Primavera – La Roma tenue en échec après avoir pourtant mené de deux buts

Ce mardi, le Stadio Tre Fontane était le théâtre du match entre la Roma et Lecce comptant pour la 16ème journée du championnat Primavera. Les Giallorossi ressortent certainement frustrés de cette rencontre, eux qui ont mené de deux buts à la mi-temps avant de finalement concéder le nul 2-2.


Le onze giallorosso

L’équipe n’ayant eu que quelques jours pour récupérer de sa victoire en Sardaigne, Alberto De Rossi a légèrement fait tourner son effectif avec les titularisations de Pietro Boer, Raul Morichelli et Jan Oliveras en lieu et place de Davide Mastrantonio, Maissa Ndiaye et Yuri Rocchetti.

AS Roma primavera (3-5-2) : Boer (G) – Morichelli, Keramitsis, Tripi (C) – Oliveras, Faticanti, Volpato, Tahirovic, Missori – Voelkerling, Satriano.


Le match

Ce sont les Leccesi qui vont se montrer les premiers dangereux dans cette rencontre. Après s’être frayé un chemin dans la défense romaine, Gonzàlez trouve idéalement Salomaa qui semble surpris de se retrouver en si bonne position et ne parvient pas à reprendre correctement le ballon.
Malgré cette entame encourageante, les visiteurs vont se faire surprendre par une contre attaque giallorosse rondement menée. C’est l’habituel remplaçant Jan Oliveras qui se montre décisif en lançant parfaitement Joel Voelkerling dans la profondeur.
L’attaquant suédois élimine le gardien sorti à sa rencontre et redresse le ballon pour marquer dans le but vide (8′ 1-0). A noter qu’avec cette 7ème réalisation, Voelkerling devient le meilleur buteur de la Roma en championnat devant un certain Felix Afena-Gyan.
Au quart d’heure de jeu, Filippo Missori trouve la tête d’Antonio Satriano sur coup franc mais le ballon fuit le cadre pour quelques centimètres. Les minutes défilent et c’est à nouveau sur une contre attaque que les Romains vont se montrer dangereux. Si seulement la passe de Satriano avait été un peu mieux ajustée, Cristian Volpato se serait saisi du ballon avant le gardien Samooja et aurait eu l’opportunité de doubler la mise. Dans la foulée, Oliveras fait la différence sur son côté gauche, sert Voelkerling au deuxième poteau mais la remise du suédois est ensuite trop imprécise pour trouver Satriano.
Lecce va tenter de réagir par l’intermédiaire de son milieu de terrain Johannsson mais aucune de ses deux tentatives ne trouvera le cadre de Pietro Boer. Ce sont finalement les Giallorossi qui vont réussir à inscrire un second but peu avant la pause. Resté aux avant-postes, Raul Morichelli va habilement mettre en échec l’axe de la défense adverse d’une superbe passe pour Satriano qui s’en va ensuite tromper Samooja (39′ 2-0).
Après une dernière tentative des Leccesi sur corner, la Roma repart aux vestiaires avec cet avantage de deux buts.

Malgré leur avantage à la marque, les jeunes Romains ne semblent pas sereins. Comme le dira Alberto De Rossi après la rencontre, ses joueurs sont habituellement très solides pour gérer leur avance : “En général, avec une avance de deux buts, nous gagnons neuf fois sur dix”.
Et pourtant, dix minutes après la reprise, les visiteurs vont réduire le score par Gonzàlez. Après avoir pris de vitesse la défense giallorosse, le milieu de terrain espagnol s’arrête, fixe ses adversaires, se décale et trompe Boer d’une frappe à ras de terre bien placée (56′ 2-1).
Le rythme est moins élevé dans ce début de seconde période et il faut attendre les vingts dernières minutes pour voir une première occasion romaine. C’est Luigi Cherubini, tout juste entré en jeu, qui s’illustre sur un coup franc direct qui flirte avec la transversale de Samooja. D’un côté à l’autre, on se retrouve désormais aux abords du but giallorosso avec un corner pour les joueurs de Lecce.
Oublié par la défense, Lemmens a toute la latitude pour contrôler puis ajuster Boer (76′ 2-2). Les Romains ont vu fondre leur avance et ils doivent désormais réagir. Une réaction qui va être favorisée dans la foulée de ce deuxième but par l’expulsion de Gonzàlez pour un second carton jaune.
L’espoir renaît du côté des Giallorossi. Benjamin Tahirovic va sonner la charge avec une frappe lointaine que Samooja va avoir toutes les peines du monde à appréhender. On était tout proche du but casquette. La Roma pousse et Missori adresse un centre tendu au premier poteau malheureusement repoussé par la défense. En toute fin de rencontre, Giacomo Faticanti a bien failli arracher la victoire pour son équipe mais son coup de tête a été capté en deux temps par le gardien de Lecce. Les tifosi y auront cru jusqu’au bout mais le match se termine finalement sur un score de parité.


La suite

Malgré ce résultat frustrant, la Roma poursuit sa marche en avant. Toujours invaincue et avec un match en moins par rapport à ses plus proches poursuivants, elle compte 9 points d’avance en tête du classement ! Amici Romanisti, rendez-vous dès demain à 13h00 pour le déplacement sur le terrain de la Fiorentina.

Va7lupetto

La Roma è la mia vita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.