A la Une

Mourinho : « Il y a 4 mois, nous aurions perdu ce match – le retour sera une finale » Leicester / Roma

José Mourinho s’est exprimé à la fin du match Leicester – Roma qui s’est terminé sur un nul 1-1. Match comptant pour la demi finale aller de Conference League. Le retour se jouera le 28 avril à l’Olimpico.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Zalewski est-il un projet gagné ?

« Zalewski est important pour nous et l’histoire est belle. C’est un gamin qui est arrivé à la Roma à 9 ou 10 ans et qui est maintenant en équipe première : au-delà du fait qu’il est important, c’est beau ».


Lors de la première heure, la Roma a tenu le rythme d’une équipe de Premier League sans souffrir.

« Nous avons perdu trop de ballon après. Dans d’éventuelles situations de contre-attaque, nous n’avons pas très bien fait. L’équipe a toujours été organisée. Lorsque l’énergie était élevée, nous avons pu presser et jouer comme nous le voulions. Quand on a perdu le ballon et qu’on a baissé l’intensité, l’équipe a baissé, le bloc était plus bas et le match a été difficile en deuxième mi-temps ».

« Cependant, je suis sûr qu’avant ce match, tous les joueurs de la Roma auraient signé avec le sourire pour que tout se décide à l’Olimpico. Je ne souris pas, car je comprends que même avec soixante-dix mille supporters dans le stade et beaucoup d’autres à l’extérieur, ce sera difficile ».


Les entendez vous derrière vous ?

« Ils sont incroyables. Mais maintenant, il faut penser à Bologne, car c’est une équipe qui joue, et qui gagne. Ce sera très difficile pour nous dimanche, contrairement à Leicester qui ne joue que la Conférence vu qu’en Premier League ils n’ont aucune chance de se qualifier en Europe. On a cette chance, on est à la cinquième place et on a quatre matches. Tout dépendra de nous. ».

« Le match de dimanche sera vraiment difficile. Nous devons être concentrés, nous avons besoin de nos tifosi et et nous devons oublier la demi-finale pendant trois jours, en mettant Bologne au centre  ».


Qu’attendez-vous du match retour ? Est-ce que Leicester semble plus dangereux loin de chez lui ? Comment comptez vous préparer le match ?

« Maintenant, je dois réfléchir, je dois analyser et je dois aussi oublier. Je dois me concentrer sur Bologne, car terminer cinquième ou sixième est évidemment important pour nous. Nous voulons avoir la sécurité de jouer la Ligue Europa et nous ne pouvons pas attendre de gagner ou non la Conférence. Nous avons la cinquième place entre nos mains, nous avons quatre matches : je dois me concentrer sur Bologne ».

« Mais pour répondre rapidement, Leicester est une équipe qui joue en profondeur, qui depuis l’époque de Ranieri attaque en profondeur comme peu d’autres. Maintenant, avec Brendan (Rodgers, ndlr) et avec une autre qualité de joueurs, il font plus de construction de jeu, mais devant, il y a de bons joueurs de profondeur ».

« C’est vrai qu’à l’extérieur, ils s’abaissent souvent un peu et attaquent ensuite la profondeur avec Vardy, Iheanacho ou encore Barnes et ont un banc qui leur permet d’effectuer de nombreux changements. Il va falloir jouer avec plus de tête que d’émotion. L’émotion viendra de l’extérieur : nous avons besoin de cette émotion de la part de nos supporters, mais nous, sur le terrain, nous devons utiliser notre tête. Parce que ok, ce sera le 14e match de la Conférence, mais si on le gagne on est en finale. Il va falloir jouer avec beaucoup de tête. Mais maintenant pensons à Bologne, parce que c’est important ».


Il me semble qu’il y ait une grande croissance de la personnalité de la part de la Roma.

« Je suis d’accord. Il y a cinq mois, nous aurions perdu ce match. Nous avons eu le courage de jouer comme nous avons joué. Au départ, presser haut et se projeter avec les latéraux sur leurs défenseurs, presser deux à deux avec Zaniolo et avec Tammy. Nous avons eu ce courage ».

« Ensuite, comme je l’ai dit, quand on n’a pas le ballon, il est impossible de résister et nos défenseurs ont cessé d’attaquer, restant dans un bloc inférieur. Et on a encaissé un but qu’on n’aurait pu éviter : on aurait pu sortir d’ici avec un 1-0 qui aurait été mieux. Mais 1-1 est un résultat acceptable. Et maintenant il y a une finale à jouer : pas à Tirana, mais à Rome ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.