Suivez-nous :

Actualité du club

Historique des négociations J. Pallotta – D. Friedkin

Friedkin-palota

Tout commence le 28 octobre 2019. Le journal Il Tempo révèle qu’une compagnie texane, répondant au nom de « The Friedkin Group », serait intéressée par l’AS ROMA, et voudrait entrer dans son capital.  Une rumeur comme tant d’autres?

Novembre 2019 : la rumeur s’emballe 

Un mois plus tard, plusieurs journaux, dont Il Tempo, révèlent le même jour l’existence d’un document de la banque américaine Goldman & Sachs, qui tenterait de convaincre plusieurs acteurs privés d’investir dans le club. Cet investissement serait même considéré comme « une opportunité de posséder et de contrôler une grande équipe du football italien (…), et qui offre des opportunités tangibles pour une croissance significative ». Parmi ces potentiels intéressés figurent le nom de Dan Friedkin, milliardaire et administrateur délégué du groupe. Plus encore, ce dernier aurait déjà envoyé une délégation à Rome afin de discuter avec les agents de J. Pallotta, actuel président de la Roma. L’emballement de la machine médiatique ne fait que démarrer, et oblige le club à officialiser le début de discussions avec « un potentiel investisseur ». 

Enfin, plusieurs infos semblent converger : Friedkin a bel et bien visité les locaux de la Roma et a l’ambition de devenir actionnaire majoritaire du club, tandis que Pallotta veut rester au moins minoritaire à hauteur de 40%.  Le prix de vente semble estimé à 800 millions tous frais compris. 

Décembre 2019 : Des semaines a priori « décisives »

Après l’emballement des journaux au mois de novembre, tout semble indiquer que la fin d’année 2019 sera décisive pour le changement de propriété. En effet, le journal Il Tempo est, une fois de plus, le premier à dégainer en indiquant que l’officialisation de l’entrée de Friedkin au sein du capital giallorosso tombera fin de l’année civile. La Gazzetta dello Sport est même plus précise puisque, selon le journal rose, l’officialisation tombera avant le 15 du mois de décembre. On sait donc que Friedkin sera, à court terme, actionnaire de la Roma. Mais on ne connait toujours pas la proportion.

Néanmoins, si décembre semble être le mois de l’accélération, il est aussi celui du premier coup de frein! Bien que les discussions se poursuivent, les parties n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le montant en raison d’un paramètre : le prix lié au projet du nouveau stade, qui fait varier le montant de 200 millions. En effet, le projet du stade semble être au point mort. Selon Carlo Festa, journaliste économique, Dan Friedkin serait refroidi en raison du montant jugé exorbitant, mais rien n’est perdu et les parties vont dans la bonne direction. L’accord semble si proche que le club est, une fois de plus, obligé d’officialiser « (…) des négociations en cours entre le groupe Friedkin et AS ROMA (…) ».  

Mars 2020 : La douche froide 

Les mois de janvier et de février sont assez maigres en terme d’informations. Il faut attendre le mois de mars pour subir un véritable ascenseur émotionnel : d’un coté, l’accord semble plus qu’imminent, mais de l’autre tout est suspendu en raison de la grave crise sanitaire qui touche l’Italie. Cette crise, liée au Covid-19, laisse déjà présager une baisse de la valeur économique du club. Pour autant, rien n’est terminé. En effet, Sky Sports vient confirmer une suspension des négociations, mais aucune rupture à l’horizon. 

Avril 2020 : On y croit ? 

Il est évident que la crise a affaibli la valeur économique de toute entreprise, en ce compris les clubs de foot. Dès lors, les cartes sont rebattues et, comme l’indique la Gazzetta dello sport, Friedkin en profite pour proposer une nouvelle offre revue à la baisse de 100 millions ! Selon Adkronos, ce dernier aurait même proposé de prendre 51% des parts à court terme, refusé par Pallotta. 

Et depuis ? 

Depuis, en raison de la crise qui se prolonge jour après jour, les infos n’arrivent qu’au compte goutte. Au dernières nouvelles la Roma a communiqué sur le fait que les négociations continuent, mais rien de consistant. 

A suivre…







Connect
Inscription newsletter