AS ROMA équipe 1Coupe d'EuropeDebriefing match

Mourinho : « J’ai aimé la mentalité, le résultat et l’empathie » AS Roma / Trabzonspor

José Mourinho s’est exprimé suite à la victoire 3-0 face à Trabzonspor en match retour des play-offs de la Conference League (Aller 2-0 Roma). Troisième victoire consécutive en matchs officiels pour la Roma.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Qu’avez-vous le plus aimé ?

« Mentalité, résultat et – encore une fois – empathie. Même si à un certain moment l’équipe a rencontré quelques difficultés, parce que l’adversaire était bon, tout le monde a compris qu’il y a un esprit, qu’il y a une façon de penser le jeu, et j’ai aimé ça ».

« C’est dommage qu’une équipe comme Trabzonspor ne puisse même pas jouer en Conference League, car c’est un club de Ligue Europa. C’est une équipe de qualité. Si Rui Patricio n’avait pas fait cette superbe parade en début de la seconde mi-temps, le match aurait été un match différent. Nous devons avoir l’humilité de comprendre que le résultat est peut-être le reflet des 15/20 dernières minutes et non de l’intégralité des 90 minutes. Rentrer à la maison avec trois buts est trop lourd pour Trabzonspor ».

On commence à voir une réaction dans la Roma.

« Il est très important de savoir comment jouer quand on est en difficulté. Le faire lorsque vous dominez est émotionnellement facile. Lorsque vous êtes en difficulté, vous devez résister. Et vous devez avoir un gardien qui vient pour ça : Rui Patricio n’est pas venu pour visiter la belle ville, mais pour faire des parades comme celles-ci. Cet arrêt permet de laisser l’équipe en mesure de résister dans un moment difficile. Après cela, nous avons cette qualité de sortir en contre, et nous l’avons fait, mais la réalité du match est complètement différente ».

Quelle signification peut avoir ce but de Zaniolo ?

« Je lui ai demandé s’il avait besoin de deux jours de repos et il a dit non. Evidemment, Zaniolo ne jouera pas dimanche (il est disqualifié, ndlr). Cela n’aurait pas été un problème pour moi de lui donner deux jours de vacances. Il m’a dit non, non, je ne peux pas jouer mais je veux être avec l’équipe. Cela signifie aussi quelque chose pour moi  ».

Concernant Abraham ?

«  D’un point de vue physique, il n’est pas encore à notre niveau, mais tout le monde a compris ses qualités et sa mentalité. Dans ses trois dernières minutes sur le terrain, malgré quelques difficultés, Abraham fait une tête défensive fantastique, puis, avec Karsdorp hors-jeu, il termine une action en arrière droit. Mais Shomurodov est entré et a beaucoup donné à l’équipe. Borja Mayoral mérite aussi de jouer en ce moment mais je n’ai pas pu le faire entrer. Dommage ».

Concernant la croissance de vos joueurs ?

« Je grandis avec eux. Et c’est très important pour moi. Ils grandissent avec moi et je grandis avec eux. Car pour bien travailler, j’ai besoin d’aimer mes joueurs. Si je n’ai pas ce sentiment, je suis un entraîneur et un homme différent. Et pour cela je les remercie beaucoup : je suis heureux de grandir avec eux ».

En quoi la Roma peut-elle encore grandir ?

« À bien des égards : d’un point de vue émotionnel et mental, cela se ressent. Défensivement, l’équipe se porte bien. Même lorsque nous abaissons le bloc parce que l’adversaire domine, nous sommes bien organisés. Nous devons améliorer un pressing plus haut : en ce moment l’équipe a encore un peu de mal, car par nature nous n’avons pas de joueurs qui aiment presser. Par leur nature mentale, physique et tactique, ils aiment plus attendre et jouer avec le ballon aux pieds. Moi, par contre, je veux une équipe qui presse plus, et qui fait plus de mouvement quand elle récupère le ballon. Nous avons beaucoup de bons joueurs avec le ballon dans les pieds et j’aimerais qu’il en soit de même quand ils ne l’ont pas. Il faut comprendre qu’on a gagné trois matchs, pas trente. Il faut rester calme.
C’est une chose d’être heureux de la croissance et de ce sentiment positif dans nos qualités, mais nous devons être conscients des équipes de la ligue italienne, avec une puissance différente, avec une expérience différente, avec des joueurs différents. Si on regarde notre banc, il y a quelques positions dans lesquelles on peine un peu à être compétitif à haut niveau. J’ai 58 ans et 998 matchs derrière moi, et ce n’est pas l’enthousiasme des gens qui me fait dire ce que je ne dois pas dire. Nous sommes bien, mais restons calmes ».

Concernant Pellegrini ?

« Il doit signer sa prolongation demain, après-demain… Le Club est fantastique avec lui et il est fantastique avec le Club, c’est un atout incroyable. Il est heureux, il est ici depuis de nombreuses années. Pellegrini signera certainement tout de suite. Si, en revanche, il va en équipe nationale, il signera à son retour. Et nous sommes tous heureux, car c’est un joueur important pour faire des choses importantes ».

Source
asroma.com

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour continuer à naviguer sur notre site