AS ROMA équipe 1Conférence de presseSérie A
A la Une

Mourinho : « Laissez nous travailler. Nous ne voulons ni euphorie, ni dépression. Nous ne sommes candidats qu’à gagner le prochain match » – AS Roma / Udinese

José Mourinho s’est exprimé lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. La Roma recevra Udinese ce jeudi 23 septembre 2021 à 20h45 au stadio Olimpico. Match comptant pour la 5ème journée de série A

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Le match de Vérone à confirmé que votre équipe souffre dans les matchs physiques, lors des uns contre uns. Comment résoudre ce problème ? En attendant un joueur au milieu qui a cette qualité et ce timing ? Ou, avez-vous la certitude que l’équipe actuelle peut le faire ?

« Le mercato est fermé et vous voulez me mettre en condition pour parler mercato… Je ne parle pas du mercato. Bien sûr, j’analyse la situation, mais je ne peux pas partager avec vous tout ce que j’analyse. Je comprends ta question, mais je ne te répondrai pas. Pas même sur la première partie de la question où tu parle que l’équipe souffre sous certaines conditions. Je ne veux pas entrer dans cette dynamique. De la même manière que nous avons remporté trois matches de championnat d’affilée, plus trois autres en Europe, je ne suis pas entré dans cette dynamique d’euphorie et maintenant je n’entre pas dans une dynamique de gros problèmes ».

« Nous avons perdu un match et nous n’avons pas bien joué. Pour moi, je n’ai rien de plus à te dire. A mes joueurs, oui, bien sur, nous avons analysé le match en détail. Nous l’avons analysé en regardant vers l’avenir, pas pour le match lui-même que nous avons déjà perdu et dans lequel nous avons perdu 3 points ».

Vous avez entrainé et gagné partout. Après un faux pas contre Verone, une défaite que peu attendaient, combien de temps vous faut t-il pour comprendre le problème ?

« Pourquoi une défaite que peu attendaient ? Parce que nous en avons gagné trois avant ? Il est trop facile d’entrer dans la dynamique de l’euphorie et il est trop facile d’entrer dans celle de la dépression. Je n’entre pas là-dedans. Vous m’avez vu célébrer comme un fou une victoire spéciale, dans un moment spécial, dans une minute spéciale, dans un match spécial pour moi, mais vous ne m’avez vu exalté qu’une minute en deux mois. Juste une fois. Vous m’avez toujours vu calme, équilibré, jamais euphorique, sans jamais dire qu’une équipe qui a terminé à 29 points du Scudetto pouvait le gagner. Tu ne m’as jamais vu comme ça ».

« Et maintenant, vous ne me verrez pas dans la dynamique opposée parce que nous avons perdu un match. Peut-être que je suis trop honnête, sinon après le match j’aurais dû dire que l’arbitre n’aurait pas dû donner le carton jaune à Veretout, ce qui l’a conditionné pendant le match. Ou, la pluie, ou le terrain. Peut-être que je suis trop honnête quand j’ai dit « nous n’avons pas bien joué, nous avons fait des erreurs ». Peut-être qu’un match nul aurait été bien, mais nous avons perdu, nous sommes tristes, mais nous sommes toujours équilibrés ».

« Je sais parfaitement pourquoi je suis venu ici. Je suis venu ici pour mon niveau d’expérience, de maturité et d’équilibre. Afin de ne pas laisser les personnes entrer dans l’euphorie après trois matchs, pas trente. Ce sont mes mots : Trois, pas trente. Et ne pas laissez ces même personnes sombrer dans la dépression maintenant. Nous avons tant à faire, tant à faire. Vous essayez de nous mettre dans le même groupe que les équipes qui, au cours des deux dernières années, ont terminé avec quinze, vingt ou vingt-cinq points de plusLaisse-nous tranquille, dans le bon comme dans le négatif. Dans le bon, ne dites pas que nous sommes candidats à quelque chose parce que nous ne sommes candidats à rien. Encore mes mots : nous ne sommes que des candidats pour gagner le prochain match. Juste ça ».

« Nous avons perdu. Vous voulez analyser le match à Vérone avec moi ? Je ne peux pas. Lundi, jour de congé, pas pour moi et mon personnel. À 10 heures du matin, nous étions ici. Nous travaillons jour et nuit. Analyser, préparer. Le lendemain, les joueurs arrivent. Analyse, rencontres individuelles, rencontre collective. Travailler. Et maintenant, on doit travailler pour remporter un match très difficile contre l’Udinese. Nous sommes candidats pour gagner ce match. Nous comme eux. Et nous voulons gagner ce match ».

« Équilibré, calme. Je suis équilibré. Alors, suis-je moins heureux ? Non et c’est normal. C’est la nature quand on perd. Mais, nous avons aussi parlé de cela. Transformez la tristesse en motivation. Ne pas transformez la tristesse en dépression. Si nous avons un gros problème après avoir perdu un match, imaginez les autres équipes qui en ont perdu deux ou trois ou en ont fait trois nul. Nous faisons notre propre chemin qui est un chemin de tranquillité et d’ambition. Mais ambition basée sur la tranquillité. Et c’est comme ça ».

Qu’attendez-vous du match de demain ? L’Udinese arrive également dans ce match après une claque à domicile.

