Suivez-nous :
Les live AS Roma / AmoRoma.fr


AS ROMA le club

Réactions et analyse de l’abandon du projet du Stadio Della Roma

3313 jours. C’est le temps qu’il aura fallu pour que le projet du stadio della Roma tombe à l’eau. C’est le temps qu’il aura fallu pour certifier la faillite d’un système, la faillite d’une ville et la naïveté d’une direction étrangère qui ne savait pas où elle mettait les pieds. Parce que l’abandon de l’actuel projet du Stadio della Roma n’est pas qu’un « échec » pour le club, c’est aussi un échec pour la ville qui devait l’accueillir.

Depuis 2012, on ne compte plus le nombre d’intervenants, de documents, de réunions, de réflexions ou encore de tentatives de médiations pour maintenir le projet à flot. Pourtant, c’est terminé: le stade ne se fera pas.

Abandon du projet et réactions

Le communiqué officiel du club est explicite, les dirigeants renoncent car, après «  enquêtes menées par les conseillers financiers, notariaux et juridiques, ainsi qu’à la lumière des dernières communications de Roma Capitale (…) », le projet ne serait plus tenable en l’état.

Cet échec est une des conséquences du Covid-19, dont la situation pandémique a drastiquement changé le paysage économique. Mais pas seulement. En effet, le problème ne date pas d’hier ! Rappelons que depuis plus de huit ans, le projet a dû encaisser les méandres de la bureaucratie romaine, l’énorme scandale de corruption de juin 2018, ainsi que les changements de coalitions communales. Il serait donc illusoire de penser que l’échec du projet ne s’en tiendrait « que » au Covid-19 ou encore au club.

Réaction de la ville

Du côté de la Ville, on ne cache pas sa  « déception » et on tente de rassurer les citoyens sur les travaux publics initialement prévus pour accompagner le stade: « Nous prenons acte de la décision prise (…) par le conseil d’administration de l’AS Roma (…). Nous rassurons les citoyens sur le fait que les travaux publics prévus, tels que le renforcement du chemin de fer Rome-Lido et la construction du pont du Congrès, seront exécutés par l’Administration du Capitole ».

Autres réactions

D’un autre côté, des réactions négatives pleuvent. Et ce, tant côté giallorosso que du côté polique:

  • James Pallotta, à l’origine du projet, a publié sur Twitter: « Un idiot (vous savez de qui je parle) a ruiné ce grand projet pour tout le monde. Triste »
  • L’ancien Maire Ignazio Marino : « (…) la nouvelle m’attriste beaucoup. La ville de Rome doit renoncer à un projet important ». 
  • Giovanni Caudo, président de la IIIe Municipalité et ancien conseiller en urbanisme: « C’est un résultat prévisible et attendu. Il y a deux façons de ne pas faire les choses. Le premier est de dire «non» et le second est de faire semblant de les faire. La Raggi a choisi ce dernier et le résultat ne pouvait être que celui d’aujourd’hui ».

Une chose est sûre, l’échec de cet énorme travail n’est pas imputable à l’ancienne direction. C’est un échec dû principalement à la Ville, qui n’a jamais voulu de ce projet. Rappelons que tout a commencé il y a plus de huit ans, que le projet se comptait en milliard de dollars, et en millier d’emplois, ce qui aurait pu être salvateur pour une ville endettée jusqu’au cou depuis des années.

Vers un nouveau projet de stade?

L’idée même que la Roma ait un son stade n’est pas enterrée définitivement. En effet, le communiqué du club est sans équivoque: « intention d’investir dans une équipe gagnante, pouvant jouer dans un stade nouveau, moderne et efficace ». Plus encore, les dirigeants veulent un stade : « vert et durable, intégré au territoire ». 

Les Friedkin ne veulent rien abandonner, c’est certain. Mais où localiser le stade? Les possibilités ne sont pas nombreuses. Les hypothèses Flaminio ou Fiumicino n’ont jamais convaincu, et envisager de retourner au légendaire Testaccio n’est pas envisageable pour de multiples raisons. A l’heure actuelle, seule la zone de Tor Vergata sort du lot.

Pourquoi Tor Vergata? Parce qu‘il s’agit d’une zone pour laquelle la Déclaration d’utilité publique de l’Assemblée du Capitole ne « serait pas » nécessaire, ce qui fut le cas pour Tor Di Valle.

D’après les confrères du quotidien Il Romanista, ce nouveau stade pourrait-être plus intimiste que celui proposé par le clan Pallotta et par Dan Meis (architecte du précédent projet, ndlr). Ce Stade ne devrait en aucun cas contenir des boutiques, des bureaux ou encore des gratte-ciel (qui avaient fait polémique en leur temps, ndlr).

Les dirigeants texans seraient convaincus de pouvoir le faire en peu de temps, dans le respect de la loi sur les stades, sans recourir à des variations ou à des changements du plan directeur de la ville. Les dernières rumeurs font état d’un objectif d’obtenir le permis urbanistique en deux ans. On ne peut qu’espérer que cette direction soit moins naïve que la précédente qui, en 2014, envisageait de poser la première pierre pour 2016, puis 2018. 

3314 jours plus tard, presque 108 mois, quasiment une décennie.

Articles les plus lus

Man U Roma Man U Roma

Manchester United pour l’AS Roma en demi-finale d’Europa league 2020/21

AS ROMA équipe 1

Roma Davy Roma Davy

La Roma au rendez-vous avec son histoire européenne

AS ROMA équipe 1

rabal roma ajax rabal roma ajax

▶︎▶︎ AS Roma 1 – 1 Ajax Amsterdam – Le débrief d’après-match

Replay

Dzeko Dzeko

Edin Dzeko : « Nous sommes en demi-finale, nous pouvons la jouer »

AS ROMA équipe 1

Matchs & Live de la semaine

17/04/2021 : Série A Féminine J18
Fiorentina / AS Roma

17/04/2021 à 15h00 : série A primavera – J19
Atalanta / AS Roma

18/04/2021 à 18h00 : série A – J31
Torino / AS Roma

18/04/21  ▶ Live Youtube
🎙 « Le débrief avec Rabal »

19/04/21 dès 21h00 ▶ Live Instagram
🎙 « La libre Antenne 100% AS Roma« 

Connect