Capello : « Mourinho a besoin d’une saison d’acclimatation – Zaniolo l’homme en plus »

Fabio Capello, ancien entraîneur, a été interviewé aux micros de “Il Diabolico e il Divino”, une émission de radio animée par Giuseppe Falcao, Simone LP et Gabriele Ziantoni, diffusée sur New Sound Level 90FM en Italie. Extrait :

Que pensez-vous du travail de José Mourinho ?

« Mourinho a besoin d’une saison d’acclimatation, la Roma est un défi pour lui. C’est une personne que j’ai toujours admiré et respecté. Je pense qu’il doit comprendre où il travaille et je pense qu’il a besoin d’au moins un an pour entrer dans les mécanismes et ensuite nous pourrons discuter de son travail. Je pense que Sarri et Mourinho suivent tous les deux une saison d’études. En ce qui concerne ses attitudes, je crois que chacun exprime sa transe compétitive comme bon lui semble »


Un rôle dans la società pour Fabio Capello ?

« Les Friedkins ne m’ont jamais contacté. Ma sphère de compétence en tant que manager serait le domaine technique. Aucun contact, pas même une brève esquisse de quelqu’un qui serait venu me voir pour me demander quelque chose pour la Roma. Mon rôle est dans le domaine technique où je pense avoir l’expérience et la capacité de m’exprimer au mieux. Le plus important, comme pour les joueurs, c’est de rester dans un endroit où tu performes au mieux »


À propos de Nicolò Zaniolo :

« Zaniolo a tout ce qu’il faut. Il pourrait être l’homme supplémentaire de l’équipe nationale. Il ne manque de rien, il lui manque juste d’être à l’aise avec ses genoux. J’ai travaillé toute ma vie pour maintenir mes muscles pour jouer jusqu’à 34 ans après mes blessures. La seule chose que je lui souhaite, c’est de rester en place avec ses jambes pour exprimer tout son talent. Même pour l’équipe nationale, notamment en raison des absences de Chiesa et de Spinazzola, Zaniolo reste le seul à pouvoir donner ce petit quelque chose en plus à la manœuvre offensive de l’Italie, tout comme Chiellini serait l’arme supplémentaire derrière »


Que pensez-vous du sprint à trois pour le Scudetto ?

« Si vous visez tous les trophées, l’énergie est dépensée et les résultats se voient sur le terrain. Nous n’avons pas l’habitude de jouer à certains rythmes et à certaines intensités et nous n’avons pas de gros effectifs comme ceux des autres équipes qui permettent aux entraîneurs de toujours maintenir le même niveau même avec des changements. Cependant, force est de constater que le tour international en milieu de semaine amène les équipes italiennes à dépenser beaucoup d’énergie »


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.