Mourinho : « Stade incroyable ! C’est la victoire du banc – Heureux pour Carles Perez ».

José Mourinho s’est exprimé suite à la victoire 2-1 face à la Salernitana devant plus de 64.000 spectateurs. Menés 0-1 à la 80ème minute, les remplaçants ont fait le job pour obtenir 3 points cruciaux pour la suite.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Etes-vous satisfait, surtout des 15 dernières minutes ?

« Une équipe fatiguée. Ce n’est pas facile de jouer les jeudis et dimanches. Gasperini pensera sûrement la même chose. Surtout quand tu joues à l’extérieur et que tu as du voyager, jouer le jeudi puis le dimanche n’est pas facile. Nous avons changé le match avec les remplaçants. En deuxième mi-temps, j’ai fait des changements qui ont donné plus d’énergie à l’équipe ».

« La Salernitana a donné tout ce qu’elle avait et tout ce qu’elle n’avait pas, avec un grand honneur, avec un grand désir. Mais il leur est également difficile de maintenir cette intensité défensive pendant quatre-vingt-dix minutes ».

« Au final, je pense que nous méritons la victoire, car nous sommes l’équipe qui, même en ne jouant pas bien, voulait vraiment gagner le match jusqu’au bout. Cependant, ils ont joué un match très difficile pour nous.
Quant à cette querelle à la fin, ils ont raison. Et pour cette raison, en tant que responsable du banc, je m’excuse pour ces quelques mots pas très corrects qui sont sortis ».


Est-ce important d’avoir un stade plein comme aujourd’hui pour le match de jeudi ?

« Je dis que nos joueurs doivent peut-être sentir plus de responsabilités envers nos tifosi, car c’est vraiment une chose fantastique… et nous ne jouons même pas le Scudetto. C’est vraiment incroyable. Et c’est super de savoir que le stade sera à nouveau plein jeudi pour un match décisif. »

« Aujourd’hui, j’ai aussi beaucoup apprécié le soutien des supporters de la Salernitana, qui ne sont pas dans une très bonne situation. Et voir 5 ou 6000 supporters se déplacer pour soutenir leur équipe est quelque chose de fantastique. Amour et passion. C’est comme ça ».


N’aviez-vous pas envisagé plus de turnover en prévision du match contre Bodo ?

« Nous, les entraîneurs, réfléchissons beaucoup. Mais parfois, ce n’est pas si facile de décider : il y a toujours deux façon de voir les choses. Si vous changez trop et que les choses tournent mal, nous, les entraîneurs, nous sentons presque coupables de changements excessifs. Nous pensons à beaucoup de choses, mais à la fin nous devons nous décider ».

« Cette possibilité de faire cinq changements est vraiment une aide. Je suis particulièrement heureux pour Carles Perez. C’est un gars formidable, qui travaille comme personne. Parfois, en fonction du système tactique, il ne trouve pas de place, pour lui, pour ses qualités, mais dans une situation extrême comme aujourd’hui, je le mets dans une position ultra-offensive dans une équipe qui n’avait rien à perdre. Je suis vraiment content, car c’est un but qui donne une autre histoire au jeu, une force supplémentaire pour nous faire gagner le match à la fin ».


Êtes-vous satisfait de l’approche de Zaniolo ?

« Je suis satisfait. Je suis désolé pour lui, car il a bien fait et je dirais même très bien dans le sens de changer la dynamique du jeu, et il a eu la chance de marquer deux buts magnifiques. Dans un cas, le gardien de but à mon avis touche le ballon et s’il le fait, il fait un arrêt fantastique. Et puis il a eu une autre situation où on a pensé qu’il y avait but. Il a très bien fait pour nous ».

« Après l’équipe nationale, Zaniolo est revenu avec ce problème : il n’a pas joué deux matchs et il ne s’est pas entraîné. Aujourd’hui, en quarante-cinq minutes, il a fait preuve de force et d’envie. C’est très important pour moi ».

« Veretout est de retour aussi et, même s’il a peu joué, il a donné de la qualité à l’équipe, avec un Cristante qui court comme personne, qui fait douze, treize km par match, qui joue toujours. Et dans les 15 dernières minutes, Jordan a aussi donné une belle dynamique à l’équipe. Pour moi, aujourd’hui, c’est la victoire du banc : la victoires des joueurs du banc ».


Croyez vous même un peu à la Ligue des Champions ?

« Non, car le quatrième est la Juve et ils sont trop forts pour laisser filer leurs 5 points d’avance. C’est un grand championnat entre la cinquième et la huitième place : il y a nous, l’Atalanta et la Lazio. La Lazio, que certains après le Derby pensaient que cette défaite aurait pesé, et au lieu de cela, ils ont remporté deux victoires d’affilée, même si avec un peu de chance avec les décisions de l’arbitre. La Fiorentina est fantastique : belle victoire à Naples. Il y a un championnat entre la première et la quatrième place et il y en a un autre entre la cinquième et la huitième ».


Erreur RSS : WP HTTP Error: cURL error 28: Operation timed out after 10001 milliseconds with 0 bytes received

Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.