AS Roma / Trabzonspor – Mourinho : « Nous ferons peu de turnover demain »

José Mourinho a donné aujourd’hui à Trigoria la conférence de presse de veille de match. La Roma recevra demain jeudi 26 aout 2021 à 19h00 Trabzonspor au stadio Olimpico. Match comptant pour le play-off retour de la Conference League. Aller 2-1 AS Roma

Traduction française AmoRoma.fr – source : asroma.com

La suppression des buts à l’extérieur change t-elle l’approche des matchs ? notamment celui du retour ?

« Un peu oui. Je pense qu’il y aura plus de prolongations qu’avant. L’approche change, mais notre objectif est toujours de jouer pour gagner. Nous savons que nous n’avons besoin que d’un match nul, mais nous penserons à un match nul qu’à la 80 ou 85 minute. A ce moment là, nous limiterons les risques, mais la mentalité doit être de jouer un match comme un match sec. C’est pourquoi, dans notre approche, cela ne changera pas grand-chose ».

Vos sentiments après la première rencontre avec l’Olimpico ? Et cette équipe a-t-elle encore une marge de progression ?

« Bien sûr qu’elle a de la marge. J’ai félicité Italiano car nous n’entrainons nos joueurs que depuis moins de deux mois. Et quand son équipe arrive à ce match en jouant comme elle a joué, je l’ai évidemment complimenté. Nous sommes deux des cas, mais beaucoup d’autres entraîneurs sont également nouveaux. C’est peut-être différent pour Inzaghi de l’Inter car l’équipe joue les yeux fermés, mais c’est plus difficile pour nous. Nous devons beaucoup nous améliorer. Aujourd’hui, nous nous sommes entraînés sur une situation de jeu que je n’au pas aimé contre la Fiorentina. Une situation où les joueurs ont la dynamique de le faire d’une certaine façon car c’est comme ça qu’ils le faisaient avant. Et ce n’est évidemment pas une critique de Paulo, bien au contraire. Celui qui viendra après moi ressentira la même chose ».

« On a nos idées. Et moi, Italiano et d’autres entraîneurs, sommes dans la situation où les joueurs recherchent des automatismes. D’abord il faut faire comprendre ce qu’on veut, puis après il faut s’entrainer sur cette dynamique. Ensuite ça viendra automatiquement. il y a beaucoup à améliorer. C’est pourquoi je suis content de ce que nous avons fait car je sais que pour l’heure, il était difficile de faire mieux. Si d’un point de vue défensif il est plus facile d’améliorer la dynamique, du point de vue de le jeu offensif c’est plus difficile. Et ça prend du temps ».

« La rencontre avec les Tifosi ? Eh bien, très bien. Nous sommes l’équipe et nous devons créer cette empathie. Cela dépend de la façon dont nous jouons. Et si parfois vous ne pouvez pas bien jouer, les fans accepteront une performance négative. Ils seront avec l’équipe après un résultat négatif. Il y a des choses qui ne sont pas négociables, qui doivent rester là. Les fans comprennent très bien l’attitude, la manière d’être professionnel. Et cette empathie doit être créée par nous. La relation sera une conséquence de la façon dont nous nous comporterons sur le terrain, de la façon dont nous nous consacrerons au club. C’est notre responsabilité. Nous ne devons rien demander aux tifosi, ils donneront ce qui est juste pour donner. Notre responsabilité sera de tout faire pour créer cette empathie ».

Le rôle de Pellegrini est-il uniquement en tant que trequartista ou peut-il également intervenir comme milieu de terrain ?

« Il peut tout faire. Si nous avions trois Pellegrini, tous les trois joueraient ensemble dans l’équipe. Nous n’en laisserions jamais un sur le banc. C’est un joueur très fonctionnel, il sait s’adapter à de multiples rôles. L’autre jour, il a également joué décentralisé à droite. Evidemment plus à l’intérieur. Cela a créé cette opportunité formidable où Tammy a pris la barre transversale. Lorenzo est intelligent, il comprend le jeu, il comprend ce que veut son entraîneur. S’il y en avait trois, ils joueraient à trois ».

Jusqu’à présent, vous avez utilisé 12 joueurs lors des deux premiers matchs (Titualaires NDLR). Ferez-vous un turn- over pour ce troisième match ?

« Nous sommes dans un moment où nous devons jouer. On a eu une bonne pré-saison, j’ai donné des minutes à tout le monde, les premiers 3-4-5 matchs étaient d’un faible niveau compétitif. Mais maintenant, nous devons jouer. Il y a certains joueurs que nous devons très bien contrôler du point de vue des blessures ou des problèmes, mais il y en a d’autres qui doivent jouer pour accumuler des minutes de jeu. Ce n’est pas le moment de faire beaucoup de changements ».

Quel rôle joue Diawara dans votre Roma ? Et voulez-vous commenter l’épisode qui l’a impliqué en dehors de Trigoria ?

« L’épisode n’est rien, ce n’était pas une agression physique. Ce sont des mots qui ont provoqué une petite réaction. Ce n’est pas un drame, il n’y a rien de spécial. Sur le rôle, c’est un joueur de notre équipe. Comme vous le savez, il y a un groupe qui était grand avant, maintenant il est plus restreint. Certains joueurs ne travaillent pas avec nous, ils travaillent séparément, alors que Diawara est un joueur de notre effectif ».

« Le mercato est ouvert jusqu’au 31 août, quelque chose peut arriver, mais Diawara peut rester avec nous. C’est une option, c’est un joueur de qualité, d’expérience, un homme bien, un professionnel de qualité. Nous avons une belle relation, un fantastique mec, il ne sera jamais un problème pour nous. Pour cette raison, nous sommes calmes avec Diawara. Ce n’est pas un problème ».

Et sur le fait qu’il n’y ait pas de Var en Conference League ?

« Je l’ai déjà dit lors du premier match, nous devons nous adapter un peu à cela. Je pense toujours que le but de Trabzonspor était peut-être hors-jeu, mais nous devons nous adapter. Au moins demain, nous aurons la technologie de la ligne de but que nous n’avons pas eu en Turquie. C’est déjà une amélioration. Je comprends la difficulté au niveau de l’UEFA, c’est une nouvelle compétition, une compétition qui en phase éliminatoire et de groupes se jouera dans des pays où les stades n’ont pas les conditions technologiques pour avoir la VAR ».

« Vous devez l’accepter comme une compétition qui doit grandir. Et pour faire grandir de nombreux pays qui seront dans cette compétition pour la première fois. Nous n’avons pas eu de chance avec le tirage au sort, mais il y a beaucoup d’adversaires de nombreux pays qui doivent accepter des conditions difficiles. Nous verrons si on atteint la finale, là, il y aura la var… ».

Source
asroma.com

Oddi Stephane

▶ Consultant digital marketing freelance 📝 Créateur et rédacteur du blog AmoRoma.fr 📍 Rome depuis 2019 - Originaire d'Avignon (France)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.