A la Une

Leonardo Spinazzola : De la peur d’une nouvelle opération au retour qui s’annonce de plus en plus proche.

Alessandro Austini fait le point dans un article publié sur Il Tempo sur le parcours de guérison de Spinazzola. 250 jours après sa blessure en quart de finale de l’Euro, aucune date n’est encore fixée mais le retour s’annonce proche.

Traduction AmoRoma.fr de l’article paru sur Il Tempo

250 jours après sa blessure, la situation.

Deux cent cinquante jours dans le football semblent une éternité. Et ils ne sont certainement pas passés rapidement non plus pour Leonardo Spinazzola, toujours hors du terrain depuis ce maudit (pour lui) 2 juillet 2021. La grave blessure au tendon d’Achille l’a stoppé alors qu’il était au summum de son fantastique parcours européen lors du match de quart de finale contre la Belgique. D’après les prévisions des médecins, il devait être absent entre sept et huit mois, mais il en faudra au moins neuf abondants avant de le revoir, espérons-le, dominer l’aile gauche.

Depuis quelques jours, l’ailier de la Roma est revenu participer aux échauffements avec ses coéquipiers lors de quelques entraînements, une toute première étape en vue du vrai retour dans le groupe, dont la date a été repoussée à plusieurs reprises. Date qui, à ce jour, n’est pas encore fixé. Lors de la prochaine escale, prévue après le derby du 20 mars, un nouveau point de situation sera fait avec médecins et staff. Et, enfin, le jour où Spinazzola pourra reprendre l’entraînement à pleine capacité devrait être annoncé. 
En comptant au minimum une paire de semaines d’entrainement avec l’équipe, pour prétendre à une convocation de Mourinho qui ne devrait pas arriver avant fin avril. Sauf contretemps… qui ne seraient pas les premiers.


Un parcours semé de « Stop and Go »

Le long chemin de récupération de Spinazzola a en effet été ponctué d’une série de « stop and go ». Laissant de côté l’illusion de pouvoir jouer un petit bout de match avant fin 2021 – une idée transmise au joueur uniquement pour le motiver et le rassurer, initiative peu appréciée par Mourinho – le latéral a dû faire avec les conséquences de la blessure et de la chirurgie complexe pratiquée en Finlande par le spécialiste des tendons Leimpanen. Quelques foulées sur le terrain, des exercices avec le ballon, des sensations positives et puis l’arrêt : enflement des tendons, douleurs et de nouveau beaucoup de kiné et pas de terrain. Des hauts et des bas qui se répétaient sans cesseSpinazzola perd confiance, demande des avis et, à un moment donné, craint de devoir repasser sous le bistouri pour résoudre définitivement le problème.


Enfin le bout du tunel ?

Un scénario qui désormais semble heureusement conjuré, avec l’optimisme qui revient doucement depuis quelques jours. La Roma a pris toutes les précautions depuis le début, visant à récupérer le garçon avec la plus grande prudence possible.  

Tiago Pinto a acheté Viña cet été et a ajouté le joker Maitland-Niles à l’équipe en janvier. Après que les espoirs initiaux se soient avérés n’être que des illusions – Spinazzola avait été inscrit sur la liste UEFA pour le groupe de la Conference League – Mourinho s’est fait à l’idée de ne pas pouvoir compter sur le titulaire du couloir de gauche pendant la quasi-totalité saison.

C’est le Special One lui-meme, lors d’une conférence, qui avait balayé la hâte insensée qui se répandait sur le retour du garçon : « S’il revient en avril ou en mai, je serai heureux » a déclaré l’entraîneur il y a quelques mois et sa prédiction s’est avéré être juste. 
Même si la plus grande prudence est requise, quitte à tomber un peu dans le pessimisme, tout le monde reste convaincu que d’ici la fin du championnat, l’ailier passera quelques moments sur le terrain.
Encore dix jours et le tableau sera plus clair. Récupérer « Spina » pour le rush final serait quand même un beau cadeau.

Source
Il Tempo

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.