Historique des premières rencontres annuelles de l’AS Roma – Partie 1

Il y a presque un an, l’AS Roma de Fonseca s’écroulait avec la défaite à domicile contre la Juventus. Ce match ouvrait une crise profonde et inattendue. Une année s’est terminée, et une nouvelle commence. Pour l’occasion, nous retraçons les premiers matchs annuels des Giallorossi à partir de 2010.

2010 / Cagliari 2 – 2 AS Roma
Une remontada humiliante

L’AS Roma clôture très bien l’année 2009 avec une victoire 2-0 contre Parme. En cette nouvelle année, désormais 4e du championnat, le club de la capitale se déplace en terrain très difficile : à Cagliari. La nouvelle année commence par une terrible désillusion pour les Giallorossi. Après une première mi-temps tranquille, David Pizarro signe, à la 51e minute, l’avantage de la Roma. Environ 15 minutes plus tard Rodrigo Taddei double le score. Le temps passe et la Roma se dirige vers une victoire et trois points très précieux dans la poche. Malheureusement, le final se transforme en tragédie… dans le temps additionnel, Lopez s’est glissé dans les filets après une mêlée suite à un corner, et deux minutes plus tard l’habituel Daniele Conti a signé l’égalisation.

2011 / AS Roma 4 – 2 Catania
La Roma roule sur la Sicile

La Roma doit commencer sa nouvelle année avec un douloureux souvenir de 2010 : le rêve du scudetto anéanti lors de la maudite nuit contre la Sampdoria (elle ne peut s’en prendre qu’à elle, ndlr). La saison suivante, quelque chose s’est cassé au sein de l’équipe. Ranieri et les Giallorossi pataugent totalement. Malgré cela 2011 s’ouvre positivement, avec une belle victoire à domicile contre Catane. Le match n’est pas des plus simples : Borriello déverrouille en utilisant une courte poussée d’Andujar, mais les Siciliens renversent le résultat avec la tête de Silvestre et de Maxi Lopez. La Roma explose en seconde période: d’abord Borriello, puis Mirko Vucinic avec un doublé.

2012 / AS Roma 2 – 0 Chievo
Scusate il ritardo !

La toute première saison de la Roma américaine (Le président est encore Thomas DiBenedetto, ndlr) ne se passe pas très bien. C’est une équipe inexpérimentée, qui ne se connait pas et qui a du mal a intégrer les nouveaux préceptes qui joue depuis le mois de septembre. L’équipe de Luis Enrique vit une saison avec trop de hauts et de bas, en témoigne le triomphe à Naples fin de 2011. Les Giallorossi sont loin des premières places, il faut remonter la pente. Lors du 1er match de l’année, la Roma a fait son devoir en battant Chievo Verona à l’Olimpico. Le succès porte la signature du Capitaine Francesco Totti, pourtant auteur de la plus mauvaise 1ère partie de saison de sa carrière (aucun goal jusque là, ndlr). Cesco signe son retour avec deux pénalty, signés avec un t-shirt dont il a le secret :  « scusate il ritardo«  (Excusez du retard, ndlr). 

Francesco Totti « Scusate il ritardo »

2013 / Naples 4 – 1 AS Roma
Le festival d’Edinson Cavani

Après une saison mitigée pour Luis Enrique, Franco Baldini, tête dirigeante de l’AS Roma, veut retenter le coup Zdenek Zeman à Rome. Néanmoins, son retour n’apporte pas du tout l’étincelle espérée. 2013 s’ouvre de la pire des manières pour les Giallorossi, avec une très lourde défaite à San Paolo contre Naples. La star de la soirée est Edinson Cavani, auteur d’un somptueux triplé qui assomme la Roma. A la 73e minute, Osvaldo tente de relancer les giallorossi, mais la Roma ne parvient pas à donner le choc. A la 90′ May clôt le match, fixant le résultat à la finale 4-1.

2014 / Juventus 3 – 0 AS Roma
La Roma redescend sur terre

La Roma doit commencer une saison dans un contexte difficile. D’abord la lourde défaite en finale de la Coppa Italia avec la Lazio; et il faut recomposer une équipe moralement détruite. Et puis l’arrivée de Garcia et les dix victoires consécutives en championnat arrivent. La Roma redémarre, la Roma y croit. Pourtant, 2014 commence très mal avec une défaite à Turin, et avec un adieu aux derniers espoirs de concourir pour le titre (La Roma aura 85 points – un record pour un dauphin au classement – mais la Juventus décroche le record européen de 102 points). Au Juventus Stadium, les Giallorossi font faillite avec le but de Vidal à la 17e, puis en seconde période c’est Bonucci qui tape le 2-0, tirant un coup franc de Pirlo. A ce moment, la Roma est mise K.O. débout. A la 75e minute De Rossi est expulsé après une entrataccia sur Chiellini. Une minute plus tard, Castan est également expulsé pour une main sur la ligne de but et Vucinic transforme le penalty de la finale 3-0.

Antonino

⚖️ Avocat (Belgique)⚖️ | 🐺 CM @AsRomaFrancophone depuis 2013 🐺 |

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.