A la Une

Mourinho : « Si je dois perdre, je préfère que ce soit contre plus fort que nous ». Inter/Roma

José Mourinho s’est exprimé à la fin e la défaite 3-1 sur la pelouse de l’Inter. Une troisième défaite cette saison en trois matchs contre les nerazzuri.

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Jusqu’à la 30e minute, jusqu’au premier but de l’Inter, la Roma a bien tenu le terrain. Et puis, pourquoi l’Inter est-elle devenu “trop forte” ?

« C’est l’équipe la plus forte de la ligue avec des joueurs qui sont forts dans tous les apects : tactique, technique et physique. Et je dis aussi, mais avec respect, que physiquement il y a, dans un sens positif, beaucoup d'”animaux” dans leur équipe. Ils sont vraiment forts ».

« Pour gagner contre l’Inter, soit vous gagnez à un moment où ils ont des difficultés – et c’est arrivé il y a quelques semaines dans ce championnat – soit tout le monde doit faire le match parfait. Et nous n’étions pas parfaits. Nous étions bons, mais pas parfaits, car nous avions un excellent ballon à 0-0 – le ballon de Mancini – et dix secondes plus tard, ils ont marqué un but en prenant la profondeur ».

« Le deuxième but vient de notre ballon perdu au milieu de terrain, toujours en cherchant la profondeur. Et on est arrivés à la fin de la première mi-temps avec le sentiment d’avoir été bons, mais on a eu une baisse de concentration et aussi de confiance dans les dix, quinze dernières minutes ».

« En deuxième mi-temps, cela s’est reproduit : nous avons encaissé un but sur un ballon inactif, une situation que mes joueurs connaissaient parfaitement, car nous en avions tant parlé. Sans Cristante, nous avons perdu un homme important sur un ballon défensif inactif face à un Inter très fort à ce niveau. Et là encore on a eu le ballon, on a eu le courage de jouer ».

« Et devoir perdre un match après trois mois, ou après 12 matchs de Serie A, je préfère perdre contre une équipe plus forte que nous ».

« Je suis content car le jeune Sozza a eu un match difficile : l’Inter joue pour le Scudetto et la Roma pour obtenir un résultat. Il est jeune, je pense qu’il a 19 matchs de Serie A, et je suis content pour lui, car il a fait un bon match. Je pense que les joueurs des deux équipes ont également fait du bon travail, l’aidant à réaliser de bonnes performances ».

« Maintenant, il faut se reposer, il faut poursuivre le rêve d’aller en finale de Conférence, et jeudi sera un match très dur. Mais je suis fier des miens. Je répète : si je dois perdre, je préfère que ce soit contre ceux qui sont plus forts que nous ».


Que manque t-il à cette Roma pour s’approcher du vide à combler ?

« Il y a un manque de temps, de travail et de croissance des joueurs. Zalewski a beaucoup de qualité, mais il reste un jeune joueur qui fait des erreurs. Il y a des équipes, comme l’Inter Milan par exemple, qui paient pour avoir un joueur comme Gosens sur le banc. Nous, on ne paie pas pour avoir un Gosens sur le banc, on travaille avec Zalewski pour l’améliorer. C’est un exemple isolé ».

« Je pense que la Roma est plus une équipe maintenant qu’elle ne l’était il y a trois mois, à tous les niveaux. Et je pense que notre proposition de jeu a été très, très positive. Et si nous n’avons pas eu plus d’occasion, si on n’a pas marqué plus, c’est à mettre au crédit de l’Inter ».

« Nous avons essayé stratégiquement de créer des situations, mais ils sont très bon. Skriniar ne perd pas un duel individuel, de Vrij n’a pas peur de jouer sur l’homme contre Tammy et les deux ailiers, Perisic et Dumfries, sont très forts physiquement dans les duels individuels et sont capables de créer devant. L’Inter est une très bonne équipe, je ne regrette pas du tout la mienne. Si on n’avait pas joué contre l’Inter aujourd’hui, mais contre une équipe de milieu de tableau, on aurait certainement gagné ».


Si vous devez perdre, préférez-vous le faire avec l’Inter ?

« Non, non, non, ce n’est pas vrai. J’aime l’Inter et l’Inter m’aime, mais je veux gagner tous les matchs. Maintenant qu’on ne joue plus contre l’Inter, contre Milan, contre la Juve et contre Naples, évidemment maintenant je peux dire que j’aimerais que l’Inter remporte le Scudetto. Mais avant le match, je voulais gagner et essayer d’oublier où j’étais. J’aime l’Inter, mais j’aime Rome et j’aime mon travail. Nous sommes payés pour gagner ».


En préparant le match, à quoi as-tu pensé ?

« On voulait les presser haut, mais quand tu prépares un match contre l’Inter tu trouves toujours des problèmes : tu les emmènes ici et ils sont bons là-bas, tu joues plus direct et ils sont bons en jeu direct, tu décides de jouer le ballon et de construire par derrière – même trois, comme nous le faisons – et eux ont déjà cette routine ».

« Ils ont une culture tactique depuis trois ans : deux ans avec Antonio (Conte, ndlr) et cette année avec Simone (Inzaghi, ndlr). Ils ont une grande culture tactique, ils savent jouer de différentes façons : vous leur créez un problème et ils vous créent un problème différent. C’est une équipe très, très difficile. Et même si le résultat est très similaire à celui du match aller et à celui du match de Coppa Italia, la façon dont on a joué est complètement différente : nous sommes une équipe qui grandit ».

« Évidemment, le résultat est toujours important mais la façon dont nous jouons – cette évolution – est importante pour moi ».

« Si nous avions fait 1-0, le match aurait été différent. Ils auraient eu la pression. Mais le football, c’est comme ça. Quand tu joues contre une équipe plus forte que la tienne, tu ne peux pas te tromper et tu as aussi besoin d’une petite étoile à tes côtés. Bravo à eux. Félicitations à Sozza, car c’est un jeune garçon qui a peut-être fait une erreur ici ou là, mais le sentiment, dans l’ensemble, est qu’il a fait du bon travail. La semaine dernière, s’il avait été l’arbitre à la place de monsieur… comment s’appelle-t-il ? J’ai oublié… ».


Di Bello

« Di Bello. On serait rentré à trois points de Naples ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.