Suivez-nous :

Actualité du club

Vente de la Roma : Un duel de potentiels investisseurs ?

AS Roma Pallota, Friedkin
Photo : ©LaPresse

Partira, partira pas ? Depuis des mois, James Pallotta et consorts cherchent à vendre la Roma, et à quitter le navire. Mais pas à n’importe quel prix, si bien que le club n’est toujours pas vendu.. Pourtant, il semble que la vente soit de plus en plus proche ! On fait le point.

AS Roma Pallota, Friedkin
Photo : ©LaPresse

Dan Friedkin, la vitesse supérieure

S’il y a bien un nom de potentiel repreneur qui est sur toutes les lèvres depuis octobre, c’est encore et toujours celui de Dan Friedkin. Mais, depuis la crise du Covid-19, les négociations ont été mis en stand-by. Pourtant, depuis fin juillet, une rumeur prend de l’ampleur : James Pallotta voudrait vendre l’AS Roma d’ici fin du mois d’août. Cette volonté de vendre inverse désormais le rapport de force, et place Dan Friedkin directement en tête de liste des prétendants. Pourquoi? Parce que de tous les potentiels repreneurs, il est le seul à avoir réalisé la due diligence, (de manière simpliste, il s’agit d’un ensemble de formalités administratives qui permettent à un potentiel repreneur de se faire un jugement précis de la société, ndlr) et, bien-sûr, car c’est Pallotta qui cherche à partir.

A ce jour, le natif de Boston demande toujours 600 millions, tandis que Dan Friedkin offre 490 millions, dont 177 millions iraient directement dans la poche du groupe de Pallotta. Le reste servirait à couvrir les dettes. De plus, Friedkin injecterait 85 millions pour l’augmentation de capital du club, ainsi que 20 autres millions pour les dépenses urgentes. Une clause pourrait même être insérée, stipulant que Pallotta pourrait également recevoir les 80 millions pour le stade, si le feu vert définitif arrivait (c’est le sujet de discorde entre les parties depuis 6 mois, ndlr). D’après les journaux Il Tempo et La Repubblica, James Pallotta serait finalement enclin à accepter l’offre du texan, et les avocats des deux parties prépareraient les documents nécessaires afin que l’offre soit concrétisée.

Pourquoi Pallotta accélère la vente ?

On pourrait croire que Pallotta cherche à faire pression sur des éventuels intéressés qui n’en sont qu’à l’étude des comptes, pourtant, Il Messaggero indique que James Pallotta voudrait stopper net toutes éventuelles négociations entrantes, car la cession du club est imminente. 

Mais pourquoi vouloir vendre aussi rapidement? Parce que le groupe s’intéresse désormais à un autre club : Newcastle. L’intérêt du magnat de Boston pour le club anglais semblait déjà évident début 2020, lorsque les négociations avec Friedkin approchaient de la conclusion finale. Pallotta avait déjà nié les rumeurs à l’époque mais, comme l’écrit le Corriere dello Sport, son nom est revenu en masse dans la ville anglaise depuis quelques jours. Prêt pour une nouvelle expérience, il serait toujours soutenu par Baldini qui le suit depuis le début de son aventure dans le football.

Fahad Al Baker, un nouveau candidat? 

Le premier weekend du mois d’août, une bombe secoue la twittosphère giallorossa. En effet, Fahad Al-Baker, un homme d’affaire koweitien, a annoncé sur twitter avoir fait une offre à James Pallotta qui, comme souvent, a tout nié.

Le Kowetien est revenu sur le sujet dans un entretien à la télévision, dont voici un extrait: « ( …) Il y a deux jours, nous avons présenté une offre officielle à l’AS Roma et nous espérons qu’elle sera acceptée. Avant d’en parler, nous aimerions conclure l’accord, puis tout sera révélé, étant donné que Rome est une société cotée en bourse. Les chiffres seront annoncés plus tard, il y a un autre concurrent et de nombreuses spéculations sur le sujet, nous sommes sortis du placard pour empêcher les fausses nouvelles de circuler, nous n’avons pas présenté l’offre avant d’avoir étudié les comptes du club à fond, pour le Je suis optimiste sur le reste. La Serie A  est un grand championnat et s’est développé ces dernières années (…) De nouveaux investisseurs arrivent en Italie, de nouveaux stades vont être construits, les revenus de la télévision augmentent, donc d’un point de vue économique, c’est un marché très prometteur ».

Al-Baker revient ensuite sur son tweet: « Je demande aux fans de ne pas écouter ce que disent les médias, nous n’aurions pas annoncé que nous avions soumis l’offre si nous n’avions pas été aussi optimistes. Après mon tweet d’hier, ils ont appelé Pallotta qui a tout nié en quelques minutes, en tout cas nous n’avons pas l’intention de répondre. Nous nous concentrons sur la conclusion de la transaction dans les dix prochains jours. Si nous remportons le défi, nous célébrerons, sinon, si nous ne le faisons pas, nous féliciterons notre concurrent. Il y a une autre partie intéressée qui a commencé à traiter avant nous et c’est ce qui crée tous ces conflits médiatiques ». 

La balle semble dans le camp de Dan Friedkin qui est en avance sur Al Baker, mais attention, tant que signature il n’y a pas, rien n’est joué. 

A suivre … 







Prochains matchs

22/10/20 à 18h55 : Europa Ligue J1
⚽ Young boys / AS Roma

22/10/20 dès 21h sur YouTube
🎙Debrief du match avec Rabal

24/10/20 à 15h00 : série A Primavera
⚽ Lazio U19 / AS Roma U19

Publicité

Articles récents

Connect
Inscription newsletter