AS ROMA équipe 1Debriefing matchSérie A

Mourinho: « L’arbitre et le VAR n’ont pas été à la hauteur du match » Lazio 3 – 2 Roma

José Mourinho a répondu aux questions des journalistes à la fin du derby remporté 3 – 2 par la Lazio. Un match comptant pour la 6ème journée de série A.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Vous vous êtes adressé à l’équipe dès la fin du match : qu’avez-vous dit à vos joueurs ?

« Ca Reste entre nous. J’avais envie de parler tout de suite, mais c’est comme si je l’avais fait dans l’intimité du vestiaire »

A quel point ont pesé les vingt premières minutes et surtout l’épisode du 2-0 ?

« Tout d’abord, permettez-moi de dire quelque chose de positif : le football italien s’est beaucoup amélioré, dans la qualité du jeu offensif et dans l’envie de gagner. Le match était fantastique, mais malheureusement l’arbitre et la VAR n’ont pas été au niveau de la partie. Vous parlez de la situation du deuxième but ? La situation dans laquelle au lieu de 2-0 nous aurions pu revenir à 1-1 ? L’arbitre a fait une erreur sur le terrain et le VAR a également fait une erreur. C’est trop. Même le deuxième jaune à Leiva aurait été important, car jouer à onze contre dix aurait signifié beaucoup. Et puis, des situations très similaires à celles qui ont amené le rouge à Pellegrini n’ont aujourd’hui conduites à rien.
Je suis avec mes joueurs, car je pense que la Roma était la meilleure équipe sur le terrain. Évidemment, lorsque vous encaissez trois buts, vous vous trompez, mais sur le deuxième et le troisième, ce sont des situations de contre-attaque. Sur le deuxième, l’équipe attendait un penalty et non une contre-attaque… Mais, nous on a joué, nous avons essayé et nous avons dominé. On a tout donné sur le terrain. On a mis la Lazio en grande difficulté. Ils ont géré les dernières minutes comme ils voulaient, et ils l’ont bien fait aussi parce que l’arbitre leur a permis de le faire de cette façon. Je n’ai pas grand-chose de plus à dire ».

Etes-vous préoccupé par les erreurs défensives ?

« Non. Je l’aurais été si nous n’avions pas joué ou si nous ne voulions pas gagner. Ou si la Lazio nous avait dominé de 1′ à 90′. Les deuxième et troisième buts sont venus d’une contre-attaque. Et quand une équipe perd, elle doit prendre des risques. C’est ce que nous avons fait »

Sur le premier but, l’erreur a-t-elle été déterminée par l’envie de faire quelque chose de plus, qui n’a alors pas payé ?

« La Serie A a vraiment changé car après un match comme celui-ci, vous voulez parler de football et non d’arbitrage. Félicitations. Vous aussi vous avez changé. Oui, nous étions au courant des insertions de Milinkovic. En glissant trop loin d’un côté, nous avons laissé un espace ouvert pour un joueur ayant les qualités de Milinkovic. Certes, nous nous sommes trompés là, mais nous avons eu une réaction que j’ai aimé, comme si de rien n’était, oubliant immédiatement l’erreur, essayant de réagir pour avoir de belles occasions de marquer le 1-1 »

Aujourd’hui, un leader comme Pellegrini manquait, mais vous avez trouvé Zaniolo qui a joué un match d’une grande agressivité, entraînant l’équipe. Vous attendez-vous à ce que lui et Pellegrini grandissent plus que le reste de l’équipe pour franchir une étape supplémentaire ?

« Je ne veux pas parler de Pellegrini, sinon je devrais reparler de ce qui s’est passé lors du dernier match. Nico a joué un bon match. Peut-être qu’il a fait des erreurs au moment de prendre des décisions. Il y a eu de belles situations où il a physiquement détruit ses adversaires, il a fait des progressions notables mais peut-être qu’avec deux ou trois joueurs de champ il n’a pas décidé de la meilleure façon pour nous. Mais il a fait un match fantastique. Dommage qu’il ait eu cette fatigue musculaire qui l’empêchait de finir le match. Mais parler d’individualité est difficile pour moi : j’entraîne des équipes et je suis content de la mienne. »

De ce derby naît une Rome avec courage, fierté et qualité. La sérénité, combinée à la colère, est ce que c’est ce que vous retiendrez de ce match ?

« Non, La sérénité, je l’ai toujours. Comme l’équipe, même dans les moments difficiles, qui ont duré dix minutes. Equipe oui, fierté oui, qualité de jeu oui. Vous n’êtes peut-être pas d’accord avec moi, mais nous méritions un résultat différent. Et l’arbitre a été décisif dans ce match »

Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site