Suivez-nous :

Actualité

Lorenzo Pellegrini : “Je ne serais jamais comme Totti”.

“Je ne serai jamais Totti, c’est une légende, un champion, une référence – a admis le milieu de terrain sur les réseaux sociaux du club Giallorossi – “évidemment entendre ces choses me rend très heureux, mais Francesco est Francesco et comme lui il n’en naîtra pas d’autres. Totti est Totti, moi je suis Lorenzo. Je ne peux pas dire à qui je ressemble, je n’aime pas faire de comparaisons, j’essaie juste d’être le meilleur Lorenzo à mettre à disposition de la Roma.”

Voici les réponses de Pellegrini aux questions posées par les internautes sur twitter :

Comment se passent tes journées ?

«Je me réveille tôt pour sortir mes deux chiens. Je passe beaucoup de temps avec ma fille Camilla et ma femme. Puis le déjeuner et ensuite l’après-midi j’effectue le programme d’entraînement que je reçois quotidiennement du staff”.

Que retiens-tu de tes débuts sur la pelouse de Cesena ?

«Avant chaque match, Rudi Garcia venait frapper à la porte de tous les joueurs pour nous souhaiter bonne chance – In bocca al lupo NDLR – et donner les dernières directives. Ce jour-là, il m’a dit de me tenir prêt. C’était un moment difficile où nous gagnions 1-0 avec un but de Daniele. Une fois entré sur le terrain à la 67′, tout est devenu plus facile. L’avant et l’après étaient plus excitants que le match en lui-même. ”

Pellegrini Cesena

Qui étaient tes idoles ?

«En tant que romain et romanista, les deux points de référence pour moi ont toujours été Francesco et Daniele. Il en va de même pour mes cousins, mon père et toute ma famille ”

T’ennuies-tu pendant cette période ? à quel point le football te manque ?

«La normalité me manque vraiment, mais je profite de ce temps pour être avec ma famille. j’ai hâte de revenir à mes habitudes, de m’entraîner à Trigoria et de jouer. J’espère que la normalité reviendra bientôt pour tout le monde et que toute cette situation sera résolue. ”

Quelle sensation de marquer dans un derby ?

«C’est le match de la saison dernière que je me souviens avec le plus de plaisir. Nous étions dans un moment compliqué, le Derby pouvait être le tournant et ça l’a été en partie, même pour moi personnellement. Imaginez ce que cela peut signifier pour un Romain et pour toute sa famille Romaine, d’entrer en cours de match dans un derby et marquer alors que l’équipe est dans un moment difficile. Mon père était également au stade et ils m’ont dit qu’ils ont dû lui donner un verre d’eau car il avait l’impression qu’il allait s’évanouir ».

Pellegrini_lazio

Quel match t’a donné le plus d’émotions jusqu’à aujourd’hui ?

«Je pourrais dire Roma / Barcelone, mais personnellement, le souvenir pour lequel je ressens encore des frissons est l’arrivée au stade pour Roma / Liverpool. Malgré une défaite de 5-2 à Anflied road, des centaines de fans ont accueilli le bus et nous ont encouragés. Il nous a fallu 15 minutes pour parcourir les 500 derniers mètres. Je n’avais jamais pensé pouvoir vivre une telle chose.

Quelle est la blessure la plus difficile à surmonter ?

«La micro-fracture du cinquième métatarse après le match de Lecce a été difficile car j’étais dans un bon moment et je ne m’attendais pas à devoir me faire opérer. Mais dès que j’ai pu, je suis retourné au travail matin et après-midi pour retrouver ma condition. Et je suis content de la façon dont j’ai réussi à revenir. ”

Quel est ton plus grand rêve de footballeur ?

«C’est de gagner. J’essaie d’apprendre le plus de ceux qui ont déjà gagné, d’absorber la bonne mentalité. Je sais que pour le faire, il ne faut jamais abandonner un centimètre et c’est ce que j’essaie de faire. Ensuite, il y a des moments négatifs et positifs. La différence se fait sur la façon dont on y fait face. J’essaie toujours de rester calme en ne pensant qu’au travail. J’essaie toujours de m’imaginer comme un train qui suit ses rails sans jamais s’arrêter quel que soit l’obstacle. C’est ce que j’espère, pour moi et pour mon équipe : gagner à nouveau “.

Quelle émotion te procure le fait de jouer dans l’équipe que tu encourageais quand tu étais petit ?

«C’est une émotion infinie. Je me sens comme tous les enfants qui ont joué avec moi quand j’étais petit et qui viennent maintenant au stade pour encourager la Roma. J’ai l’impression que tous ces gars sont moi et que je suis eux. C’est une grande émotion. C’est une émotion presque inexplicable, parmi les plus belles que vous puissiez vivre, non seulement pour moi mais aussi pour toute ma famille. Je vois mon père comme un héros et savoir qu’il est excité de me voir sur le terrain avec le maillot Roma me rend encore plus fier.

Sources : Corriere dello sport






Article posté par

Consultant digital marketing & Ecommerce | 🇮🇹 Rome depuis Août 2019 | 🇫🇷 originaire d'Avignon | Supporter de la Roma et amoureux de la cité éternelle.

Articles les plus lus

300920_bref_1200 300920_bref_1200

Vlahovic, Smalling, Pau Lopez, Kalinic, Coric… L’actu et le mercato du 30/09/2020 en bref

Actualité

Gardeins_1200 Gardeins_1200

Comparatif et analyse des gardiens de l’AS Roma depuis l’arrivée des américains.

AS ROMA équipe 1

300920_societa_1200 300920_societa_1200

Le nouveau conseil d’administration de l’AS Roma est formé!

Actualité du club

290920_bref_1200 290920_bref_1200

Jovic, Smalling, Ibanez, Torreira, Diawara, Baldissoni… L’actu et le mercato du 29/09/2020 en bref

Actualité

Publicité

Dates à retenir cette semaine

03/10/20 à 12h30 :
AS Roma F / Verone F – série A Féminine J04

03/10/20 à 20h45 :
Udinese / AS Roma – série A J03

04/10/20 à 13h00
Fiorentina U19 / AS Roma U19 – série A U19 J03

Articles récents

Connect
Inscription newsletter