Suivez-nous :
47 AS Roma

AS ROMA équipe 1

TOP 20 des plus grosses ventes de la Roma – 20è à 11è place

À l’approche de l’ouverture de ce mercato d’été, nous vous proposons un récapitulatif en 2 parties du Top 20 des plus grosses ventes réalisées par l’AS Roma. Les chiffres utilisés pour les prix et les statistiques proviennent de recoupage de différentes sources dont les sites footballdatabase.eu et transfermarkt.fr.

20 – GERVINHO (18M€ / Hebei CF)

Gervinho
Gervinho

L’enfant chéri de Rudi Garcia, désireux de retrouver du temps de jeu et de la confiance après un passage raté à Arsenal, il rejoint la Roma à l’arrivée de son mentor. Il passera 2 ans et demi dans la capitale, après une première saison brillante ponctué par 12 buts et 10 passes décisives il sombrera ensuite comme le collectif de Garcia. La Roma récupère un joli chèque presque inespéré au regard du rendement qu’il avait avant son départ.

Bilan (2013-2016) : 88 matchs – 26 buts


19 – Alberto AQUILANI (20M€ / Liverpool FC)

Aquilani
Alberto Aquilani

À cette 19ème place nous retrouvons encore un pur produit du centre de formation romain. Considéré comme la plus belle promesse du football romain après De Rossi son départ de la Roma ne lui aura pas permis de confirmer. Aquilani prenant étonnamment la même direction de carrière que Bertolacci en ayant pas su s’imposer sur la durée hors de Rome.
Alberto Aquilani avait brillé en équipe première durant la première ère Spalletti. Doté d’un excellent touché de balle et d’une qualité de passe et de frappe soyeuse la Roma placé beaucoup d’espoir en lui. Il a hélas énormément été handicapé par une fragilité physique lui empêchant d’avoir la continuité nécessaire à franchir le pallier de grand espoir à cadre indiscutable. Une fragilité physique qui aura pesé dans la balance lors du choix de le vendre certainement. Son départ à Liverpool à contrecœur, du fait des finances précaires du club, fut le point de départ d’une série d’aventures (ndlr : Liverpool, Juventus, Milan) teintées d’échec avant qu’il ne retrouve enfin un peu de confiance et de régularité à la Fiorentina. Sa carrière sera donc teinté de déception et nulle doute qu’il aurait pu avoir un destin bien plus marquant s’il avait pu rester à Rome.

Bilan (2002-2009): 149 matchs – 15 buts


18 – EMERSON Palmieri (20M€ +/- 9M€ de bonus / Chelsea FC)

Palmieri
Emerson Palmieri

Emerson Palmieri est transféré à Chelsea contre la somme de 20 millions d’euros + 9 millions de bonus. Une belle somme pour celui qui aura réalisé six très bons mois à Rome, et qui fût recruté pour seulement 2 millions d’euros en provenance de Santos. Un très joli coup réalisé par Walter Sabatini qui fait écho au coup Marquinhos quelques années plus tôt. Depuis, naturalisé italien et en difficulté à Chelsea, son nom revient ces derniers temps en Italie et dans la bouche des tifosi romanisti.

Bilan (2015-2017): 47 matchs – 2 buts


17 – Andrea BERTOLACCI (21M€ / Milan AC)

Bertolacci
Andrea Bertolacci

Formé à Rome, il a poursuivi sa post-formation en prêt à Lecce puis Gênes. Auteur de belles promesses et alors que beaucoup espéraient enfin le voir s’illustrer sous le maillot giallorosso, il sera finalement cédé au Milan contre 21M€ en même temps que Romagnoli. Il n’aura porté le maillot romain en tant que professionnel que durant certaines préparations estivales. Avec le recule la Roma aura fait l’affaire du siècle tant il se sera montrer décevant sous le maillot rossonero, n’ayant jamais su confirmer les espoirs placés en lui.

Bilan: formé au club – aucun match disputé


16 – Luca PELLEGRINI (22M€ / Juventus Turin)

Pellegrini
Luca Pellegrini

Considéré comme l’un des joueurs les plus régulier et prometteur du centre de formation romain. Il verra ses débuts sous le maillot giallorosso repoussé d’une année du fait d’une rupture des ligaments croisés à la préparation d’été 2017 puis d’une fracture de la rotule en décembre de la même année. Bloqué par un intraitable Kolarov, il sera prêté à l’hiver 2019 à Cagliari. Après 6 mois intéressant là-bas et alors qu’on s’attendait à le voir se disputer la place de titulaire dans le couloir gauche avec le serbe il sera utilisé comme monnaie d’échange dans le deal avec Spinazzola. La Roma cherchant un latéral polyvalent apportant des garanties sportives immédiates et la Juventus un jeune talent à faire mûrir tout le monde y trouva son compte.

Bilan (2018-2019): 6 matchs

15 – Leandro PAREDES (23M€ / Zenith St-Pétersbourg)

paredes
Leandro Paredes

Considéré par Juan Roman Riquelme comme son digne héritier à Boca Junior il débarque à Rome avec un statut de grand espoir. Sabatini réalise un joli coup en l’enrôlant pour seulement 5 millions d’euros. Après un prêt très concluant à Empoli, il revient à la Roma avec la ferme intention de faire oublier Pjanic. Malgré de belles choses démontrées on ne l’aura jamais vu réaliser de match référence sous le maillot romain, ni très bon ni très mauvais chacune de ses performances donnera un sentiment d’inachevé à une ou deux exceptions prêts. Avec le retour de Pellegrini et un Nainggolan qui repassera dans l’entrejeu Di Francesco et Monchi n’avaient pas estimé que son profil valait le coup de le retenir face à une telle offre. Il brillera au Zenith avant de signer au PSG où son jeu insipide comme à Rome le voit se faire régulièrement critiquer.

