Projet de Stadio della Roma 2.0 : une nouvelle étape est franchie !

Le 8 juillet 2022, l’AS Roma faisait coup double en manifestant noir sur blanc sa volonté de créer une nouvelle enceinte propre au club, et en annonçant que la zone choisie serait Pietralata. Maintenant, le club devra affronter la dure loi de la bureaucratie Romaine!

Ce 3 octobre 2022, le Club de la Capitale passe une nouvelle étape dans sa volonté d’obtenir une nouvelle enceinte ! En effet, c’est par l’intermédiaire de son CEO Pietro BERARDI, que l’AS Roma a remis à la Ville de Rome une étude de faisabilité technico-économique du Stade. Ce projet sera examiné très prochainement par des experts de la Municipalité. D’après le journal « Il Tempo », les dirigeants ont déposé deux cartons contenant 12 tableaux de cartes de la zonede Pietralata et toute une série de rapports.

Les mots de Pietro BERARDI : « Nous avons présenté l’étude de faisabilité. Au nom du club, je suis très fier d’avoir présenté ce projet. (…) Je tiens également à remercier le maire Gualtieri et son équipe. Ils ont fait un excellent travail et c’est un plaisir de collaborer avec un conseil de ce niveau. Aujourd’hui, nous avons présenté une idée de stade qui ne sera pas seulement pour les supporters de la Roma, mais pour la ville. Un stade qui ne sera pas ouvert et vivant uniquement pendant les deux heures du match, mais qui aura aussi une vie tout au long de l’année (…) ».

Les mots Gualtieri, Maire de Rome: « Je remercie Rome pour le sérieux et la qualité des discussions, pour ce qui est un investissement de grande importance. Dès que possible, nous rencontrerons la Conférence des services pour examiner et évaluer le projet avec le même sérieux ».


Les prochaines étapes

Une fois cette étape fondamentale franchie, le club devra présenter le projet définitif à la Municipalité. Le projet sera évalué par la « Conférence des Services décisionnelle ». D’après le quotidien « TuttoSport « , le club devrait présenter le projet en lui même très prochainement.

En tout état de cause, nous n’aurons pas de retour de la Ville quant à cette étude avant la mi-janvier 2023, période au cours de laquelle devrait être voté l’intérêt public (ou non) du Stade (« Il Messaggero« ).

Le journal « Milano Finanza » indique que les Friedkin souhaiteraient que ce stade soit inauguré au Centenaire du club, à savoir au cours de l’année 2027. Toutefois, cela s’avère compliqué. Les plus optimistes ne voient pas le commencement des travaux avant 2024 (« Corriere della sera » et « Gazzetta dello sport »), ce qui semble logique dès lors que la décision d’intérêt public n’arrivera jamais avant 2023.

Il faudra également garder une attention sur les éventuels recours qui pourraient être déposés, notamment en matière d’expropriation ou carrément contre le projet.

Une chose positive à mettre en évidence est que, contrairement au précédent projet porté par James Pallotta, bon nombre de représentants de différentes institutions saluent l’investissement et le projet porté par les Friedkin.


Caractéristiques du stade

Si l’on ne connait toujours pas le montant des investissements, certaines informations commencent à filtrer.

A priori, la capacité du Stade a été revue à la hausse. En effet, si au mois de juin 2022, il ressortait de la presse que la capacité du Stade oscillerait entre 55.000 et 60.000 personnes, il semblerait que les dirigeants aient opté pour un projet plus grand, avec une capacité de 61.000 places auxquelles une extension de presque 4.000 places est envisagée (« Il Messaggero » et « Milan Finanza »). Plus intéressant encore, le quotidien « La Repubblica » nous apprend que la Direction du club aurait mis un point d’honneur à ce que la Curva Sud ait le même nombre de places, et ce, afin de garantir le même accès aux tifosi qu’à l’Olimpico.

Par ailleurs, et dès lors que le projet du Stade se veut « vert », le projet comprendra également la plantation de 3 000 arbres. Ces arbres feront office d’antibruit pour l’Hôpital PERTINI, situé non loin de Pietralata. Plus encore, le « Corriere Della Sera » rapporte que l’enceinte serait dotée de panneaux photovoltaïques, de structures permettant le recyclage du plastique et de bornes de recharge pour véhicules électriques.

L’accès en transports en commun serait facilité par la présence de la gare Tiburtina. La question des transports en commun est une vraie problématique dans ce projet étant entendu qu’il serait souhaité de faire venir les deux tiers des spectateurs en train, métro et bus.

La forme du stade, qui avait été évoquée antérieurement, à savoir l’installation de tribunes plus carrées, et de fixer des tribunes et des virages à l’ancienne, n’a pas encore été confirmée.

L’Officialisation prochaine du projet permettra d’avoir toutes les précisions.

Il est également à noter que, d’après les propos de Pietro BERARDI, le Stade serait également mis à disposition d’évènements, notamment sportifs comme pour la ligue des champions ou la Coupe du Monde. Le club serait déjà en pourparlers informels avec l’UEFA à ce sujet (« La Repubblica »).


LA question: Qui sera propriétaire?

Si certaines précisions techniques concernant l’enceinte commencent à apparaitre, deux questions restent encore en suspend : qui sera propriétaire du Stade? Qui financera?

Aujourd’hui, aucune source ni fuite n’aborde ces questions.

Tout d’abord, personne ne peut dire qui sera le réel propriétaire de ce Stade. S’il est évident que le club de l’AS Roma en sera le bénéficiaire quasi-exclusif (il n’est pas exclu que l’Enceinte puisse accueillir certains évènements sportifs ou extra-sportifs, comme des concerts, ndlr), rien n’indique que le Club en sera le réel propriétaire. Pour rappel, le projet de Stade mené par l’ex-président James Pallotta et le groupe RAPTOR impliquait nécessairement que le Stade n’appartienne pas directement au Club de la Capitale. Certes, dès lors que la Roma et le Stade faisaient parties du même groupe, les deux en bénéficiaient. Mais la vente de l’AS Roma n’aurait pas – forcément – entrainé la vente du Stade au même acquéreur.

De la même manière, l’on ne peut encore dire le montant de l’investissement ni qui sera au chéquier. Pour rappel, le projet initial de Stade mené par James Pallotta avoisinait le milliard de dollars de travaux, et impliquait l’intervention de la Banque Goldman&Sachs à hauteur d’au moins 30 millions de dollars.

En tout cas, rendez-vous en janvier pour plus de précisions !

Antonino

⚖️ Avocat (Belgique)⚖️ | 🐺 CM @AsRomaFrancophone depuis 2013 🐺 |

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.