Spécial derby – Interview exclusive de Davide Capano, journaliste à DerbyDerbyDerby.it

Parce qu’à Rome, personne ne plaisante avec le football ! Plus qu’une rencontre sportive, le Derby di Roma est une véritable confrontation qui déchaîne les passions ! Cela ne date pas d’hier : le Derby di Roma passionne chaque année depuis 1929. 

A l’occasion du prochain Lazio-Roma de dimanche 26 septembre, on va vivre avec RCT IL PODCAST en partenariat avec Amoroma.fr, le derby de plusieurs angles différents. Notre invité d’aujourd’hui pour LA SETTIMANA DEL DERBY, est Davide Capano , le journaliste de DERBYDERBYDERBY.IT

La Lazio avec un nouveau coach, Sarri, après des années avec Inzaghi, comment voyez-vous ce changement ?

« Changement presque inévitable quant à l’extension et au développement de l’affaire du « renouveau » avec Lotito. Au final, Simone Inzaghi a été l’entraîneur de Gasperini pendant plusieurs années sur le même banc de Serie A avant de passer à l’Inter »

Comment analyser le début de saison de la Lazio 

« Peut-être que les supporters biancocelesti espéraient encore quelques points entre Milan et Cagliari… Alors ils ne s’attendaient pas à un KO contre Galatasaray en Ligue Europa, mais je pense que l’équipe n’est pas encore à pleine capacité. »

La Roma a aussi un nouvel entraîneur, José Mourinho. Que pensez-vous de ce choix ?

« Si vous aviez besoin d’une secousse, Mou est le bon choix. Rappelons qu’il a remporté 25 titres d’entraîneur. Le club voulait jouer la sécurité, étant donné que les Giallorossi n’ont plus remporté de trophée depuis le 24 mai 2008 »

Comment voyez-vous le début de saison de la roma ?

« Dans l’ensemble, les résultats sont positifs, même si en termes de performances, je suis d’accord avec l’analyse de Mourinho. La sonnette d’alarme tirée par le Portugais après le match contre le CSKA Sofia n’était pas qu’un geste communicatif et le match contre Vérone en a témoigné. »

Quels sont les objectifs de la Lazio et de Rome cette saison ?

« Se battre pour se classer parmi les quatre premiers de la Serie A et puis qui sait… La Lazio dans son ensemble peut avoir son mot à dire en Ligue Europa, tandis que la Roma doit au moins atteindre la finale de la Ligue de Conférence. Sans oublier la Coupe d’Italie qui à Rome est toujours un sujet de discussion et de taquinerie. »

Dimanche 26 septembre, le Derby Lazio-Roma. A votre avis, ce match arrive t-il trop tôt où pensez vous que les équipes sont prêtes ?

« Le derby de Rome est l’un des cinq plus ressentis au monde. Difficile de faire des pronostics. Voyons comment la Lazio et Rome arrivent après les matchs en milieu de semaine avec Turin et l’Udinese. En septembre, deux équipes qui ont deux nouveaux entraîneurs ne peuvent pas encore être bien placées… »

Que peut apporter Sarri au niveau tactique pour la Lazio ?

« Sarri est professeur de football et pourra apporter des nouvelles tactiques à la Lazio. Je pense que Zaccagni s’avérera important à long terme. Critiquer si fortement l’entraîneur de la Lazio après trois courses sans victoire me semble au moins déplacé. Je suis d’accord avec les propos récents de Pepe Reina : « Un nouveau chemin a maintenant commencé à la Lazio avec un entraîneur gagnant. Dans ce carré, la patience n’est pas acquise. Nous devons toujours bien faire les choses et rechercher des résultats. Mais il y a beaucoup de potentiel et l’équipe s’en sortira bien au final. » »

Quelle est la contribution de José Mourinho à une équipe comme la Roma ?

« La mentalité gagnante. Là où José va entraîner, 99% du temps, il remporte un titre »

Comment voyez-vous le début de saison de Lorenzo Pellegrini ?

« Vous frappez à une porte ouverte. Je manque d’adjectifs pour décrire Lorenzo. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, il y avait ceux qui le critiquaient sans retenue. Le terrain, comme cela arrive souvent, a fait taire tout le monde. »

De nombreux derbys historiques, votre derby préféré

« Côté Roma, celui joué mercredi après-midi, 21 avril 2004, lorsque Totti devient caméraman après avoir marqué le but égalisateur après l’avantage de Bernardo Corradi pour la Lazio. Presque mieux que celui du selfie de janvier 2015.
Côté Lazio , le derby de la Befana de Di Canio qui se réjouit sous la Curva Sud, restera à jamais une image emblématique de la ville romaine. »

Que représente le derby pour la ville ?

« Rome, avec Buenos Aires et d’autres places très chaudes, est une ville qui connaît un derby 365 jours par an, 366 jours lorsque l’année est bissextile. »

Un derby avec les fans, quelle importance le retour des fans après le Covid ?

« C’est un premier signe de normalité, même si les vraies couleurs et les vrais sons du derby de la Capitale seront à nouveaux vraiment complets lorsque la capacité de l’Olimpico sera à 100%. Pour l’instant 50% mieux que rien »

Retouvez RCT IL PODCAST sur InstagramFacebook

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.