Mourinho : « Lors de 25 premières minutes, nous aurions pu et dû tuer le match ».

José Mourinho s’est exprimé suite à la courte victoire 1-0 obtenue face à Cremonese au stadio Olimpico lors de la 2ème journée de Serie A.

Vous avez joué contre une équipe bien organisée, ce qui vous a mis en difficulté. Êtes-vous satisfait, non pas du résultat, mais de la performance ?

« Je vais débuter par là où vous avez commencé : félicitations à Cremonese. Évidemment, dans les 20/25 premières minutes de la première mi-temps, nous avons non seulement eu des occasions de marquer, mais de mettre fin au match ».

« On ne l’a pas fait et puis on a trouvé une vraie équipe, qui en plus d’avoir des joueurs de qualité a certainement un entraîneur de qualité. Une équipe très bien organisée, avec son style, avec sa philosophie de jeu défensive. Et ce n’était pas un match facile pour nous ».

« Je félicite également l’arbitre, car c’était un match difficile, avec une très grande intensité. Nous en avons fait assez pour boucler la première mi-temps. Et quand tu ne marques pas, et que tu viens de deux jours émotionnellement difficiles – même aujourd’hui il y avait de la tristesse, avant le match – et que tu perds un joueur fondamental comme Nicolò, c’est dur. Lorsque vous ne marquez pas, je ne dis pas que la peur de ne pas gagner le match entre en jeu, mais la pression oui ». 

« Au final, dans les 10/15 dernières minutes, eux aussi ont été très forts, avec les changements, avec les attaquants, le jeu direct, du ballon inactif… C’était un vrai match jusqu’au bout, mais dans un championnat comme celui-ci les 3 points sont le plus important ».


Comment travaillez vous cela ? Comment clôturer les matchs ?

« À bien des égards, nous aurions pu le fermer même dans les vingt premières minutes. Mais Radu a fait des arrêts fantastiques. et nous, nous nous sommes trompés. Quand l’énergie était au top et le terrain en bon état – bon terrain pendant 20 minutes qui est ensuite devenu un champ de pommes de terre – eh bien, à ce moment-là, nous n’avons pas su fermer le match, et après c’est devenu difficile ».

« On a fait le changement Nicolò / El Shaarawy trop tôt, d’habitude on l’aurait fait plus tard, pour donner de l’énergie, de l’intensité. On a fini le match avec Lorenzo, Stephan, Paulo et Tammy en difficulté physique. Mais bon, l’équipe défend bien, avec une grande concentration et aussi avec une qualité importante ».

« Nous avons gagné deux matchs avec des buts de deux joueurs défensifs. Et si vous me demandez si cela m’inquiète, je réponds non, car pour Tammy, pour Paulo et dans un certain temps pour Nicolò – car il sera absent un certain temps – les buts viendront ».


La blessure de Zaniolo vous inquiète-t-elle ?

« Je suis inquiet, mais c’est la vie. Pleurer n’aide pas. Évidemment, vous avez des stratégies en tête, différentes combinaisons de jeu, puis vous vous retrouvez immédiatement dans une situation où nous sommes peu nombreux et nous perdons deux joueurs importants. Mais le football est comme ça. Ca peut arriver et il faut regarder devant ».


Vous attendez-vous à un renfort important, même au milieu de terrain ?

« En ce moment, tout le monde veut la même chose. C’est-à-dire travailler pour le bien du Club. Ces décisions sont de la responsabilité de la Propriété et du directeur (Tiago Pinto, ndlr). Ils savent parfaitement ce que j’aimerais avoir et que ces dernières difficultés de Zaniolo et Wijnaldum accentuent les besoins. Mais nous sommes tous unis, et ensemble nous trouverons la meilleure solution possible ».


Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.