A la Une

Mourinho : « La victoire du groupe – Pellegrini absent plusieurs semaines » Roma / Torino

José Mourinho s’est exprimé après la victoire 1-0 à l’Olimpico face au Torino. Une victoire qui permet à la Roma de prendre seule la 5è place avec 4 points d’avance sur la Fiorentina, Juventus, Lazio et Bologne (prochain adversaire).

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

Était ce prévu d’avoir une Roma aussi basse ?

« Pas tellement, mais un peu plus bas oui. Car avec leurs deux défenseurs centraux, ce n’est pas facile pour nous de presser, avec deux attaquants. Nous avons dû patienter un peu, puis Mkhitaryan et Carles Perez sont sortis et nous avons pu bloquer avec un bloc plus bas. Je m’attendais à marquer un peu plus, mais on sait qu’ils sont bons défensivement. Avec la domination physique de Tammy, avec Zaniolo et la connexion avec les joueurs derrière eux, et avec El Shaarawy et Miki sur les ailes, je pensais pouvoir marquer un but de plus et respirer différemment. Cependant, j’aime vraiment gagner comme ça.

Je l’ai dit aux joueurs dans les vestiaires, je préfère gagner de cette façon plutôt qu’un 5-0, parce que c’est la victoire de la concentration, des efforts, de la souffrance et du groupe. Sans nos trois milieux de terrain : Cristante (Covid), Veretout (suspendu), et après dix minutes, Pellegrini (Blessure). De mon point de vu, Amadou (Diawara, ndlr) a joué un très bon match, très équilibré pour l’équipe. Miki était formidable et Carles Perez, qui ne jouait pas à son poste, a fait un travail incroyable pour l’équipe. Je suis très, très content des joueurs. Principalement, parce que c’est une victoire pour le groupe ».

En seconde période, Carles Perez a fait un travail légèrement différent : il était plus haut, de temps en temps il s’enfonçait à la place de Zaniolo. Parfois, il semblait que nous avions un 4-2-3-1 en phase de possession…

« Regardez, lorsque vous jouez contre une équipe qui défend sur l’homme, si vous n’avez pas de mobilité, c’est plus facile pour eux. Pour nous, il était important que Zaniolo s’abaisse, que Perez aille en profondeur et que Mkhitaryan permute avec Perez. Parfois, Zaniolo partait sur l’aile pour forcer leurs joueurs à faire un choix. Car quand on joue homme contre homme, tôt ou tard quelqu’un commet généralement une erreur et nous avons pensé à ceci : il est important de bien défendre, et puis le but viendra.
Comme je l’ai déjà dit, je m’attendais à marquer un but supplémentaire, à respirer différemment. Mais quand le jeu se termine comme ça, tu gagnes les duels sur les corners et les coups francs de côté, avec tout le monde dans le marquage, même Kumbula qui vient juste d’entrer… J’aime beaucoup ce genre de victoire. Nous avons dominé et contrôlé contre Gênes et Zorya. Aujourd’hui, évidemment, c’était un match différent, mais c’est une victoire importante pour nous ».

A quel point appréciez vous le feeling entre Zaniolo et Abraham ?

« Le feeling a débuté en dehors du terrain, car il y a un petit groupe parmi les jeunes qui sont toujours ensemble. Reynolds et Karsdorp en font également partie. C’est bien pour Nicolò, pour apprendre l’anglais (Mourinho rit, ndlr). Mais c’est un bon petit groupe, au sein d’un groupe fantastique. La compréhension sur le terrain se voit pour les caractéristiques, car l’un est un joueur avec plus d’expérience (Abraham, ndlr) et l’autre a une puissance physique et technique qu’on a pu constater.

Mais ce serait une erreur de ma part de ne pas mentionner Mayoral, Shomurodov et Felix, qui n’ont pas joué aujourd’hui mais qui sont des gars fantastiques, de grands footballeurs. En attaque, nous avons de nombreuses options. Maintenant, nous souffrons au milieu de terrain. Voyons comment se passe la question Covid pour Cristante et Villar. Malheureusement, Pellegrini sera absent pendant quelques semaines. Mais le groupe est fort ».

Quelle est l’importance du retour de Smalling ?

« Top joueur, avec une grande expérience, que nous devons très bien gérer, car son historique de blessures l’année dernière est élevé. Cependant, Mancini et Ibanez ont été très solides. Et en parlant de la ligne de cinq, je n’ai jamais vu Karsdorp jouer aussi bien. Quant à El Shaarawy, pendant de nombreuses années j’ai pensé qu’il n’était qu’un joueur offensif et au début de la saison c’était un fantastique joueur de banc, qui entre et change l’équilibre avec sa créativité, sa vitesse, et maintenant je me trouve un footballeur en activité donc…
L’équipe est solide. J’ai toujours dit que, même dans les mauvais moments, après les défaites, je n’ai jamais eu de sentiment négatif avec l’équipe. J’aime ces personnes. Cette victoire me fait encore plus plaisir car c’est la victoire de l’équipe, c’est la victoire d’Amadou qui ne joue jamais, de Perez qui joue peu et de Miki qui a été critiqué il y a des mois. C’est la victoire du peuple, qui sent que nous sommes un bon groupe. Nous y sommes, nous sommes cinquièmes. Devant nous, il y a des tops équipes et d’autres tops derrière nous, mais passons à autre chose. Mercredi, je ferai un gros câlin à mon amie Sinisa. Ce sera un match super difficile ».

Et quel effet cela aura-t-il sur vous de retrouver l’Inter ?

« Je préfère ne pas y penser. Je préfère ne penser qu’à Bologne. Et après Bologne, je vais essayer de me préparer sur le plan émotionnel. La seule chose qui m’intéresse, c’est ma Roma. Et je vais essayer d’oublier que de l’autre côté il y a mon histoire ».

Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.