A la Une

Mourinho : « Nous allons bien, l’équipe est sereine et équilibrée ».

José Mourinho s’est exprimé suite à la victoire 3-0 de la Roma face à Monza. Un doublé de Dybala en première mi-temps et une tête de Ibanez en seconde ont scellé le résultat.

Dybala n’a pas voulu révéler ce que vous vous êtes dit.

« L’année dernière contre la Juventus, quand il a été remplacé, je lui ai dit « Sei bravo ragazzo, eh? » Et aujourd’hui je lui ai dit la même chose. Et on souriait parce que, jusqu’à il y a quelques mois, Dybala marquait de l’autre côté ».


La meilleure prestation depuis le début de la saison ?

« La meilleure pour la tranquillité d’esprit dans le résultat : 2-0 après la première mi-temps et 3-0 après une heure. Cependant, le match a été plus difficile que ne le laisse supposer le résultat ».

« Je n’ai pas encore étudié le match, mais en première mi-temps ils avaient plus de ballon que nous, ils ont créé des difficultés dans la phase de possession du ballon, nous avons dû changer notre façon de sortir pour presser. Monza est une équipe très intéressante, qui marquera certainement des points, surtout au retour des blessés ».

« Ils nous ont causé des ennuis. Ensuite, avec plus d’espace, avec la maîtrise du jeu, avec l’expérience qu’on a et avec une bonne gestion, on aurait pu marquer quelques buts de plus. Et eux aussi ».

« Mais ça va : l’équipe est calme, équilibrée et à de nombreux postes, j’ai la possibilité de reposer un Karsdorp pour laisser jouer un Celik, de laisser jouer un Zalewski puis de laisser entrer Leonardo (Spinazzola, ndlr). Nous allons bien, nous sommes calmes. Petit à petit, mais nous y allons ».


La maturité dans la phase défensive est emblématique. En témoigne la croissance d’Ibanez.

« Je suis content de votre analyse et que nous parlions de Roger, car il fait partie de ces gars dont je peux dire que je vois une énorme différence par rapport au Roger que j’ai trouvé. Même avec le ballon il est beaucoup plus serein. En ce moment, il trouve différentes solutions. Il est vraiment très fort ».

« Mais, avec votre permission, aujourd’hui, je veux parler d’une personne dont personne ne parlera, à savoir Tammy. Aujourd’hui, Tammy a fait ce que j’attend de lui. Aujourd’hui, c’était mon Tammy. Il a tout gagné, il a sécurisé le ballon, et au niveau individuel, il a toujours pris le premier ballon, il a créé de la profondeur, il s’est abaissé pour jouer. Aujourd’hui, super Tammy ».

« Souvent, on ne parle des attaquants que quand ils marquent. Evidemment c’est la soirée de Paulo, car je pense qu’il a marqué son 100è but en Serie A… ».


C’est la psychologie du coach : si Abraham avait marqué deux buts, vous auriez encensé Dybala.

« Non, Tammy a été super aujourd’hui. Et donc oui : avec ce Tammy, avec Belotti qui arrive et avec Eldor (Shomurodov, ndlr) qui va désormais pouvoir relâcher la pression, car jusqu’à présent il y en avait trop sur lui. Maintenant qu’il va se calmer, il va nous aider aussi ».


Il semble que Dybala se soit intégré avec une certaine humilité, il semble toujours se rendre disponible pour le groupe.

« Parfait. Pour moi, il y a parfois un talent qui aide une équipe, mais il est isolé. Paulo est un grand talent, qui joue avec l’équipe et pour l’équipe. Et en ce moment, même sur la scène défensive – et nous savons tous qu’il n’est pas né pour la scène défensive – il fait un travail extraordinaire pour nous »

« Quand il est sorti, il m’a dit : « Mister, encore quelques minutes et j’aurais pu marquer le troisième but ». J’ai répondu : « Fais-le avec l’Udinese, pas aujourd’hui ». C’est important de le gérer un peu, car il vient d’une histoire qui n’est pas facile au niveau des blessures. Il n’a pas beaucoup joué l’an dernier et, en ce moment, le niveau de son « chargement », son GPS à chaque entraînement, à chaque match, nous donne un Paulo qui grandit. C’est très bien pour nous »

« Et j’anticipe un peu ce qui pourrait se passer entre novembre et décembre au Qatar : peut-être même Scaloni devra-t-il avoir quelques bouteilles de vin, pour fêter un top player de plus pour lui ».


Shomourodov va donc rester ? Et est-ce que quelque chose sera fait en défense ?

« Honnêtement, si Wijnaldum ne se blesse pas et que Camara n’était pas arrivé, un défenseur central aurait pu arriver. Je n’ai pas le courage de presser le directeur – Pinto NDLR – ou la proprietà, ni de prendre la photo avec mon pied sur la table pour mettre sur Instagram que j’attends quelque chose. Il y a aussi le fair-play financier, qui semble n’exister que pour nous. Un travail extraordinaire a été fait sur le mercato. Ils savent qu’on en a besoin, mais je n’ai pas le courage de leur demander un défenseur central. Peut-être qu’on pourra trouver une solution différente, Karsdorp ou Vina en central. Nous verrons… ».


Source
asroma.com/it/

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.