« Une claque dans le résultat, c’est vrai, pas dans le contenu du match. Ils ont joué contre une très bonne équipe, mais les buts sont venus de ballons inactifs. Le premier but était un peu étrange, mais l’organisation du jeu – ce qu’ils ont fait du premier match avec la Juventus au dernier contre Naples – a montré que c’est un équipe solide qui sait jouer, sait défendre, sait faire du mal à l’adversaire. Pour moi, c’est une équipe difficile qui peut jouer à 5 derrière avec une stabilité dans leur jeu. Ils ont du physique, des joueurs de qualité et de la créativité. Une équipe de niveau. Ce sera un match difficile pour nous ».

L’équilibre défensif du début de saison s’est-il un peu perdu ?

« Si nous n’avions pas eu à travailler si dur, au lieu d’un contrat de trois ans, les Friedkins m’auraient donné un contrat de trois mois pour résoudre tous les problèmes. Et en trois mois, j’aurais pu tout résoudre. Quand je dis moi, ce n’est pas que moi, c’est nous. Je veux dire moi, les joueurs et mon staff. En trois mois, c’est très difficile. En trois mois, vous pouvez développer une équipe qui est déjà une équipe. Dans ce cas, vous pouvez vraiment vous développer, vous pouvez donner quelque chose de personnel à une équipe déjà constituée ».

Vous aimez cet article ? Offrez nous un café

« Quand une équipe n’est pas vraiment une équipe, ce n’est pas en trois mois qu’on développe tout. Si les occasions subies contre Sassuolo sont une conséquence de notre ambition, ce n’est pas un problème pour moi. ce n’est pas un problème si je perds un match pour trop d’ambition et de désir de gagner. J’ai aussi pris des risques avec quelques changements, mais je savais parfaitement ce que je faisais. Peut-être que vous gagnez ou perdez ou peut-être que cela se termine à 1-1 comme ça aurait pu se terminer. Ce n’est pas un problème pour moi. En revanche, le problème, c’est d’encaisser trois buts encaissés en un match. C’est trop. Et si vous marquez deux buts à l’extérieur, alors, vous devez gagner. Pas de nul, gagner ».

« Dans ce match, oui, d’un point de vue défensif, nous avons eu quelques problèmes. Je n’entre pas dans les détails car peut-être que Gotti est intéressé à les connaître. C’est normal. Mais je peux dire que nous avons mal joué ce match là-bas. Cela aurait pu se terminer par un match nul, oui. Faraoni a marqué le but de sa vie à un moment du match où nous pouvions revenir, oui. Je ne veux pas d’alibi. L’arbitre était bon. Je ne dirai pas le terrain, la pluie. Nous avons perdu. Demain, il y en a un autre à jouer ».

Comment va Vina ? L’idée de Calafiori est-elle toujours une option à sa place ? 

« Vina ne jouera pas demain. Calafiori est disponible. Mais disponible avec ses 19 ans, avec très peu de matchs de Serie A derrière lui. Il est disponible pour nous. Si vous posez cette question aux 4/5 équipes les plus fortes de Serie A, peut-être qu’elles vous diront que calafiori n’est un choix possible, ayant deux joueurs expérimentés par poste. Mais pour nous, oui, pour nous c’est une possibilité. Il a joué un jeu timide, mais un jeu équilibré. En ce qui concerne les problèmes défensifs, je peux également dire que j’attends un peu plus de confiance de la part de mes arrières latéraux pour jouer. C’est un garçon de 19 ans, avec de la qualité mais sans grande expérience. Il a besoin de temps pour devenir un joueur avec plus de maturité ».

Cristante et Veretout seront-ils gérés avec les 5 changements, compte tenu des matchs rapprochés ?

« Il y a des équipes qui ont la possibilité de penser comme ça. Pour nous, c’est plus difficile. Dans certaines positions c’est plus facile, car il y a plusieurs joueurs au même niveau de qualité, d’expérience, d’intensité, de rythme, il y a d’autres positions où c’est un peu plus difficile pour nous de faire ça. D’habitude je ne dis pas qui joue, mais demain Cristante et Veretout joueront ».

D’après votre expérience, parler d’euphorie et de dépression est-il un risque qui touche aussi les joueurs ? Surtout à l’ère des réseaux sociaux ?

« Moi seul peux contrôler les joueurs, je ne peux pas vous contrôler les journalistes ou les fans. Je peux essayer d’influencer ceux qui sont proches, comme bien sûr les joueurs. J’ai aimé le vestiaire lors des victoires, je l’ai aimé dans toutes ces victoires car j’ai vu un vestiaire équilibré. On a fêté un peu plus avec Sassuolo, mais c’est normal. Après la défaite, j’ai vu un vestiaire triste, comme je l’aime, mais un vestiaire triste et équilibré. Nous sommes de retour, travaillons. Nous devons transformer la tristesse en motivation ».

«  J’ai déjà dit que c’est une saison pas une autoroute. C’est une saison avec des courbes, dans laquelle il faut toujours conduire avec concentration, vision, tranquillité. Ce n’est pas une autoroute. Peut-être que l’autoroute est pour une « Top équipe », une de ces équipes qui gagnent, gagnent, gagnent chaque match. Peut-être le Bayern, le PSG. Encore une fois, ce n’est pas une autoroute. Allons-y tranquillement. Un pas après l’autre ».

Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site