A la Une

Mourinho : « Prestation suffisante pour ne pas perdre »

José Mourinho s’est exprimé après la défaite de la Roma 0-1 face au Napoli ce dimanche 23 octobre 2022 au stadio Olimpico.

Avez-vous joué le match que vous aviez prévu ? Vous attendiez-vous à plus en termes de prestation ?

« Prestation suffisamment pour ne pas perdre le match ».


Vous souhaitiez juste ne pas perdre ou gagner ?

« Je voulais le gagner de la même manière qu’eux : quelques tirs cadré et un but pour le gagner. Match équilibré. Match difficile mais maîtrisé. Après tant de jaunes, nous avons eu quelques difficultés. Dans l’une des rares situations dangereuses qu’ils ont créées en seconde période, Cristante sans carton jaune aurait fait une faute et aurait arrêté l’action dangereuse avec un simple avertissement »

« Pour nous, c’était un peu plus difficile non seulement à cause des cartons jaunes, mais aussi à cause de la fatigue. Plusieurs joueurs étaient fatigués et j’avais peu de solutions sur le banc pour maintenir le même niveau de performance »

« Karsdorp a joué en titulaire surprise car il n’était pas en mesure de jouer 90 minutes et a ensuite eu des ennuis. Lorenzo (Pellegrini, ndlr) m’a demandé le changement car il ressentait une gêne au fléchisseur. Je ne l’ai pas changé, mais il me l’a demandé. Matic, blessé, a joué sans entraînement et même aujourd’hui, il a dit que s’il y avait besoin d’aide, il le ferait, mais il n’était pas en état de jouer. Toutes ces difficultés se sont fait sentir après les années 70′ »

« C’était un match contrôlé face à une grande équipe. Je ressens un sentiment d’injustice et j’envoie un câlin au mien, car ils ont fait tout ce qui était possible. Et à mon avis, ce qui était possible ce soir était suffisant pour ne pas perdre la partie. Celui qui avait marqué un but aurait gagné, ils l’ont fait et ils ont gagné »


Vous attendiez-vous à quelque chose de plus offensivement ?

« Je m’attendais à plus. Cependant, je m’attendais à ce que de la même manière qu’Osimhen marque ce but, nous marquions dans les situations en un contre un ou deux contre un comme quand Zaniolo se retrouve face au dernier défenseur – Juan Jesus – et perd le ballon. Nous avons eu quelques situations que nous n’avons pas su transformer en opportunités. C’était un match difficile. C’est une équipe de qualité »

« Mais quand j’ai vu les cartons jaunes s’accumuler – deux, trois, quatre – et Karsdorp et Leonardo (Spinazzola, ndlr) étaient en difficulté, et avec tous les problèmes qu’on a… »


Existe-t-il encore aujourd’hui un thème d’arbitrage ?

« Je ne veux pas parler. Et savez-vous pourquoi ? Je pense qu’Irrati est un bon arbitre, équilibré, sérieux : je l’ai aussi vu dans d’autres matchs. Il y a des choses dans le jeu que je n’ai pas aimé. Et je lui ai dit tranquillement à la fin du match, parce que c’est un homme à qui on peut parler. Je ne veux pas être critique  »


En première mi-temps : beaucoup de duels au milieu de terrain à trois contre trois, ce ballon au-dessus pour Zaniolo entre Oliveira et Juan Jesus… cela fonctionnait. Pellegrini était là et plusieurs fois vous avez eu des contre. En deuxième mi-temps, vous l’avez moins trouvé et les distances se sont un peu allongées.

« En deuxième mi-temps, nous avons baissé la pression à cause de la fatigue. Karsdorp sautant sur Oliveira, Mancini glissant sur Kvaratskhelia, et de l’autre coté Leonardo sur Di Lorenzo et Ibanez sur ce garçon qui se jette toujours par terre, comment s’appelle-t-il… Celui qui plonge toujours… Lozano. Alors on fait moins, et en faisant moins on s’est abaissé. Ils ont eu plus de ballon et c’est là qu’est apparue la domination sur le terrain qu’ils ont eu après 65, 70 minutes. Fatigue pure »

« En première mi-temps, on a beaucoup plus contrôlé, on a eu beaucoup plus de rendement. On a fait un bon match pour notre potentiel, avec le banc qu’on a, avec quatre joueurs de Primavera, avec Vina qui devait jouer arrière droit, parce qu’il n’y avait personne d’autre à gauche, et Leonardo qui était fatigué »

« Pour une équipe comme la nôtre, une blessure est un problème et deux, trois, quatre ou cinq sont un gros problème. Mais je suis content des garçons. Évidemment, je n’aime pas rentrer chez moi avec une défaite, mais je repars avec un sentiment positif. C’est important pour moi. Et jeudi, nous aurons un nouveau match »


Où est la marge de croissance de cette équipe : doit-elle s’améliorer techniquement ou doit-elle essayer d’être plus protagoniste, de faire plus dans le jeu ?

« Pour cela, vous devez avoir un certain type de qualité que nous n’avons pas pour le moment. Nous devons également être plus décisifs dans le dernier tiers du terrain, car ce qui entre dans les statistiques, ce sont les occasions, les tirs cadrés et ce qui entre dans mon analyse, c’est ce que j’appelle « la moitié des opportunités » »

« Si aujourd’hui Osimhen envoie le ballon en Curva Nord, cela ne fait même pas partie des statistiques. Les footballeurs font la différence. Et parfois, je suis désolé de voir l’incroyable effort de mes joueurs, qui accumulent les minutes, et souvent c’est un combat inégal : des équipes fraîches contre une équipe qui a accumulé des minutes. Ce n’était pas la clé de ce match, bien sûr, car nous n’avons pas joué la semaine dernière. Mais quand on joue en milieu de semaine, on a des ennuis »

« En tout cas, pour clore de manière pragmatique, bravo à eux, qui ont gagné sans mériter. Et bravo à la mienne qui a perdu sans la mériter. Quant à Irrati, un homme sérieux et un arbitre équilibré. Il n’a pas joué un grand match, mais c’est la vie. Parfois, nous aussi, nous jouons des matchs moins positifs »


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.