Primavera

Primavera – La Roma poursuit son excellent début de saison contre Bologna

Avec la promotion en équipe première de Felix Afena-Gyan, on pouvait légitimement se demander si son absence allait peser sur les résultats de la Primavera. En effet, avant sa première convocation dans l’effectif de José Mourinho, l’attaquant ghanéen avait inscrit 6 buts en 5 matchs de championnat et avait donc grandement contribué au très bon début de saison romain. Depuis lors, la Roma continue pourtant sur sa lancée avec trois victoires et un match nul sur les quatre dernières rencontres. Ce lundi, c’est Bologna qui s’est inclinée 3-1 face aux hommes d’Alberto De Rossi.

Le onze giallorosso

Pour cette rencontre, l’entraîneur romain a bénéficié des renforts de Pietro Boer et de Filippo Tripi et a aligné ses joueurs en 3-5-2: Boer (G) / Ndiaye, Keramitsis, Tripi (C) / Rocchetti, Tahirovic, Volpato, Di Bartolo, Missori / Voelkerling, Cherubini.

Le match

Après vingt premières minutes plutôt tranquilles, le gardien de Bologna Bagnolini s’attarde au moment de relancer et tente un dribble très risqué pour échapper au pressing de Luigi Cherubini. Le but casquette n’était pas loin. Le match demeure pauvre en occasions, la Roma faisant face à un bloc bas qui se contente de défendre et de jouer en contre. La première mi-temps s’achevait sur ce rythme de sénateur lorsque les Romains sont finalement parvenus à tous nous faire décoller de notre fauteuil en ouvrant le score. Le défenseur sénégalais Maissa Ndiaye se retrouve à la tombée d’un centre de Cristian Volpato mal renvoyé par la défense et catapulte le ballon au fond des filets (43′ 1-0).

Beaucoup pouvaient imaginer alors que le plus dur était fait mais Bologna va remettre les compteurs à zéro dès le retour des vestiaires. Sur un coup franc du nouvel entrant Cossalter, le capitaine Stivanello s’élève plus haut que tout le monde et sa déviation de la tête vient tromper Pietro Boer (47′ 1-1). La Roma ne va pas tarder à se relever de cette égalisation et Joel Voelkerling est même tout proche de redonner l’avantage aux siens sur un centre de Yuri Rocchetti mais son coup de tête vient fracasser la barre transversale. On se dirige vers une fin de match où les Giallorossi vont faire le siège du but de Bagnolini et cette tendance va brutalement se confirmer avec l’expulsion directe du défenseur bolognais Amey, coupable d’un vilain tacle avec la semelle en avant. Sans surprise, les Romains mettent la pression mais ni Filippo Missori, d’une tête à bout portant repoussée par le gardien, ni Filippo Tripi, d’une demi-volée qui rase le poteau, ne parviennent à marquer. A l’orée du dernier quart d’heure, Bagnolini croit sauver les siens une nouvelle fois en repoussant une tête de Cherubini mais c’était sans compter sur Antonio Satriano qui avait bien suivi et qui redonne finalement l’avantage à la Roma (74′ 2-1). Le coup de grâce arrivera six minutes plus tard. Idéalement servi par Cherubini, Volpato contrôle du pied droit, prends le temps de se remettre sur son pied gauche et trompe Bagnolini avec une froideur remarquable (80′ 3-1).

La suite

Grâce à cette septième victoire en neuf matchs, la Roma conserve son invincibilité et sa première place au classement. Les Giallorossi comptent désormais 7 points d’avance sur leur dauphin Empoli. Amis Romanisti, on se donne rendez-vous samedi pour la dixième journée du championnat et le déplacement sur la pelouse de la Juventus.

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site