A la Une

Mourinho : « Nous avons joué un match horrible en 1ère mi-temps » Coppa Italia – Roma / Lecce

José Mourinho s’est exprimé après la qualification de la Roma pour les quarts de finale de la Coppa italia 2021/22. Les giallorossi ont obtenu leur billet en battant Lecce 3-1.

Le sentiment est que la Roma ne peut jamais se passer de certains joueurs.

« C’est malheureusement vrai. C’est ce que je dis toujours : notre équipe a des limites et nous les connaissons. Maitland-Niles et Sergio ont donné une transformation positive, apportant plus de qualité et offrant plus de solutions et c’est déjà une amélioration. Mais notre profil, et celui de notre projet, évoluant petit à petit ».


Pourrait t-il y avoir une Roma différente face à l’Inter ?

« Il y a encore du temps avant d’y être avec des matchs et une pause. Je n’ai aucun doute : l’Inter est l’équipe qui a le groupe le plus fort de la lega et donc en Coppa Italia. On hérite de l’adversaire le plus difficile à jouer, mais on va y aller pour tenter de créer une surprise. On verra si cela est possible ».


Si vous deviez faire un bilan, quel est votre niveau de satisfaction de un à dix ?

« D’un point de vue émotionnel, de la passion, de l’empathie, du bonheur de travailler pour Rome et pour les supporters roms, de un à dix je dis onze. Je suis vraiment heureux d’être dans un environnement où je sens l’aide des autres et où je sens que les gens me font confiance. Je ne peux pas être plus heureux de rester ici. D’un point de vue footballistique, jouer pour finir entre quatrième et huitième n’est pas ce que je veux. Mais c’est un instant. C’est un projet différent. Et nous ferons certainement mieux la saison prochaine.

Cependant, je ne veux pas cacher la frustration que j’ai ressentie en première mi-temps aujourd’hui, car d’un point de vue technique, nous avons joué un match horrible. Et puis, quand techniquement tu as autant de problèmes, il ne sert à rien de parler de tactique. Cependant, je suis heureux : je ne changerais pas mon rôle d’entraîneur de la Roma et je ne ferais pas partie d’un projet de ce type pour un autre club. J’ai donné ma parole : avant trois ans, je ne quitterai pas ce projet qui est aussi mon projet ».


Quelles sont les limites de votre équipe ?

« Peut-être que sa conception de la technique est différente de la mienne. Mon concept de base est qu’on ne peut pas rater des passes de dix mètres ou faire un contrôle orienté ou jouer un ballon sans intensité. Ensuite, vous voyez que les mauvais choix sont faits. Nous avons joué un match techniquement médiocre et cela nous arrive souvent. Si vous analysez la manière dont on perd le ballon, vous vous rendez compte que ce n’est pas l’adversaire qui le récupère mais nous qui le perdons ».


Quelles émotions ressentirez-vous lorsque vous reviendrez vous asseoir au San Siro ?

« Honnêtement, je ne sais pas. Je vais devoir me préparer émotionnellement, comme cela s’est déjà produit en championnat. Essayer de ne pas avoir d’émotions, essayer de jouer ce match comme un autre. J’irai là-bas avec l’intention évidente de jouer mon match avec ma Roma et certainement les supporters de l’Inter joueront leur match pour leur équipe. Mais on me respectera certainement, car les gens n’oublient pas ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.