Suivez-nous :

Actualité de Trigoria

Le futur des joueurs prêtés, une économie de 60M€ possible!

La session de mercato d’été devrait officiellement débuter le 1er juillet mais, compte tenu de la situation actuelle liée à l’urgence du Coronavirus, cette fenêtre est susceptible d’être modifiée. Point complet sur les joueurs de la Roma actuellement en prêts

En attendant des nouvelles à ce sujet, les clubs dont la Roma travaillent sur la fondation de leur équipe pour la saison 2020/2021, entre achats et cessions.
Le club romain pourrait réaliser des économies substantielles (et des plus-values) s’il parvient à vendre purement et simplement les différents joueurs actuellement prêtés, lors de la prochaine fenêtre de mercato. Des éléments inutilisés mais qui représentent toujours un coût budgétaire.

Sur la base du dernier rapport financier semestriel (ndlr: dont nous vous avions fait part lors d’un précédent article), contenant les pertes sur cette période donnée et la valeur comptable nette résiduelle des joueurs appartenant à la Roma. Et en tenant compte des engagements bruts perçus par ceux-ci (des données qui n’ont pas été officiellement communiqués mais donc estimés selon ce qui est rapporté par les enquêtes de La Gazzetta dello Sport), nous pouvons émettre une analyse sur les joueurs Giallorossi qui reviendront de prêt. Nous allons donc estimer les économies au bilan en cas de transfert éventuel.

Comment lire ces données ?

Faisons tout d’abord un petit point explicatif sur comment lire ces données. Si l’économie de salaire est facilement compréhensible, il n’en est pas forcément de même pour le calcul de la plus-value en cas de vente. En effet, on pourrait penser qu’il faut simplement calculer la différence entre le prix d’achat et le prix de vente. C’est toutefois plus complexe que cela car les joueurs sont enregistrés comme des actifs au bilan et, comme n’importe quel actif, ils font l’objet d’amortissements sur la durée de leur contrat. Comptablement la valeur d’un joueur est amortie, c’est à dire qu’elle est diminuée, pour qu’à la fin de son contrat sa valeur soit de zéro (puisque celui-ci pourra quitter le club gratuitement).

A titre d’exemple, la valeur comptable d’un joueur acheté 20M€ avec un contrat de 4 ans sera amortie de 5M€ chaque année. Dès lors, la plus-value réalisée lors d’un transfert sera la différence entre la valeur comptable résiduelle et le prix de vente. Ainsi, plus un joueur reste longtemps au club (ou même mieux, s’il est formé au club), plus sa valeur sera amortie et donc plus le club fera de plus-value. Pour reprendre l’exemple, si un joueur acheté 20M€ avec un contrat de 4 ans est vendu 2 ans plus tard pour 15M€, la Roma ne fait pas une perte de 5M€, mais un bénéfice de 5M€. En effet, comptablement la valeur du joueur aura été amortie de 10M€ (5M€ par année de contrat) et sa valeur au bilan après 2 ans sera donc de 10M€. Partant de ces précisions nous pouvons commencer ce bilan.

MIRKO ANTONUCCI

Mirko Antonucci
Mirko Antonucci

L’ailier romain est en prêt à sec jusqu’à la fin de la saison au Vitória Setúbal. Sa vente permettrait aux Romains d’économiser près d’un million d’euros (960 000 euros) entre l’amortissement annuel (360 000 euros) et l’engagement (600 000 euros). Pour obtenir une plus-value, le club doit cependant collecter plus de 690 000 € car ce sera la valeur nette comptable résiduelle de sa carte au 30 juin (calcul qui s’appliquera à tous les joueurs examinés).

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 960 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capita l: 690 000 €

ANTE CORIC

Ante Coric
Ante Coric

Le milieu de terrain croate est prêté à Almería, pour un montant de 400 000 €, avec une option d’achat en faveur des Espagnols pour la somme de 6 000 000 €. En supposant que le club ibérique ne lève pas cette option, la Roma devra vendre Coric au minimum pour un montant de 5 386 000 € pour faire une plus-value. De plus, ses adieux garantiraient au club une économie totale de 4 214 000 €, qui peut être obtenue en ajoutant l’amortissement annuel (1 814 000 €) et l’engagement (2 400 000 €).