Bilan (2014-2017): 54 matchs – 4 buts


14 – Alessio ROMAGNOLI (25M€ / Milan AC)

Alessio Romagnoli

Un parcours de formation à Rome, des premières apparitions très encourageante sous Zeman avec même un premier but en Série A à seulement 18 ans. Tout cela l’amène à être prêté à la Sampdoria, il y réalise une saison de très bonne facture avant un retour à Rome sous Garcia qui sera moins convaincant. Tout Rome pense tout de même tenir en lui le futur cadre défensif du club avec un destin à la Totti ou De Rossi. Mais tout cela fut sans compter sur l’intérêt du Milan et le désir du joueur. Ne souhaitant pas revivre une saison sur le banc, il répond positivement aux sirènes du Milan, empruntant ainsi la trajectoire de son idole Alessandro Nesta puis il s’affiche dans la foulée publiquement avec un maillot de la Lazio sur un réseau social (cf: cette vignette). Un acte qui aura pour mérite d’éviter tout regret de son départ aux tifosi romanisti… Et il pourrait voir un de ses rêves se réaliser puisque son nom a été cité dernièrement du côté de la Lazio ainsi qu’à Barcelone.

Bilan (2012-2014): 14 matchs – 1 but


13 – Kevin STROOTMAN (25M€ +/- 3M€ de bonus / Olympique Marseille)

Strootman
Kevin Strootman

Le néerlandais arrive à Rome à la surprise général. Peu connu à l’échelle internationale il va vite voir sa cote grandir. Il crève l’écran dès ses premières apparitions et s’impose comme piston dans le milieu romain. Rudi Garcia le comparant même à une machine à laver du fait de sa capacité à récupérer les ballons et à les bonifier derrière. Auteur donc d’un début de saison stratosphérique il se brise en plein vol en se rompant les ligaments croisés du genou en Mars 2014. C’est alors un long parcours du combattant qui débutera pour lui, ponctué par une cruelle rechute en Janvier 2015 le maintenant éloigné des terrains pendant près de 2 années. Il ne fera son retour qu’en Février 2016 mais on ne retrouvera pas le Strootman de classe mondiale de son début d’aventure romaine. Il retrouve à Marseille, Rudi Garcia, à la fin du mercato 2018 et ne fait pas du tout l’unanimité depuis son arrivée là-bas (notamment à cause d’un salaire exhorbitant pour leurs finances de 6M€/an).

Bilan (2013-2018): 131 matchs – 13 buts


12 – Walter SAMUEL (27M€ / Real Madrid)

Samuel
Walter Samuel

À son arrivée, il représente le transfert le plus onéreux de l’histoire du club avec Gabriel Batistuta. Vainqueur du scudetto dès sa première saison il deviendra l’un des tauliers du Calcio. Il quitte Rome avec l’image d’un des meilleurs défenseurs au monde mais ne parviendra pas à démontrer ses qualités à Madrid. L’Inter le récupérera seulement un an après pour 16 millions d’euros et profitera de ses services durant presque une décennie. Il sera l’un des éléments fondamentaux de la mainmise que l’Inter aura sur l’Italie avec la victoire en Champion’s League comme point d’orgue en 2010.

Bilan (2000-2004): 173 matchs – 12 buts


11 – EMERSON (28M€ / Juventus Turin)

emerson
Emerson

Il signe à Turin dans le cadre d’un échange contre Matteo Brighi (dont la carte coutera 16M€) assorti de la somme de 12M€. Son départ pour la Juventus sera vécu comme une véritable trahison par les tifosi. Véritable pierre angulaire du milieu romain au début des années 2000, il prit la direction de la Juventus en 2004 contre ce joli chèque. Pas de chance pour lui il remportera les deux scudetti suivant qui furent annulé suite à l’affaire du calciopoli. Il rebondira à Madrid puis au Milan après 2006 mais sans convaincre à chaque endroit.

Bilan (2000-2004): 145 matchs – 21 buts

Prochainement la suite du classement (10ème à 1ère place)

Tokidoki
Shopping – AS Roma x Tokidoki






Inscription newsletter

Article posté par

🇮🇹🐺 Supporter de la Roma (depuis 2005) 🖊 Rédacteur et CM sur la page Facebook AS Roma Francophone

Articles les plus lus

Naples AS Roma Naples AS Roma

Naples / AS Roma – série A 30è journée. [Jour de match]

AS ROMA équipe 1

Zaniolo Zaniolo

Naples / AS Roma – série A 30è journée [liste des convoqués]

AS ROMA équipe 1

Naples Roma Naples Roma

Fonseca : “Nous devons jouer avec détermination pour nos tifosi” [conférence de presse Naples / AS Roma ]

Actualité

James Pallotta James Pallotta

Du mouvement chez les potentiels investisseurs de l’AS Roma ?

Actualité du club

Publicité
Connect
Inscription newsletter