A la Une

Mourinho : « Première mi-temps horrible, Un point important pour nous ».

José Mourinho s’est exprimé suite au match nul 1-1 obtenu par la Roma à l’Allianz Stadium. Abraham de la tête a répondu au but de Vlahovic survenu dès la première minute sur coup franc.

Qu’avez-vous dit à Massimiliano Allegri à la fin du match ?

« Que nous avions eu beaucoup de chance en première mi-temps et qu’en seconde, nous avons fait quelque chose de plus ».


Qu’avez vous dit à l’équipe lors de la mi-temps ?

« Que j’avais honte d’eux, honte d’être le manager de cette équipe ».


Le visage de l’équipe était différent en seconde période.

« Bien sûr. Mais le problème est : pourquoi en seconde mi-temps et pas en première ? Et ne parlons pas de tactique, 3, 4, 5, 2… Ici on parle d’attitude. Nous ne pouvons pas venir ici avec cette attitude ».

« En première mi-temps, sur le banc j’ai dit à Salvatore (l’entraîneur en deuxième position Foti, ndlr) : ‘Si tu as le temps, prie et demande que la mi-temps se finisse à 1-0’. Parce que le 1-0 à la mi-temps a été un résultat fantastique pour nous. J’ai aussi dit aux joueurs qu’il fallait profiter de la chance qu’on avait aujourd’hui, car le match pouvait être fermé à la mi-temps ».

« Certaines fois, tu peux être dominé, mais tu gères bien les difficultés, tu gères bien le jeu jusqu’à la pause, et là le coach arrive. On ne l’a pas fait non plus, c’est un pur hasard d’avoir atteint l’intervalle à 1-0. En deuxième mi-temps, c’était une équipe complètement différente ».

« Malheureusement, j’avais un banc avec très peu de solutions offensives. Il n’y avait pas de Zaniolo, il n’y avait pas de Wijnaldum et il n’y avait pas un joueur qui, je pense, devrait arriver. Avec ces trois joueurs, l’histoire aurait pu être complètement différente. Avec tous les problèmes qu’il a, Max a fait quelques changements en incluant Milik et McKennie. C’est un peu difficile pour nous. En deuxième mi-temps, nous avons eu une attitude complètement différente ».

« Si j’analyse la première et seconde mi-temps individuellement, nous méritions de gagner 1-0 en seconde. Cependant, je ne veux même pas dire que le résultat est mérité, car cela donnerait à mon équipe la valeur que nous n’avions pas, car la première mi-temps a été mauvaise ».


Quand la défense subit une action franche, on la voit plus sereine.

« Vrai. Et honnêtement, j’ai eu du mal à sortir Mancini, car mes trois défenseurs ont été victimes en première mi-temps d’un match horrible. Si vous prenez l’occasion de but – vous manquez la première action, Spinazzola fait une erreur et oblige Matic à commettre une faute qui permet à Vlahovic de marquer – ok, c’est 1-0 pour eux mais allons y. Mais non, nous n’y sommes pas allés : nous nous sommes trompés 1, 2, 10 fois. La première mi-temps a été vraiment mauvaise pour nous ».

« Je suis très content de la deuxième mi-temps : jouer ici n’est pas facile, et quand ils ont l’avantage, ils savent très bien gérer, ils ferment très bien, ils sont bons. Mais en deuxième mi-temps, nous avons très bien fait. C’est un point important pour nous. Aussi parce que, comme je l’ai dit, après une première mi-temps comme celle-ci, sortir sans défaite, c’est positif. Et nous sommes sortis avec le sentiment que nous pouvions faire beaucoup mieux ».

« Je n’aime pas parler de ceux qui ne jouent pas, mais dans ce type de jeux, Zaniolo est notre joueur puissant, il a la force physique pour l’action individuelle, pour rechercher la profondeur. Il nous a tellement manqué, Nicolò. Mais il reste trois semaines pour le récupérer. Voyons si quelqu’un viendra demain qui pourra nous aider et qui pourra pousser Tammy à en faire plus, car il a beaucoup parlé avec vous, mais il a très peu joué ».


Vous avez aussi de bons joueurs, il ne peut pas y avoir toutes ces mauvaises passes.

« Je suis entièrement d’accord. C’est pourquoi j’ai essayé d’être le plus honnête possible avec vous et avec les personnes qui sont à la maison devant la tv. Parce que je pouvais parler d’une façon dans le vestiaire et ensuite venir vers toi et faire le phénomène, te dire qu’en deuxième mi-temps on a changé tactiquement, on a été incroyable et que le coach était très bon ».

« Je refuse d’aller dans cette direction : ce n’est pas moi, je ne me cache pas. Le début de ce match ressemble à ceux de l’an dernier à San Siro : contre Milan on a tout de suite fait une erreur de construction et pareil avec l’Inter ».

« Nous devons grandir dans ces situations. On attend que les joueurs qui sont importants pour nous arrivent, car le banc est important. Et ce n’est pas seulement pour la gestion du match, mais aussi pour le ressenti des joueurs, qui se savent en concurrence les uns avec les autres. Comme c’est arrivé aujourd’hui à nos arrières latéraux : l’année dernière, Karsdorp était indispensable, alors que cette année, s’il ne va pas bien, adieu l’ami et entrez Celik. Il en va de même pour Leonardo avec Zalewski ».

« Au milieu de terrain et devant, malheureusement, aujourd’hui était un match important. J’avais aussi peur d’avoir bientôt des cartons jaunes : Nemanja, Cristante… et c’était difficile à gérer ».

« Il est juste de dire – mon opinion de l’extérieur – qu’Irrati a été un grand arbitre. Pour moi, il a joué un match extraordinaire. Peut-être que tu peux avoir une vision différente de la mienne, plus technologique, mais j’avais le sentiment d’un arbitre de haut niveau ».


Que pensez-vous de la joie d’Abraham au coup de sifflet final ?

« J’aime le fait que les joueurs célèbrent. J’aime qu’un joueur s’excite et ait le sens de la difficulté, de la justice et de l’importance. Nous savons tous que la première mi-temps n’était pas avec nous.
Et peut-être que Tammy exultait parce qu’il savait que c’était un résultat important pour nous et parce qu’il savait que je serais plus sympathique dans le vestiaire ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.