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 4 214 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capital: 5 386 000 €

GREGOIRE DEFREL

Gregoire Defrel
Gregoire Defrel

L’attaquant français est prêté à Sassuolo pour une somme de 3 000 000 €, avec une obligation d’achat lorsque certaines conditions sont remplies pour 9 000 000 € ainsi qu’une prime variable de 2 000 000 €, dont 1 000 000 garanti. En cas de retour à Rome puis de vente, l’entreprise économiserait 7 362 000 €, compte tenu des amortissements annuels (4 032 000 €) et des engagements (3 330 000 €). Pour ne pas générer de perte, il faudrait toutefois qu’il parte contre une somme égale à 7 968 000 €.

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de vente: 7 362 000 €
Chiffre minimum à collecter pour ne pas générer de perte en capital: 7 968 000 €

ALESSANDRO FLORENZI

Alessandro Florenzi
Alessandro Florenzi

L’ex capitaine giallorosso est en prêt sec à Valence jusqu’à la fin de la saison. Comme Antonucci, il reviendra sûrement dans la capitale et, en cas de vente définitive, ce pourrait être le joueur sur lequel obtenir la plus-value la plus élevée. En effet, ayant été formé à la Roma, le club Giallorosso devrait se priver de lui pour un chiffre supérieur à 1 388 000 €, un objectif facilement réalisable pour un de ses éléments côtés et international italien. En termes d’économies cela représenterait, entre l’amortissement annuel (468 000 €) et l’engagement (5 200 000 €), un total de 5 668 000€.

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 5 668 000 €
Chiffre minimum à collecter pour ne pas générer de perte en capital: 1 388 000 €

MAXIME GONALONS

Maxime Gonalons
Maxime Gonalons

Le milieu de terrain français est prêté à Grenade avec une obligation d’achat, sous certaines conditions, fixée à 4 000 000 €. Si cette clause ne s’active pas, permettant le retour à Rome de Gonalons, le directeur sportif Gianluca Petrachi devra le placer pour un montant supérieur à 2 034 000 € pour obtenir une plus-value. Les fonds Giallorossi, quant à eux, réaliseraient une économie de 5 766 000 €, réalisable sur l’amortissement annuel (2 066 000 €) et sur l’engagement (3 700 000 €).

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert : 5 766 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capital : 2 034 000 €

RICK KARSDORP

Rick Karsdorp
Rick Karsdorp

L’arrière latéral néerlandais, comme Florenzi et Antonucci, est prêté sans option à Feyenoord et, grâce à la clôture officielle du championnat néerlandais, a déjà terminé sa deuxième parenthèse avec le maillot de l’équipe de Rotterdam. En cas d’adieu, les Romains obtiendraient une économie de 6 128 000 €, qui peut être obtenue sur l’amortissement annuel (3 348 000 €) et l’engagement (2 780 000 €). Pour obtenir une plus-value, Petrachi devra cependant accepter des offres d’au moins 6 612 000 €.

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 6 128 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capital: 6 612 000 €

STEVEN NZONZI

Steven N’Zonzi

Le cas du milieu de terrain français est un peu particulier, mais allons-y pas à pas. Tout d’abord, il est prêté à Rennes avec une option pour une saison supplémentaire. Sur la base de ces données et en supposant un retour immédiat, le chiffre que les Romains économiseraient en cas de transfert définitif est de 13 386 000 €, la somme de l’amortissement annuel (7 686 000 €) et de l’engagement (5 700 000 €). Toutefois, pour une plus-value, il faudrait le transféré pour au moins 15 183 000 €.

Cependant, comme l’a révélé il y a quelques jours l’entraineur rennais Julien Stephan, Nzonzi, sous réserve de modifications, restera en France également pour la prochaine saison car le club breton a terminé le championnat (officiellement suspendu par le gouvernement pour l’urgence du coronavirus) en troisième position, une condition nécessaire pour déclencher l’option de prolongation du prêt. À cet égard, Rome peut donc probablement économiser pour une autre année le pourcentage du salaire, qui sera supporté par Rennes, limitant les coûts d’amortissement (7 686 000 €). Si, toutefois, il devait être vendu à l’été 2021 (alors qu’il entrera dans sa dernière année de contrat), une somme à partir de 7 497 000 € générerait une plus-value (chiffre obtenu en soustrayant une autre année d’amortissement de la valeur résiduelle de sa carte).

