Primavera – La Roma verra les quarts de la Coppa

Ce mercredi, la Roma entrait en lice en Coppa Italia à l’occasion des huitièmes de finale. Les protégés d’Alberto De Rossi ont affronté Cosenza, pensionnaire de deuxième division qui avait jusque-là passé deux tours dans cette compétition. Les Calabrais ont opposé une belle résistance mais se sont finalement inclinés 2-0 devant la domination romaine.

Le onze giallorosso

Si la Roma a abordé cette rencontre dans son récurrent schéma en 3-5-2, un léger turn-over était à noter dans le onze de départ : Berti (G) / Morichelli (C), Keramitsis, Ndiaye / Oliveras, Faticanti, Volpato, Di Bartolo, Louakima / Voelkerling, Padula.

Le match

Dès le début de la rencontre, la Roma assume son statut de favori et dicte le jeu à son adversaire. Une première occasion en découle par l’intermédiaire de Joel Voelkerling qui bute sur le gardien calabrais Borrelli après avoir été bien lancé dans la profondeur par Cristian Volpato. Cette action marque le début d’un récital pour le talentueux meneur de jeu romain. Quelques minutes plus tard, il est au départ et à la conclusion d’un bon mouvement avec le Français Corentin Louakima mais il ne parvient pas à cadrer sa tentative. La Roma domine et Volpato continue d’éclabousser la rencontre de sa classe. Après un superbe amorti de la poitrine, il rentre dans la surface, élimine son adversaire et adresse un centre en retrait qui sera repris malheureusement sans succès par Jan Oliveras. On retrouve ensuite Voelkerling qui fait à nouveau parler la qualité de son jeu en profondeur mais manque de précision au moment de conclure son action. La première mi-temps arrive à son terme sur un score nul et vierge mais on sent les Romains proches de trouver l’ouverture.

Les joueurs de Cosenza reviennent des vestiaires avec des velléités offensives et inquiètent par deux fois Filippo Berti, d’abord sur une frappe excentrée de Zilli consécutive à une belle percée dans la surface puis sur une tentative lointaine de De Rogatis qui passe de peu au dessus. La Roma va ensuite reprendre les rênes de la partie, toujours portée par l’inévitable Volpato. Sur un centre d’Oliveras qui se révèle trop long pour trouver Voelkerling, le numéro 10 giallorosso récupère la balle mais bute sur la défense calabraise. On le retrouve peu après en plein cœur de la surface, feintant puis se repositionnant pour enrouler une frappe qui flirte avec la lucarne de Borrelli. L’action qui suit est digne d’un futur grand. Partant du milieu de terrain, Volpato va tout simplement se jouer de cinq défenseurs de Cosenza avant de se heurter à Borrelli. Quelle percée incroyable ! Voelkerling s’essaye une nouvelle fois mais ne trouve pas le cadre. Le temps passe et la Roma ne parvient toujours pas à concrétiser sa domination. Sur un corner adverse, elle est même toute proche de se faire surprendre. Sans un sauvetage héroïque de Maissa Ndiaye sur sa ligne, Cosenza aurait ouvert la marque. Les Giallorossi n’abdique pas et un centre de Voelkerling est tout proche d’être repris à quelques mètres du but par Padula. La délivrance interviendra quelques instants plus tard avec Volpato au départ de l’action. Sa passe laser transperce la défense calabraise et trouve l’entrant Riccardo Pagano qui s’empresse d’offrir un caviar à Voelkerling (73′ 1-0). Une dizaine de minutes plus tard, le coaching de De Rossi va s’avérer à nouveau payant et clore définitivement le sort de cette rencontre. C’est Pagano qui trompe Borrelli d’une frappe en pivot après avoir été idéalement servi par l’habituel titulaire Yuri Rocchetti (85′ 2-0). La fin de rencontre aurait été parfaite si seulement Volpato avait été récompensé de son match fantastique. Malheureusement, il verra à nouveau le cadre se dérober à deux reprises.

La suite

La Roma rejoint donc les quarts de finale de la Coppa au cours desquels elle affrontera la Juventus le 12 janvier. D’ici là, les hommes d’Alberto De Rossi vont retrouver le pain quotidien du championnat ce week-end avec la réception de la Sampdoria. Amis Romanisti, rendez-vous dimanche à 14h30 !

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.