AS ROMA équipe 1Interview

Interview exclusive avec Denis Conte qui nous parle de sa collection de maillots Totti

Denis Conte est né le 28 mars 1993, le jour où Francesco a fait ses débuts en Serie A à Brescia. « Lors de la Coupe du monde 2002, j’ai demandé à mon père qui était le joueur avec le numéro 10 et je suis devenu un tifoso de la Roma. Pour toujour « 

Entre la Tottimania et le destin, il y a l’histoire de Denis Conte, qui est notre invité aujourd’hui à l’occasion de l’anniversaire de nôtre cher capitano, Francesco Totti.
Interview réalisée par RCT IL PODCAST en partenariat avec Amoroma.fr.

Denis Conte, né le 28 mars 1993, est destiné à naître un jour très spécial.

« C’est vrai. Cela semble irréel ! Bien souvent, le destin nous réserve ces surprises. Être né le jour des débuts du capitaine me rend très heureux, c’est un honneur pour moi, et j’en suis fier ».

Quand avez-vous commencé à supporter Roma ?

« J’ai commencé à supporter la Roma dès que j’ai commencé à supporter Totti. Ma passion pour Totti est née pendant la Coupe du monde 2002. J’avais 9 ans et en voyant le capitaine de la Roma jouer avec l’équipe nationale, j’ai demandé à mon père : « Qui est ce joueur avec le 10 sur les épaules et où joue-t-il ». Ce à quoi il répondit : « C’est Totti et il joue pour la Roma ». A partir de ce moment-là, j’ai commencé à supporter Totti et la Roma ».

Comment est née l’idée de collectionner les maillots de Totti ?

« J’ai commencé à les collectionner après ses adieux. Très tard, tant était la douleur. J’ai commencé par celui de ses adieux, puis par celui du championnat 2001. Petit à petit, j’ai décidé de tous les retrouver, en ce moment ils sont en constante recherche. Une recherche assidue »

Tu te souviens du premier maillot ? comment était l’histoire ?

« Le premier maillot que j’ai acheté était son dernier derby. L’histoire est simple, je l’ai acheté car je voulais l’avoir à tout prix et j’ai vu qu’il devenait de plus en plus difficile à trouver, j’ai payé environ 195 euros, aujourd’hui il est introuvable et a une valeur qui est proche à 1500 euros ».

Le maillot le plus spécial à vos yeux ? 

« Le maillot le plus spécial est sans aucun doute le maillot rouge domicile 2000-2001 du Scudetto… »

Le plus beau maillot d’après vous ?

« Il y en a beaucoup, mais vraiment beaucoup, et ceux qui collectionnent les aiment vraiment tous ! L’une des plus belles est la version bicolore Champions 2001-2002, un maillot inoubliable »

Tu as réussi à récupérer tous les maillots ou il t’en manque encore ?

« il m’en manque encore… comme celui des débuts avec le numéro 16 que je ferais tout pour avoir. Et puis d’autres troisièmes maillots qui me manquent depuis quelques saisons  »

Le maillot le plus difficile à trouver ?

« Le plus difficile à trouver a été celui de la Coupe du monde 2006 acheté dans un magasin de sport en Espagne. Il existe de nombreuses répliques qui sont très bien faites. Donc après beaucoup de recherches et en dépensant beaucoup d’argent, je l’ai acheté ».

Je dois poser cette question, mais pourquoi Totti et pas un autre joueur ?

« Car enfant, je suis tombé amoureux du football grâce à lui, en voyant ses exploits. Il m’a donné tant d’émotions à chaque match. À ce jour, je lui dis : Merci capitaine ».

Avez-vous déjà rencontré Totti ? Et, est t-il au courant de ce que vous avez fait ?

« Malheureusement je n’ai jamais pu le rencontrer, ce serait vraiment fantastique, mon rêve, mais dans la vie il ne faut jamais arrêter de rêver ! Honnêtement, je ne sais pas s’il est au courant de tout cela, je l’espère ! »

Que représente pour vous le dernier match de Totti avec la Roma ? 

« Le sujet est large et complexe. Il est normal que chaque joueur quand il commence à jouer, arrive ensuite à un moment où il doit s’arrêter. Les dernières années ont été difficiles, tant pour l’âge que pour l’ambiance qui s’est créée notamment avec Spalletti… A mon avis il aurait dû avoir plus d’espace aussi car avec beaucoup de ses illuminations, souvent la partie était gagnée malgré son âge ».

Comment voyez-vous la Roma après Totti ? Et la Roma de Mourinho cette saison ?

« La Roma après Totti n’était pas une mauvaise équipe. Nous avons commencé tout de suite avec la demi-finale de la Ligue des champions. Maintenant, il y a les bases d’une Roma jeune et forte avec des perspectives et avec un entraîneur expérimenté capable de bien faire. »

Retouvez RCT IL PODCAST sur InstagramFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site