trouvé des différences dans l’arbitrage ?

« Je ne parlerais pas de l’arbitrage et je ne parlerais pas de la Serie A ».

Zaniolo est redevenu un élément incontournable de la Roma après environ un an d’inactivité. Où en est le joueur ? Et en quoi peut-il s’améliorer ?

« Après deux ans de blessures, ce n’est pas facile. Par exemple, contre la Juventus, il y avait un peu la peur d’un joueur qui a tant souffert. Ce sont les peurs d’un joueur qui ne pourront s’oublier qu’avec le temps. Physiquement, Zaniolo va bien, physiquement il est très fort, il y a des détails d’un point de vue tactique qu’il doit améliorer, qu’il doit apprendre, mais c’est normal. Quand on a 23-24 ans, surtout quand on a perdu deux ans à l’infirmerie, il y a des choses à apprendre. Oui, il doit sans aucun doute s’améliorer. Mais c’est un bon joueur, c’est un joueur qui travaille tous les jours, c’est un professionnel. Je suis satisfait ».

Selon vous, l’image du football italien à l’étranger s’est-elle améliorée ? Sommes-nous plus en retard qu’il y a 10 ans ? Egalement sur le thème du racisme…

« C’est un championnat où ça joue très bien. Les équipes ont de la qualité, les joueurs ont de la qualité et les entraîneurs ont de la qualité. Les entraîneurs de différentes générations essaient de jouer avec ambition, ce qui est très bien. Ils ne se soucient pas seulement du résultat. En ce sens, je suis vraiment satisfait d’être ici avec vous ».

Faites-vous toujours confiance à Shomurodov comme en début de saison ? étant donné que contre Milan vous avez fait entrer Felix Afena Gyan en premier ?

« Je fais confiance à tout le monde, mais il y a des moments où les joueurs ne sont pas dans leur meilleur moment. Surtout du niveau de la confiance. Quant à Félix, demain, il ne sera pas sur la liste. Mais c’est un joueur avec des qualités que nous n’avons pas. C’est un joueur qui recherche des mouvements qu’on ne fait pas souvent. Nous avons beaucoup de joueurs qui veulent le ballon aux pieds, nous en avons peu qui le demande dans l’espace. J’aime comme il prend la profondeur et comme il agit sur le terrain. Sur la façon de presser et sur son agressivité dans l’espace.
Le garçon est très loin d’être un produit fini, il est très loin d’être un joueur accompli, loin d’être parfait pour être titulaire d’une équipe comme Roma, mais c’est un profil qui mérite d’y travailler, en lui donnant l’occasion de jouer. C’est très bien de s’entraîner avec nous et d’autres joueurs comme Missori ou Volpato, mais il y a une différence entre travailler et jouer. Mais évidemment, jouer accélère ce processus. J’ai confiance en Mayoral et Shomurodov. Celà ne change pas. Félicitations à Bodo qui vient de remporter le championnat ».

Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.