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 13 386 000 €
Chiffre minimum à collecter pour ne pas générer de perte en capital (2020): 15.183.000 €
Chiffre minimum à collecter pour ne pas générer de perte (2021): 7 497 000 €

ROBIN OLSEN

Robin Olsen
Robin Olsen

Le gardien suédois est le quatrième joueur en prêt à sec après Florenzi, Antonucci et Karsdorp. L’économie que les Romains retireraient de sa cession définitive serait de 4 518 000 €, obtenue grâce à l’amortissement annuel (2 318 000 €) et à l’engagement (2 200 000 €). Toutefois, pour générer une plus-value, le montant de départ serait de 6 877 000 €.

Économies dans les coffres des Giallorossi en cas de transfert: 4 518 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capital: 6 877 000 €

PATRIK SCHICK

Patrik schick
Patrick shick

Nous terminons avec l’attaquant tchèque qui est prêté à Leipzig avec un droit de rachat de 28 000 000 €, qui devient 29 000 000 € si les Allemands se qualifient pour la prochaine édition de la Ligue des champions. En supposant un refus du club d’exercer l’option, afin de ne pas générer de perte, Petrachi devra vendre Schick pour au moins 19 625 000 €. En termes d’économies cependant, compte tenu de l’amortissement annuel (9 934 000 €) et de l’engagement (4 630 000 €), cela atteindrait un chiffre de 14 564 000 €.

À cet égard, Leipzig a tenté ces derniers jours d’obtenir une remise sur les 28 millions d’euros + 1 à verser aux Giallorossi conformément à l’accord stipulé, qui descendrait à 20 000 000 euros, un chiffre qui garantirait de ne pas générer une perte en capital. Le club de la capitale ne semble cependant pas avoir succombé aux demandes des allemands, désormais prêts à honorer ce qui a été signé le 2 Septembre 2019. Par conséquent, Rome pourrait percevoir une plus-value d’environ 10 000 000 € pour l’attaquant tchèque.

Économies sur les fonds Giallorossi en cas de transfert: 14 564 000 €
Montant minimum à percevoir pour ne pas générer de pertes en capital: 19 625 000 €.

Conclusion

Dans l’hypothèse (difficile) selon laquelle tous les acteurs analysés quitteraient purement et simplement la capitale lors de la prochaine fenêtre de mercato, les Romains feraient une économie totale de 62 566 000 €. Un chiffre qui allégerait considérablement les pertes et rapprocherait les comptes d’un équilibre entre les coûts et les revenus, en ce moment très lointain, “privant” le club de joueurs non utilisés actuellement car ils sont employés ailleurs.

Source Marco Rossi Mercanti de Vocegiallorossa.it et un remerciement tout particulier au membre de notre Discord @Hocus Pocus (Christophe) pour ses éclairages sur la lecture de ces données.
Instagram Amoroma






Article posté par

🇮🇹🐺 Supporter de la Roma (depuis 2005) 🖊 Rédacteur et CM sur la page Facebook AS Roma Francophone

Articles les plus lus

100920_HOME_Fried_1200 100920_HOME_Fried_1200

Stade et organigramme | Friedkin passe à l’action !

Actualité de Trigoria

240920_bref_1200 240920_bref_1200

Rudiger, Dzeko, Valenti, Mayoral, Spinazzola… L’actu et le mercato du 24/09/2020 en bref

Actualité

230920_dzeko_fonseca_1200 230920_dzeko_fonseca_1200

Fonseca confirmé sur le Banc / Dzeko titulaire et capitaine contre la Juve ?

Actualité de Trigoria

220920_TV_1200 220920_TV_1200

MAJ : Hellas Verone 3 – 0 AS Roma | défaite sur tapis vert.

AS ROMA équipe 1

Dates à retenir cette semaine

27/09/20 à 11h00 :
AS Roma U19 / Genoa U19 – série A J02

27/09/20 à 20h45
AS Roma / Juventus – série A J02

27/09/20 dès la fin du match :
Débrief du match sur YouTube

Articles récents

Connect
Inscription newsletter