A la Une

Mourinho : « Pellegrini pas convoqué – On est plus fort qu’avant le mercato » Roma / Genoa

José Mourinho s’est exprimé à la veille de la réception du Genoa CFC à l’Olimpico ce samedi 05 février 2022 à 15h00. Un match qui arrive après une victoire 4-2 contre Empoli en serie A et une qualification en 1/4 de Coppa Italia face à Lecce.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Qu’attendez-vous du match de demain face au Genoa ? Pellegrini sera-t-il convoqué ?

« Lorenzo ne sera pas appelé, il n’est pas encore prêt à jouer. Le Genoa est difficile à comprendre. Ils ont changé d’entraîneur et ils ont changé plus de la moitié de l’effectif. Ils ont tellement d’options, qu’il est difficile de comprendre si le match contre l’Udinese va leur servir de base et de comprendre si les joueurs qui viennent d’arriver sont prêt à jouer dès le départ. C’est très difficile à comprendre ».

« Mais il y a une chose qui est très importante pour nous, plus importante que la proposition de match du Genoa, c’est que nous jouons à domicile, nos supporters reviennent et nous avons deux victoires consécutives en championnat. Ce serait très important pour nous d’en faire trois d’affilée, 9 points sur 9. Et c’est sur cela que nous devons nous concentrer. Evidemment, on a étudié le match du genoa contre l’Udinese, on a compris des choses mais pensons à nous. Pensons aux fans qui reviennent à l’Olimpico. Nous ferons tout notre possible pour gagner ».


Zaniolo a toujours été au centre de son projet technique. Pensez-vous que les déclarations de Tiago Pinto ont été déformées ?

« Mon opinion est que les paroles du manager sont tout à fait normales. C’est difficile pour un directeur sportif ou général honnête et direct, qui ne se cache pas, qui ne vend pas de fumée, c’est très difficile de dire que le joueur A, B, C ou D sera là à 100% pour la saison prochaine. Peut-être que même s’il le dit, les joueurs ne seront peut-être pas contents de l’entendre. Peut-être auront-ils besoin de se sentir plus libres. Je crois que la maturité est nécessaire. La maturité est un mot clé pour notre projet à Rome. Mais c’est aussi un mot important pour vous. En tant que club, nous faisons preuve de maturité ».

« Je pense que le profil du projet, ma manière de communiquer et celle du directeur, est marquée par la maturité. La manière d’accepter, de se comporter, de croire, d’être soutenu par les fans, est celle de la maturité. Je pense qu’il faudrait un peu de maturité de votre côté. La réponse de Pinto a été complètement isolée du contexte de la conférence de presse. Il faut de la maturité pour ne pas transformer une phrase honnête, pour faire la Une pendant une semaine ».

« Pour en finir avec cette histoire, je veux juste dire que je suis content de ce mercato. Si on me demande si je préfère le marché des transferts des autres équipes, bien sûr que oui. Je suis content car aujourd’hui nous sommes plus forts que le 31 décembre. On a perdu quatre joueurs qui n’ont pas beaucoup joué avec nous, mais on en a rattrapé deux qui en quelques semaines ont déjà fait beaucoup de minutes par rapport à ces quatre-là. Pour cette raison, je suis heureux ».

« Notre objectif doit toujours être de nous améliorer. Pour en revenir à Nicolò, si mon objectif est de toujours améliorer Roma sur tous les mercato, alors ma volonté est que les joueurs les plus importants restent avec nous. Dans le cas de Nicolò, il est l’un de nos joueurs au moins jusqu’en 2024. Pouvons-nous terminer la conférence de presse ? J’ai déjà tout dit ».


A-t-il été difficile de préparer le match de demain en sachant qu’il y a un match important mardi ?

« Non, nous n’avons pas parlé de l’Inter. On n’a pas perdu une minute à parler de l’Inter, à analyser. Rien. Même les analystes n’ont pas travaillé sur l’Inter. Nous sommes concentrés sur ce match. Après le match de demain, il y aura deux jours. Le match se termine à 17 heures. Probablement vers 19-20h, je serai là avec les assistants, les analystes, après le match pour commencer à penser au match de coupe. Mais nous n’y avons pas pensé jusqu’à présent. Demain est trop important pour nous, chaque match est important pour nous. Il y a trois points à prendre. Concentration uniquement sur demain  ».


Vina est revenu il y a peu de temps. Pouvez-vous le laisser au repos ou les voyages intercontinentaux ne changent rien ?

« Il est récemment revenu, mais sans avoir joué. Parfois, il est revenu avec trois matchs joués en 15 jours ou blessé. Cette fois, il est revenu sans jouer et est revenu heureux, avec son équipe nationale qualifiée pour la Coupe du monde. Un rêve pour chaque joueur. Nous sommes une équipe plus équilibrée aujourd’hui, nous sommes une équipe avec plus d’options. Nous avons fait notre mercato avec cette intention. Aujourd’hui, nous avons Karsdorp et Maitland Niles comme arrière droit, Vina et Maitland Niles comme arrière gauche. Il y aura trois matchs en une semaine, il y aura des minutes pour chacun d’eux ».


Pellegrini peut-il être prêt pour le match de mardi contre l’Inter ? À Empoli, vous êtes revenu à la défense à trois. Quand Pellegrini sera là, un milieu de terrain à trois est-il envisageable avec Sergio Oliveira, Mkhitaryan et Pellegrini ?

« Nous avons joué à Milan contre Milan avec Veretout, Pellegrini et Mkhitaryan. Sergio est peut-être aussi un joueur plus positionnel que Veretout. Veretout a plus de mobilité que Sergio. On est bien là. Il y a plusieurs joueurs, avec différentes options. Si on pense à l’avenir et au fait de s’améliorer, évidemment on a besoin d’un joueur d’une autre qualité, un pur réalisateur qu’on n’a pas, mais en ce moment on a ces options là. L’autre jour on a joué à trois avec Veretout, avec Pellegrini, et avec Bové qui grandit beaucoup. Je suis ravi car c’est un garçon de qualité et de maturité. Il ne ressemble pas à un gosse. Je suis content de son évolution »

« C’est une équipe qui est plus équilibrée en ce moment. Pour en revenir à la question, oui on peut y jouer avec trois milieux de terrain. Et aussi avec deux attaquants centraux. Quand une équipe grandit avec le même coach, avec la même culture tactique, les joueurs comprennent mieux les rôles, les différences dans le système, une équipe doit être préparée à jouer de différentes manières selon la situation.
Revenons à la première partie de la question, est-ce possible de voir Lorenzo mardi ? Oui, c’est possible. Hier, il s’est entraîné partiellement, aujourd’hui il a tout fait avec l’équipe. Il a besoin de repos car il a travaillé dur pour atteindre ce niveau.. Je pense que c’est possible pour mardi »


La Roma a-t-elle plus besoin de retrouver la Ligue des champions ou de remporter l’une des deux coupes en jeu ? 

« Si nous sommes en Conference League, nous allons tout donner. Et tant que les calculs disent que c’est possible, nous devons jouer tous les matchs en essayant de gagner pour terminer quatrième. Arriver quatrième est important d’un point de vue économique, pour disputer la compétition la plus importante. Mais je pense que gagner est un virus positif. Pour une façon de penser. Pour définir vos projets de vie. Gagner est une chose fondamentale et ce serait très important pour nous. Cependant, voyons voir, le plus important maintenant est de gagner contre Gênes ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.